Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Sos Villages d’Enfants Monde Luxembourg, droits humains, solidarité, syriens, centre éducation, réfugiés, inauguration, éducation, sensibilisation, situations d’urgence
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

SOS Villages d’Enfants inaugure un centre d’éducation

Droits humains & solidarité

Publié le
mardi 22 janvier 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Au Liban dans la plaine de la Bekaa SOS Villages d’Enfants inaugure un centre d’éducation et aide les réfugiés syriens à se protéger du froid

Au Liban, l’hiver a démarré avec de violentes tempêtes qui ont déjà touché des milliers de réfugiés syriens et risquent de mettre en danger la vie des nombreux enfants qui vivent dans le plus grand dénuement.

Malgré les intempéries, SOS Villages d’Enfants Liban a inauguré mardi 15 janvier à Ksarnaba dans la plaine de la Bekaa un centre d’éducation et de formation professionnelle. La cérémonie officielle a réuni des représentants des autorités locales, des membres de SOS Villages d’Enfants International (bureau régional pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord) et des membres de SOS Villages d’Enfants Liban dont sa Présidente, Afifa Arsanios, son directeur, Amine Boustany, et le directeur du Village d’Enfants SOS de Ksarnaba, Salman Dirani. Quelques enseignants et travailleurs sociaux et quelques jeunes étaient au rendez-vous, heureux de découvrir les futures salles de classe qu’ils pourront intégrer dans les prochaines semaines.

La directrice de SOS Villages d’Enfants Monde, Sophie Glesener, et la responsable des programmes, Laurence Wangla, avaient fait le déplacement pour l’inauguration du bâtiment qui a bénéficié du concours de l’association luxembourgeoise soutenue par le MAEE et de généreux donateurs. Sophie Glesener n’a pas manqué de les citer tout en remerciant les partenaires au Liban. « Nous sommes tous inquiets pour l’avenir des enfants, surtout ceux confrontés à des situations d’urgence. Leur garantir un accès à l’éducation est, à côté de leur protection, la priorité de SOS Villages d’Enfants. Cette éducation leur permet de poursuivre un apprentissage, de réapprendre à vivre et de préparer leur avenir ».

Dans la plaine de la Bekaa, région frontalière de la Syrie qui abrite des centaines de milliers de réfugiés dans des camps informels, le centre d’éducation, un préfabriqué, situé à l’entrée du Village d’Enfants SOS de Ksarnaba, se compose de plusieurs ailes et d’une dizaine de salles. Il fait partie d’un programme d’éducation innovant qui entend soutenir des jeunes déscolarisés. Depuis fin 2017, le projet se développe et a déjà permis d’organiser activités de sensibilisation et événements communautaires.

Alphabétisation (arabe, anglais, calcul…), e-learning, soutien psychosocial, acquisition des compétences de vie, formations techniques à des métiers d’avenir (agriculture durable, énergie renouvelable, recyclage…) et soutien parental seront au programme du centre d’éducation. Un Espace Ami des Enfants accueillera les tout-petits avec des activités récréatives.

770 jeunes Syriens réfugiés, jeunes Libanais vulnérables et leurs parents ou tuteurs sont concernés par ce programme d’éducation qui, à côté du développement personnel et professionnel des jeunes, se double d’une forte dimension sociale et met l’accent sur le dialogue des communautés et les échanges entre générations.

Durant sa visite, Sophie Glesener a pu se rendre dans deux des six camps informels où vivent des réfugiés syriens bénéficiaires de ce nouveau programme d’éducation et d’autres programmes SOS. « Avec les tempêtes et le grand froid qui frappent toute la région, les conditions de vie des enfants et de leurs familles deviennent insoutenables. Nous devons les aider à se protéger et à affronter l’hiver ». À partir de ses infrastructures à Ksarnaba, SOS Villages d’Enfants Liban reste mobilisée pour apporter son aide aux familles en situation d’extrême vulnérabilité. L’association a commencé à distribuer des vêtements chauds aux familles réfugiées syriennes victimes des intempéries et du froid qui sévissent actuellement dans le pays.

Appel à la solidarité

SOS Villages d’Enfants Monde lance au Luxembourg un appel à la solidarité afin d’apporter ce qu’il faut aux familles syriennes réfugiées dans la plaine de la Bekaa au Liban pour affronter le rude hiver. Il est possible de faire un don par virement sur le CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 (mention - Urgence Liban) ou sur www.sosve.lu

SOS Villages d’Enfants au Liban

SOS Villages d’Enfants est présente au Liban depuis le milieu des années 1960. Elle est active à Beyrouth, Bhersaf, Kfarhay, Sferai et Ksarnaba où elle accompagne quelque 1 200 enfants, adolescents et adultes avec des programmes de prise en charge alternative, de renforcement familial, d’éducation et d’action sociale. Face aux violents conflits qui ont dévasté le pays, l’association a toujours porté secours aux populations en danger. Depuis 2014, SOS Villages d’Enfants Liban vient aussi en aide aux réfugiés syriens en mettant l’accent sur l’autonomisation des femmes, la protection de l’enfant et la prise en charge des enfants non accompagnés. Depuis le printemps 2017, l’association intervient dans la plaine de la Bekaa à proximité du Village d’Enfants SOS de Ksarnaba (ouvert depuis 2006) pour apporter un soutien à 330 familles réfugiées syriennes et familles d’accueil libanaises vulnérables. Depuis fin 2017, l’association y développe un programme d’éducation en situation d’urgence pour des centaines de jeunes Syriens réfugiés, jeunes Libanais vulnérables et leurs parents ou tuteurs. En janvier 2019, un VTeC (Vocational Training, eLearning, Life Skills Centre) a été inauguré.
/
/
Communiqué SOS Villages d’Enfants Monde Luxembourg

Légende photos (CP Liban)
1) Inauguration du centre d’éducation et de formation professionnelle en présence notamment de Monsieur Mohammed Hajj Hasan (représentant du gouverneur de la Bekaa), de Monsieur Jihad el Mouallem (président de la municipalité de Qab Elias), de Madame Afifa Arsanios (présidente de SOS Villages d’Enfants Liban), de Monsieur Amine Boustany (directeur de SOS Villages d’Enfants Liban) et de Madame Sophie Glesener (directrice de SOS Villages d’Enfants Monde), Ksarnaba, Liban, janvier 2019 (c) SOS Villages d’Enfants Liban
2) Centre d’éducation et de formation professionnelle inauguré le 15 janvier 2019, Ksarnaba, Liban
3) Sophie Glesener dans un camp de réfugiés syriens, plaine de la Bekaa, Liban, janvier 2019

Publié le
mardi 22 janvier 2019


Article de notre partenaire

SOS Villages d'Enfants Monde
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires