135 millions d'euros supplémentaires pour l'extension du tram

135 millions d’euros supplémentaires pour l’extension du tram

La Chambre des députés a donné son feu vert au projet de loi sur la construction des extensions de la ligne de tramway à Luxembourg entre les stations Rout Bréck-Pafendall et Laangfur au Kirchberg et entre les stations Gare centrale et Hollerich.

Ces extensions englobent les travaux nécessaires à la construction des infrastructures des lignes proprement dites, les mesures de compensation environnementale et les études afférentes. Elles s’alignent avec le Plan national de la mobilité 2035, qui définit l’organisation et le déploiement des infrastructures dans l’objectif d’augmenter la capacité des transports de 40% par rapport à celle établie en 2017.

La vision à long terme du réseau de tramway de Luxembourg propose une structure axée sur l’intermodalité, en collaboration avec les autres acteurs de la mobilité du pays. Il s’agit d’un maillage réfléchi, conçu pour accroître les points de correspondance et optimiser les déplacements.

Cette loi représente une étape cruciale à plusieurs niveaux. Dans un contexte où certaines branches d’activités du secteur de la construction connaissent une période de crise, il est impératif en tant que maître d’ouvrage public de poursuivre des projets incontournables et significatifs, tels que l’extension du réseau de tramway. Ceci revêt une importance particulière, étant donné que la majorité des investissements publics bénéficieront aux entreprises luxembourgeoises.

En parallèle au développement du plateau du Kirchberg et de la porte de Hollerich, deux extensions du tramway seront donc construites en fonction de l’évolution des nouveaux quartiers : K2 et HO.

L’extension du tram depuis la Gare centrale vers le quartier de Hollerich

Le prolongement de la ligne de tramway (ligne HO) sera réalisé en deux étapes. Une première étape (A), mise en service planifiée pour 2028, s’embranche sur la ligne existante après la station Gare centrale et vise à assurer la desserte du futur quartier « Nei Hollerich » ainsi que de son pôle d’échange Hollerich. Ce tracé, constitué de deux voies sur une longueur de 1,1 km, comprend deux nouvelles stations, la plateforme du tramway, les stations, et l’ensemble des systèmes et équipements du tramway, incluant l’alimentation aérienne de contact (LAC). Le coût de cette extension s’élève à 29.000.000 € HTVA.

Dans une étape ultérieure, cette nouvelle branche sera prolongée au futur quartier « Porte de Hollerich » et le P&R Bouillon.

L’extension du tram vers le quartier « Laangfur » au Kirchberg

La ligne K2 sera également réalisée en deux étapes. La première (A) en voie double s’étend sur 2,3 km et comprend 3 nouvelles stations. Celle-ci s’embranche sur la ligne existante à proximité de la station Rout Bréck-Pafendall afin de rejoindre le futur quartier mixte « Laangfur ». Le début des travaux est prévu l’année prochaine et la mise en service en 2027. L’insertion du tramway sur ce tronçon entraîne une refonte complète de l’aménagement de l’espace public, de façade à façade. Le coût associé à cette extension est estimé à 106.000.000 € HTVA. Dans une deuxième étape, le tramway reliera le futur quartier Kuebebierg avant de rejoindre, via le boulevard Pierre Frieden, le pôle d’échange « Luxexpo ».


« Ce vote favorable permet de poursuivre la ‘success story’ du tram. Aujourd’hui, en moyenne 107.000 passagers empruntent le tram au quotidien, et je souhaite voir ce nombre augmenter encore davantage, tout en renforçant la résilience du réseau. Le tramway va au-delà d’être simplement un moyen de transport ! Des quartiers importants seront connectés au tramway, ce qui nous permettra d’atteindre un public encore plus large. En aménageant l’espace public, que ce soit par la construction de plateformes végétalisées, la plantation d’arbres ou l’optimisation des voies piétonnes et des pistes cyclables, le tramway contribuera à améliorer le bien-être global de la société. »

Yuriko Backes, ministre de la Mobilité et des Travaux publics

Le financement total pour la construction des tronçons K2A et HOA s’élève à 135.000.000 euros HTVA, dont 90.000.000 euros HTVA proviendront de l’État, la Ville de Luxembourg assumant sa partie restante des coûts d’un montant de 45.000.000 euros HTVA.

Communiqué par le ministère de la Mobilité et des Travaux publics

Article
Communiqué
Publié le vendredi 16 février 2024
Partager sur
Nos partenaires