Le Quotidien des enjeux du développement durable !

lundi 21 août 2017

263 millions d'euros investis dans les infrastructures énergétiques
facebook twitter linkedin scoopit

263 millions d’euros investis dans les infrastructures énergétiques
Energie

Publié le mercredi 20 juillet 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Les États membres ont approuvé le 15 juillet 2016 une proposition de la Commission visant à investir 263 millions d’euros dans de grands projets d’infrastructures énergétiques transeuropéennes.

La plus grande partie des fonds sera affectée à la construction d’infrastructures gazières dans la région de la mer Baltique, mais également au secteur européen de l’électricité. Neuf projets au total ont été retenus à la suite d’un appel à propositions au titre du programme de financement de l’UE intitulé « Mécanisme pour l’interconnexion en Europe » (MIE). Les projets prioritaires sélectionnés permettront d’accroître la sécurité énergétique, de relier des États membres isolés à un réseau européen plus vaste et de faciliter la réalisation des objectifs de l’union de l’énergie visant à procurer une énergie abordable, sûre et durable.

Miguel Arias Cañete, commissaire européen chargé de l’action pour le climat et de l’énergie, a déclaré à cette occasion :

« Des infrastructures énergétiques bien connectées sont essentielles pour l’union de l’énergie. Ce soutien de la part de l’UE permettra de combler les lacunes subsistant au niveau des infrastructures énergétiques et de nous orienter ainsi sur la voie d’un marché énergétique européen réellement connecté. De telles infrastructures sont une condition préalable pour la sécurité de l’approvisionnement énergétique, ainsi que pour une utilisation efficiente de nos ressources énergétiques et pour l’intégration des énergies renouvelables au sein du réseau. »

 

Dans le secteur du gaz, les subventions octroyées financeront, entre autres, la construction de l’interconnecteur de la Baltique (contribution de l’UE à hauteur de 187,5 millions d’euros), qui constitue le premier gazoduc sous-marin bidirectionnel entre l’Estonie et la Finlande. Une fois achevé, cet interconnecteur mettra un terme à la situation de dépendance de la Finlande vis-à-vis d’un fournisseur de gaz unique. L’interconnecteur de la Baltique permettra de renforcer la sécurité de l’approvisionnement gazier dans la région de la mer Baltique orientale.

Dans le secteur de l’électricité, la liste inclura la construction d’une nouvelle ligne électrique de 100 km entre la Dobroudja et Bourgas, en Bulgarie (contribution de l’UE à hauteur de 29,9 millions d’euros).

La liste des études subventionnées comprend, entre autres, une étude préparatoire qui déterminera les conditions techniques d’un fonctionnement sûr et fiable du réseau électrique des États baltes (contribution de l’UE à hauteur de 125.010 euros). Cette liste intègre également une étude sur l’interconnexion à Nea Mesimvria, en Grèce (contribution de l’UE à hauteur de 243.250 euros). La station de mesurage et de régulation permettra de relier le réseau de transport de gaz naturel grec au gazoduc transadriatique (TAP) qui est actuellement en cours de construction.

Sur les neuf propositions dont le financement a été retenu :
cinq relèvent du secteur du gaz (contribution de l’UE à hauteur de 210 millions d’euros) et quatre du secteur de l’électricité (contribution de l’UE à hauteur de 53 millions d’euros) ;
trois se rapportent à des travaux de construction (236 millions d’euros) et six à des études (27 millions d’euros).

Avec un total de 800 millions d’euros affectés aux subventions au titre du MIE-Énergie en 2016, le second appel à propositions lancé cette même année avec un budget indicatif de 600 millions d’euros est actuellement en cours et sera clôturé le 8 novembre prochain.

Contexte

Dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe, une enveloppe de 5,35 milliards d’euros a été allouée aux infrastructures énergétiques transeuropéennes pour la période 2014-2020.
Afin de pouvoir bénéficier d’une subvention, la proposition doit avoir un lien avec l’un des projets figurant dans la liste des « projets d’intérêt commun ». Cette liste compte actuellement 195 projets d’infrastructures énergétiques. Une fois achevés, les projets apporteront chacun des avantages substantiels à au moins deux États membres, renforceront la sécurité de l’approvisionnement, contribueront à l’intégration du marché, ainsi qu’à l’intensification de la concurrence, et permettront de réduire les émissions de CO2. La liste est mise à jour tous les deux ans.

Lors du premier appel à propositions lancé en 2014 au titre du MIE-Énergie, 34 projets ont bénéficié de subventions à hauteur de 647 millions d’euros.

En 2015, 35 projets ont été financés à hauteur de 366 millions d’euros.

Communiqué par la Commission européenne

Publié le mercredi 20 juillet 2016


Energie
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Energie


Nos partenaires Energie

Nos partenaires