Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
sociétés gazières, charbonnières et pétrolières, environnemet, pollution, Greenpeace Luxembourg, changement climatique, éliminer les combustibles fossiles , investissements durables, stratégies d’investissement des fonds souverains, Fonds de compensation
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un T-rex réclame la fin des investissements climaticides du FDC

Politique & Gouvernance

Publié le
vendredi 23 octobre 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les député·es ont été accueilli·es le 21 ocobre, après-midi au Cercle Cité par un Tyrannosaure Rex de 2,5 m de hauteur placé par des militant·es de Greenpeace Luxembourg. L’artiste local Eric Mangen a conçu l’œuvre en soutien à la campagne de l’ONG contre les investissements climaticides du Fonds de compensation, plus communément appelé FDC. L’installation demande l’arrêt du financement des énergies fossiles.

L’artiste Éric Mangen déclare :

« Comme la plupart des citoyen·nes du Luxembourg, je cotise dans le fonds de pension, j’attends donc en retour la garantie de ma retraite. Mais le FDC investit l’argent de ce fonds de réserve dans des entreprises qui détruisent le climat et menacent mon avenir. C’est inacceptable. »

L’œuvre de Mangen représente un Tyrannosaure Rex dont les yeux brillent avec le symbole $ du dollar, en référence aux combustibles fossiles non viables et à la cupidité des entreprises qui profitent de l’énergie sale.

« J’appelle tous les citoyen·nes du Luxembourg à envoyer un signal fort à nos dirigeant·es politiques et à soutenir la pétition de Greenpeace en faveur d’un fonds de pension sans énergies fossiles. »

Une action par email lancée par Greenpeace en juillet dernier appelle les membres du gouvernement et du parlement luxembourgeois à prendre des mesures contre les investissements du FDC dans les combustibles fossiles [1]. À l’heure actuelle, plus de 650 personnes se sont mobilisées, soit plus de 50 000 emails envoyés à l’ensemble de nos décideur·euses. Selon les informations de Greenpeace, l’interpellation tant attendue au Parlement sur les stratégies d’investissement des fonds souverains, dont le FDC, a récemment été programmée pour la troisième semaine de novembre.

« Il est temps que nos élu·es se réveillent et cessent de verser l’argent public dans les énergies sales. Les investissements dans les combustibles fossiles sont financièrement risqués et causent des dommages irréversibles au climat et à l’environnement. Il n’y a aucune raison valable de continuer à les financer. De récentes études confirment la meilleure performance des investissements durables par rapport aux plus traditionnels, tels que les combustibles fossiles, et c’est pourquoi de plus en plus de fonds de pension et d’investissement se retirent du soutien au gaz, au charbon et au pétrole », [2] explique Myrna Koster, chargée de campagne justice climatique chez Greenpeace Luxembourg.

Il y a deux semaines, Greenpeace Luxembourg a présenté aux membres du Parlement un rapport d’expertise rédigé par l’économiste allemand Martin Granzow au sujet de la stratégie d’investissement du FDC. [3] Dans ce document, M. Granzow détaille les raisons pour lesquelles le FDC devrait progressivement éliminer les combustibles fossiles de ses portefeuilles, comment mettre en oeuvre une stratégie d’investissement conforme aux objectifs de l’accord de Paris, et quelles mesures les décideur·euses politiques devraient prendre pour soutenir ce processus. Il recommande sans équivoque d’aligner la stratégie d’investissement du FDC avec les objectifs de l’Accord de Paris, ainsi que d’accroître la transparence du fonds de pension.

« L’heure d’agir est venue ! Nous exigeons de nos politicien·nes des mesures immédiates pour que le FDC retire nos réserves de retraite des sociétés gazières, charbonnières et pétrolières », conclut Myrna Koster.

Notes


[1] https://bit.ly/2TcjP9f

[2] Un total de 1244 institutions représentant plus de 14000 milliards de dollars ont déjà désinvesti des énergies fossiles partout dans le monde. 13 % de ces institutions sont des fonds de pension, comme le fonds de pension d’État norvégien GPFG (Government Pension Fund-Global), le fonds de pension suédois AP1, Allianz, Axa, Generali, MunichRe, Amundi, AP4, Storebrand et KLP. https://gofossilfree.org/divestment/commitments/

[3] Le rapport d’expertise rédigé par le Dr. Granzow peut être consulté ici.

Copyright images : Frédéric Meys
Plus d’informations : www.greenpeace.lu

/

Publié le
vendredi 23 octobre 2020


Politique & Gouvernance
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires