Un projet du Tricentenaire : bien plus qu'un café de village !

Un projet du Tricentenaire : bien plus qu’un café de village !

Avec la commune de Lintgen pour principal partenaire, le Tricentenaire voit doucement se concrétiser un projet plein de promesses : la transformation d’un ancien café à Prettingen en espace intergénérationnel et convivial, une brasserie pas comme les autres, autour d’un atelier d’inclusion aux facettes multiples.

Dans le courant du mois de novembre dernier, devant un notaire de Mersch, le Collège des bourgmestre et échevins de Lintgen et les représentants du Tricentenaire ont signé un bail emphytéotique (99 ans) pour l’exploitation du café « Prommenschenkel–Ewen » à Prettingen.

Un café de village ? En fait, le projet inclusif s’inscrit pleinement dans l’économie sociale et solidaire et va même beaucoup plus loin, en touchant du doigt l’économie circulaire, le tourisme, la mobilité douce, la restauration, la brasserie... le tout dans une logique de développement local et le Made in Luxembourg.

Pour cadrer ce projet, il faut remonter 15 ans en arrière. Dans la commune de Lintgen, le Tricentenaire gère depuis 2006 la Résidence A Pultz, à Prettingen, qui accueille une douzaine de personnes adultes en situation de handicap mental.

Assez vite, les responsables du Tricentenaire avaient flashé sur un vieux café du village, en se disant que, avec ça, « il y aurait moyen de faire quelque chose »… L’idée a fait son chemin, imaginant les multiples possibilités de « recycler » le café, doté de belles surfaces et, notamment, d’un jeu de quilles, dans l’économie sociale et solidaire.

L’affaire a pu prendre une tournure plus concrète lorsque la commune de Lintgen a effectivement racheté le café Prommenschenkel à la famille de l’ancien exploitant, avec l’idée de travailler de concert avec le Tricentenaire.

Une bonne trentaine d’emplois dans l’inclusion

Selon l’état actuel du dossier, le projet des ateliers d’inclusion professionnelle du Tricentenaire permettrait de proposer un travail valorisant à une bonne trentaine de salariés en situation de handicap et une dizaine de moniteurs d’atelier.

Vraiment original et prometteur, le dossier s’est ficelé au fil du temps, sous l’impulsion de la commune de Lintgen et de partenariats de terrain (publics et privés), combinés aux soutiens de ministères et de différentes administrations qu’il reste à matérialiser. Maintenant que le bail est signé, la phase d’exploitation est espérée dans le second semestre de 2022. Et pourquoi pas pour l’été, puisque, entre autres, il y a un impact touristique à cibler.

De fait, le projet est multiforme. Intergénérationnel, il maintiendrait un lien social au village et donnerait un lieu de rencontre pour les jeunes et moins jeunes, avec brasserie, restauration, jeu de quilles, plaine de jeux ou mise à disposition d’espaces pour des événements familiaux ou d’entreprises…

L’ancien café abriterait aussi une micro-brasserie, pour produire la Circulaire (bière naturelle créée pour les Ateliers du Tricentenaire et pour l’instant brassée chez Simon à Wiltz, partenaire récurrent de l’opération) voire d’autres brassins locaux au fil des saisons. Cela ouvrirait aussi la porte aux dégustations sur place, aux workshops de brassage…

Le Café Prommenschenkel, idéalement placé le long de la piste cyclable de l’Alzette (PC 15 Bereldange–Ettelbrück), sera aussi doté d’un atelier de réparation et d’entretien de vélos. Ainsi, il intègrerait en plus la promotion de la mobilité douce et offrirait la possibilité aux cyclistes de tout âge de s’arrêter, de se détendre, de se restaurer et de veiller sur leur machine !

En plein cœur

Et puis ce projet est évidemment inclusif, au cœur de l’économie sociale et solidaire, avec la création de postes en travail adapté encadré par le Tricentenaire (ateliers de brasserie, restauration, service en salle, atelier cycle… ), de postes d’encadrants, d’emplois saisonniers (étudiants de la commune par exemple), sans compter des partenariats avec d’autres acteurs de l’ESS (l’APEHM pour la création de casiers de bière en bois par exemple). Ce ne sont pas les idées qui manquent !

Le projet, on l’aura compris aisément, enthousiasme les autorités locales autant que le Tricentenaire. Un projet de cœur qui fait battre le cœur d’un village, il y a là tous les ingrédients d’une initiative locale qui apporte du sang neuf au made in Luxembourg de l’économie sociale, solidaire, inclusive et circulaire.

Alain Ducat

Photos : Le Tricentenaire/Commune de Lintgen/Infogreen

Article
Article
Publié le mardi 4 janvier 2022
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires