Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
MSF, cyclones, Afrique, Zimbabwe, Mozambique, Malawi, intervention d'urgence, assistance médicale, surveillance épidémiologique, pluies torrentielles, inondations, accès aux soins, accès à l'eau potable, accès aus sanitaires, drois humains, solidarité
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une intervention d’urgence au Zimbabwe, Mozambique et Malawi

Droits humains & solidarité

Publié le
jeudi 21 mars 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Après le passage du cyclone dévastateur Idai, les équipes MSF ont lancé une intervention d’urgence au Zimbabwe, Mozambique et Malawi.

Le cyclone a frappé la ville de Beira, au Mozambique, jeudi, avec des vents pouvant atteindre 200 kilomètres heure. La ville a été dévastée tout comme la région côtière des provinces de Sofala, Zambezia et Inhambane et certaines parties de la province de Manicaland au Zimbabwe. Dans la zone la plus méridionale du Malawi, des pluies torrentielles ont provoqué des inondations, forçant plus de 10 000 personnes à quitter leurs foyers. L’approvisionnement en matériel médical et en eau potable ainsi que l’accès à des sanitaires fonctionnels seront un axe majeur pour les équipes dans les jours à venir.

Mozambique

Au Mozambique, une équipe d’urgence MSF arrive aujourd’hui à Beira afin d’évaluer l’ampleur des dégâts ainsi que les besoins médicaux de la population. Environ 90 % de la zone autour de la ville a été détruite, de nombreux bâtiments sont inondés et les routes principales impraticables. À l’hôpital, le bloc opératoire et certains services ont été gravement endommagées. L’électricité est tombée en panne et les services de communications ont été en grande partie détruits. Les projets médicaux soutenus par MSF à l’hôpital de Beira et dans divers centres de santé ont, quant à eux, dû être suspendus en raison de la destruction du cyclone. Désormais, la principale préoccupation est de restaurer les services médicaux dans les centres de santé et les cliniques.
/
Le cyclone Idai a également touché les pays voisins du Mozambique. Zimbabwe. Mars 2019. © MSF

Zimbabwe

Au Zimbabwe, les 30 000 habitants du district de Chimanimani dans la province de Manicaland, ont également été touchés par le cyclone après son passage au Mozambique. À l’heure actuelle, plusieurs routes menant à la ville de Chimanimani sont impraticables et la région n’est accessible que par hélicoptère. Une équipe de MSF munie de matériel et de fournitures médicales a tenté d’entrer dans la ville, mais n’a pu en raison de la destruction de ponts. Une aide médicale est actuellement disponible dans un centre de stabilisation situé à une vingtaine de kilomètres de Chimanimani.

Malawi

Au Malawi, des précipitations extrêmes aggravées par l’ouragan Idai ont inondé une grande partie des districts de Chikwawa et de Nsanje au sud du pays, sur le fleuve Shire. Des cours d’eau ont débordé, des maisons ont été inondées et quelques 11 000 personnes ont dû se résoudre à quitter leurs foyers. MSF a commencé à fournir une dans la zone la plus touchée de Makhanga, sur la rive est qui ne peut être atteinte que par bateau ou hélicoptère. Des activités de support au centre de santé de Makhanga sont également prévues par MSF, ainsi que le renforcement de la surveillance épidémiologique et l’orientation des blessés et des malades vers les cliniques.

/

Actualité MSFassistance médicale

Publié le
jeudi 21 mars 2019


Article de notre partenaire

Médecins Sans Frontières
Droits humains & solidarité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires