Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Romain Spitaleri, Max Lamesch, Centre LGBTIQ+ Cigale, Lydie Polfer, Ville de Luxembourg, ommunautés lesbiennes, gays, bisexuelles, trans’, intersexes, queer+, covid-19, égalité des chances, égalité des sexes, égalité des genres
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« Une reconnaissance du besoin de l’existence de notre service »

Droits humains & solidarité

Publié le
mercredi 20 avril 2022 à 04:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Ce mardi 19 avril, Lydie Polfer, bourgmestre de la Ville de Luxembourg, a décerné le Prix Anne Beffort au Centre LGBTIQ+ Cigale. Interview de Romain Spitaleri et Max Lamesch, membres de l’association.

Depuis 2003, la Ville de Luxembourg remet chaque année le Prix Anne Beffort, « nommé d’après la co-fondatrice du Lycée de jeunes filles à Luxembourg et première femme professeur du Grand-Duché ». Représentant une somme de 3.000 euros, il est décerné par le Collège des bourgmestre et échevins – sur initiative de la commission consultative pour l’égalité des chances entre femmes et hommes –, à « une personne individuelle, une association sans but lucratif, un groupe ou une institution œuvrant en faveur de la promotion de l’égalité des chances entre les sexes sur le territoire de la Ville ».

Cette année, c’est le Centre LGBTIQ+ Cigale qui a été récompensé pour ses actions et son engagement envers la communauté LGBTIQ+ à Luxembourg-Ville. Infogreen a posé 3 questions à ses membres :

Le centre LGBTIQ+ Cigale représente les communautés lesbiennes, gays, bisexuelles, trans’, intersexes et queer+. En pratique, quelles sont vos activités ?

« Le Centre LGBTIQ+ Cigale est un service professionnel conventionné par le Ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région et proposant conseil, écoute et soutien à toute personne de la communauté LGBTIQ+ et celles intéressées par les questions d’identités corporelle, sexuelle et de genre. Nous proposons des entretiens individuels, anonymes et gratuits, des formations pour professionnels de l’éducation, services sociaux, administrations publiques, services jeunesse, médicaux et psychosociaux mais aussi aux entreprises. Nous réalisons des interventions en milieux scolaires ainsi que diverses activités pour la communauté (make up, yoga, binding, etc.). Le centre dispose aussi d’une bibliothèque recensant des publications liées aux thématiques LGBTIQ+. Chaque semaine, nous accueillons également nos partenaires du HIV Berodung de la Croix Rouge luxembourgeoise pour effectuer des dépistages rapides VIH, VHC et syphilis. »

Pourquoi le nom « Cigale » ?

« À l’origine, le nom est un acronyme pour ‘Centre d’Information GAy et LEsbien’. Par souci d’inclusivité et de représentation de l’intégralité de la communauté, il est rebaptisé Centre LGBTIQ+ Cigale. »

Que représente pour vous l’obtention du Prix Anne Beffort ?

« C’est pour nous une reconnaissance de nos compétences et du besoin de l’existence de notre service. Cela marque un renouveau, suite à la crise du Covid-19, à notre déménagement rue Notre-Dame et à la rénovation du Centre. Recevoir ce prix nous donne de la visibilité dans l’œil public et confirme la nécessité d’inclure les diversités corporelles, sexuelles et de genre dans la prise en compte de la promotion de l’égalité des chances. »

Pour plus d’informations : www.cigale.lu

Propos recueillis par Marie-Astrid Heyde

Publié le
mercredi 20 avril 2022


Droits humains & solidarité
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires