Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
action humanitaire luxembourgeoise, Journée mondiale de l’aide humanitaire, urgence, financements, objectifs de développement durable des Nations unies, crise à travers le monde, protection du droit international
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

#WorldHumanitarianDay

Politique & Gouvernance

Publié le
jeudi 22 août 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, Paulette Lenert a présenté les grandes lignes de l’action humanitaire luxembourgeoise.

En 2018, 53 millions d’euros (13,21% de l’aide publique au développement) ont été consacrés à l’action humanitaire. L’année a été dominée par les crises humanitaires en Syrie et au Yémen, mais aussi au Sahel et dans la région du lac Tchad. Pour tous ces contextes humanitaires, le gouvernement a mis à disposition des financements substantiels pour réaliser des projets d’urgence d’ONG luxembourgeoises et pour appuyer les opérations humanitaires des agences onusiennes et du CICR.

Le dispositif de communication d’urgence emergency.lu fait également partie intégrante de l’aide humanitaire luxembourgeoise. En 2018, 20 téraoctets (20.000 MB) de données ont été transférés via des systèmes mobiles de télécommunication par satellite au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, au Niger et au Nigéria en soutien des agences onusiennes PAM, UNHCR et UNICEF.

Par ailleurs, 5 jeunes sont actuellement engagés dans l’action humanitaire pour le compte du Luxembourg auprès du Programme alimentaire mondial (PAM), de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

La cause la plus fréquente à l’origine de crises humanitaires sont des conflits internationaux. Selon les Nations unies, plus de 135 millions de personnes nécessitent de l’aide humanitaire, mais seulement 97,9 millions en bénéficient à ce jour.

En 2018, 405 travailleurs humanitaires ont fait l’objet de violences majeures. Parmi les victimes, 131 ont été tuées, 144 blessées et 130 enlevées.

En 2019, la Journée mondiale de l’aide humanitaire est dédiée au travail des femmes dans les situations de crise à travers le monde. Il s’agit d’une part de valoriser l’apport des femmes dans les situations les plus difficiles, et d’autre part d’insister sur la nécessité de garantir la protection du droit international à toutes les personnes sans distinction. Les mots-clés #FemmesHumanitaires et #WomenHumanitarians permettent de mettre en valeur les expériences des travailleuses humanitaires sur les réseaux sociaux.

Rappelons que le renforcement de l’intégration socio-économique des femmes et des jeunes est une des quatre thématiques prioritaires de la stratégie générale de la coopération luxembourgeoise, intitulée En route pour 2030. L’égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes et filles constitue en outre un des 17 objectifs de développement durable des Nations unies.

La Journée mondiale de l’aide humanitaire est l’occasion de mettre en évidence le travail exemplaire des humanitaires, confrontés à des défis énormes, liés tant bien au changement climatique qu’à des crises géopolitiques. Elle a été instaurée en mémoire des victimes de l’attentat perpétré contre le siège des Nations unies à Bagdad en 2003, qui avait causé la mort de 22 personnes, dont le représentant spécial des Nations unies en Iraq, Sergio Vieira de Mello.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes / Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire
Photo : ©MAEE Paulette Lenert présente l’aide humanitaire luxembourgeoise

Publié le
jeudi 22 août 2019


Politique & Gouvernance
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires