Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
route solaire, construction durable, photovoltaique, Wattway, Neobuild, commune de Sanem, Sudgaz
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un prototype de route solaire inauguré à Sanem

Énergie

Publié le
vendredi 14 septembre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Ce 12 septembre, la Commune de Sanem a inauguré le tout premier tronçon de route solaire du Luxembourg. Voué à promouvoir l’autoconsommation, le prototype permet de recueillir les données de production électrique en temps réel, afin d’en calculer le rendement local.

/Tout commence en 2015 lorsqu’une équipe de Neobuild – pôle d’innovation technologique de la construction durable – se rend à Paris pour la COP 21 et fait la découverte de Wattway. La Ville de Sanem étant fréquemment en dialogue avec Neobuild, elle se montre rapidement intéressée par le concept. S’ensuivent des discussions internes pour trouver l’emplacement idéal, les financements, etc. Les installations ont finalement été mises en place en août, et le site pilote est à présent actif.

« L’énergie captée par la route peut alimenter des voitures électriques, des lampadaires, des bâtiments », explique Georges Engel, bourgmestre de la Commune de Sanem. Pour le moment, les 30 modules de près de 1 m2 qui la composent alimentent les serveurs des services informatiques de la commune, ce qui équivaut à une consommation annuelle de 3 500 kWh.

Malgré les efforts du Service écologique de la Commune de Sanem, aucune subvention étatique n’a été libérée pour l’installation de la route solaire. « Le projet a donc été financé à 50% par la commune, et à 50 % par notre partenaire Sudgaz », explique le maire. Le fournisseur de gaz naturel souhaite se positionner à l’avenir également comme producteur d’énergie renouvelable. Le coût total du site pilote s’élève à 76 000 euros.

Présent lors de l’inauguration, le vice-Premier ministre Etienne Schneider a salué l’initiative et le rôle d’exemple que prend ce premier projet de route photovoltaïque.

Une approche complémentaire

Produit par la société française Colas, filiale de Bouygues, Wattway est composé de cellules photovoltaïques standards, enrobées dans un substrat multicouche composé de résines et de polymères, « suffisamment translucides pour laisser passer la lumière du soleil et assez résistants pour supporter la circulation de poids lourd », comme indiqué dans le dossier de presse. La surface de contact est par ailleurs traitée pour fournir l’adhérence nécessaire aux roues des véhicules.

Wattway est le fruit de 5 années de recherches menées avec l’Institut national (français) de l’énergie solaire. « On vient apporter une option supplémentaire pour utiliser une surface qui est déjà morte », commente Pierre Trotobas, international business development manager pour la marque. « Notre volonté n’est pas de remplacer l’existant, par exemple les panneaux photovoltaïques d’une toiture, mais bien d’offrir une solution complémentaire pour produire localement de l’électricité. »

L’ensemble des composantes est produit en France. Une nouvelle génération de dalles est à l’étude et devrait augmenter de 20% le rendement au mètre carré. Wattway a été récompensé d’un Trophée Solutions Climat lors de la COP 21.

Marie-Astrid Heyde
Photo Fanny Krackenberger

/
/
Légende photo : Georges Engel, Francis Schwall, Etienne Schneider

Publié le
vendredi 14 septembre 2018


Article de notre partenaire

Institut de Formation sectoriel du Bâtiment (IFSB)
Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires