Le Quotidien des enjeux du développement durable !

mercredi 16 août 2017

5 conseils pour maximiser la rentabilité d'une rénovation de chaufferie
facebook twitter linkedin scoopit

5 conseils pour maximiser la rentabilité d’une rénovation de chaufferie
Energie

Publié le lundi 3 juillet 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Lorsqu’arrive le moment de remplacer un appareil de chauffage ou de renouveler une installation dans son intégralité, la prise en compte d’un certain nombre de facteurs est indispensable afin d’optimiser le retour sur investissement du projet. Francis Brunn, directeur général de Hoval SAS, énumère 5 points essentiels à considérer et livre ses conseils aux investisseurs.

Conseil n°1 : n’attendez pas la panne pour agir.

Pourquoi remplacer une chaudière, même si elle fonctionne toujours ? Pour chaque système de chauffage, il arrive un moment où les principaux éléments de l’installation, comme la chaudière, atteignent la fin de leur durée de vie et doivent être remplacés. Ce remplacement est un investissement significatif et il est un enjeu essentiel d’optimisation en termes de performances, de coûts d’exploitation et d’impact environnemental. Il va sans dire que ces considérations sont également valables s’il s’agit d’une construction neuve. Voici 2 bonnes raisons de passer à l’action :

  1. D’abord, c’est peut-être le moment idéal pour recourir aux technologies de chauffage à faible émission de carbone comme la biomasse ou le solaire thermique, en les intégrant dans un système de chauffage mixte.
  2. Ensuite, un facteur évident à examiner est celui de l’efficacité énergétique, et ce d’autant que la technologie des chaudières a fait d’énormes progrès ces dernières années. En outre, investir dans une chaudière gaz ou fioul moderne et ultra-efficace générera des bénéfices considérables par rapport à une installation existante.

Conseil n°2 : utilisez les chaudières à condensation comme levier de rentabilité.

La technique de condensation peut désormais être utilisée sur les chaudières gaz (GPL inclus) et fioul écologique à faible teneur soufre. Contrairement aux chaudières sans condensation, où une part importante de la chaleur générée s’échappe avec les gaz de combustion, les chaudières à condensation sont capables de la récupérer pour la réutiliser. Par exemple, il est désormais possible d’atteindre des rendements nets de 109,9 % avec des chaudières gaz à condensation comme Hoval UltraGas® et jusqu’à 105 % avec des chaudières fioul à condensation comme Hoval UltraOil®. Outre la condensation, les derniers modèles d’échangeurs de chaleur conçus à partir de matériaux performants comme l’aluminium/inox (comme l’échangeur Hoval AluFer®) permettent aussi d’obtenir des rendements supérieurs à ceux de chaudières traditionnelles.

Conseil n°3 : prenez exemple sur des systèmes de chauffage qui font leurs preuves.

Étudions le cas de la rénovation de chaufferie collective d’une résidence de 32 logements (dont 16 studios) située en Île-de-France disposant d’une installation assurant le chauffage par le sol et la production d’ECS. Les travaux de rénovation de la chaufferie ont été réalisés durant l’été 2014 avec pour objectifs de diminuer la consommation énergétique et les coûts d’exploitation. Les chaudières fioul ont été remplacées par des chaudières gaz à condensation au sol Hoval UltraGas® de dernière génération. Bilan après une saison de chauffe : les économies d’énergie réalisées de plus de 34 %, soit 27.650 € par an ! À ce rythme, l’investissement sera amorti en moins de 4 années.

Conseil n°4 : choisissez une chaudière à condensation à capacité de modulation élevée.

Un autre point important à considérer lorsqu’on souhaite réaliser des économies d’énergie est la capacité de l’installation de chauffage à réagir aux besoins variables (charges thermiques) du bâtiment. Cet élément a gagné en importance ces dernières années car, depuis que les bâtiments sont mieux isolés, les chaudières fonctionnent davantage à charge partielle. Dans de telles conditions, les anciennes chaudières ont tendance à s’éteindre et à se rallumer, ce qui est source de gaspillage d’énergie, d’augmentation éventuelle des coûts d’entretien et de réduction possible de la durée de vie.

C’est pourquoi, en optant pour une chaudière de nouvelle génération, la capacité de modulation en fonction de l’évolution des charges thermiques est un important critère d’optimisation de l’efficacité. Par exemple, la gamme UltraGas® dispose d’une très large plage de modulation de 20 à 100 %, permettant ainsi de réaliser des économies d’énergie tout en préservant la durabilité des composants.

Dans certains projets, il y a même des avantages à utiliser plusieurs petites chaudières modulables fonctionnant en cascade. Une telle configuration permet une flexibilité considérable pour les charges variables, puisque chaque chaudière peut s’éteindre et celles qui continuent de fonctionner peuvent adapter leur fonctionnement aux besoins réels.

Conseil n°5 : optimisez plusieurs sources de chaleur grâce à une régulation dernière génération.

Il faut veiller à réguler chaque source de chaleur de manière à maximiser son rendement. Si cette manœuvre s’est révélée plutôt délicate par le passé, les systèmes de régulation de dernière génération, comme la régulation connectable TopTronic®E, sont désormais capables de commander une ou plusieurs sources de chaleur conventionnelles et à faible émission de carbone, avec une seule unité ou en cascade. Leur capacité d’interaction entre les postes consommateurs et les générateurs permet d’affiner les relances par des prédictions de changement de consignes ou d’évolution climatique.

Afin de faciliter le pilotage à distance, la supervision et l’optimisation du système, ces dispositifs sont accessibles via une interface en ligne, qui informe également des opérations de maintenance ou des interventions à prévoir. Ces régulations sont « plug and play » pour permettre de réaliser facilement l’extension du système dans le futur.

En conclusion

Les progrès de la technologie de chauffage et de régulation offrent à présent aux investisseurs des choix bien plus vastes pour remplacer un système de chauffage existant ou procéder à une nouvelle installation. Pour déterminer la meilleure solution, il s’agit de prendre en compte tous les facteurs abordés ici, en étant dans l’idéal accompagné tout au long de la démarche par des spécialistes ayant l’expérience de toutes ces problématiques.

Envoyez votre demande d’information à Hoval
Consultez nos sites : www.general-technic.lu et www.hoval.lu

Auteur : Francis Brunn – Blog Hoval France
Publié par General Technic / Hoval Luxembourg

Publié le lundi 3 juillet 2017


Article de notre partenaire
Energie
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Energie


Nos partenaires Energie

Nos partenaires