Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Monorail pour le Luxembourg
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un monorail pour le Luxembourg !

Mobilité

Publié le
jeudi 25 janvier 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un monorail, installé entre les voies d’autoroutes, en commençant par l’A4 qui relie Luxembourg-Ville à Esch-sur-Alzette, serait un moyen de transport sûr, économique et écologique, complémentaire au réseau actuel et prometteur en matière de gain de temps. Discutons-en !

Une solution innovante pour mettre un terme aux embouteillages !

But de la pétition : Construire des lignes monorails (Ecorail) surélevées entre les voies de l’autoroute, sur des poteaux, capables de passer au-dessus d’infrastructures comme les ponts. Il est également possible de construire des piliers pour le Monorail sur le tracé des voies ferrées. Ces lignes Ecorail sont parfaitement compatibles et en aucun cas en concurrence avec les moyens de transport en commun existants, tout en les complétant. Le but de la pétition est de mettre en place un nouveau moyen de transport :

  • écologique : zéro émission car électrique, pas d’abattage d’arbres, faible émission sonore (sur pneumatique donc silencieux), intégration harmonieuse dans le paysage et dans le tissu urbain, design élégant et moderne ;
  • économique : aucun achat de terrains, ni expropriation, construction à moindre coût, construction rapide, coûts de maintenance réduits, effet positif sur le tourisme et sur l’économie nationale ;
  • sûr : infrastructure à 2 voies, déraillement impossible, pas de carrefour, pas d’entrave à la circulation routière, pas de risque d’accidents impliquant des piétons et autres moyens de transports.

Une initiative de Guy Rollinger, citoyen, entrepreneur et employeur

Près de 180.000 frontaliers résidant en France, en Allemagne ou en Belgique utilisent les routes et autoroutes luxembourgeoises pour à la fois quotidiennement se rendre au travail et rentrer au domicile. Il s’agit du flux de travailleurs frontaliers le plus important au sein de l’Union européenne. À cela, s’ajoutent les 220.000 résidents et les 100.000 étudiants.

Les problèmes de circulation au Luxembourg deviennent chaque jour plus dramatiques. Nos autoroutes sont embouteillées tous les jours même en dehors des heures de pointes. Selon une étude récente, ces embouteillages occasionnent un stress inutile et des pertes économiques à hauteur de 150 millions d’euros par jour ! Mais pour chacun de ces problèmes, il existe une solution, une vraie solution alternative : l’Ecorail !

Proposer un moyen de transport, attractif, abordable, connecté au Tram qui dessert la ville de Luxembourg, afin d’assurer une meilleure mobilité sur les autoroutes luxembourgeoises. Les lignes possibles pour l’Ecorail (mais encore à étudier) sont :

  • Esch à l’une des gares du tram (autoroute A4) ;
  • Arlon à l’une des gares du tram (autoroute A6) ;
  • Trèves à l’une des gares du tram (autoroute A1) ;
  • Thionville à l’une des gares du tram (autoroute A3).

L’Ecorail pourrait être parfaitement élaboré, réalisé et exploité par un organisme étatique qui ne répond qu’à l’intérêt général. La société privée qui soumet ce concept (Groupe Guy Rollinger) a pour seule philosophie d’apporter des idées aux problèmes rencontrés par la population luxembourgeoise sans rechercher un quelconque profit.

Complément d’information

Signez la pétition pour lancer un débat à la Chambre des Députés !

Crédit illustration : www.monorail.lu

Source : www.monorail.lu

Publié le
jeudi 25 janvier 2018


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires