Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Revue sur la « Semaine ECPAT »
facebook twitter linkedin scoopit

Revue sur la « Semaine ECPAT »

Droits humains & solidarité

Publié le
mercredi 22 novembre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

« Une semaine splendide s’est terminée ! » Selon Thomas Kauffmann, directeur exécutif d’ECPAT Luxembourg, un travail énorme a été réalisé par l’équipe pour organiser les différents événements dans le cadre de cette « Semaine ECPAT ». « Nous sommes très contents du déroulement de la « Semaine ECPAT » et nous apprécions énormément la résonance à nos événements. »

Rappelons brièvement que la « Semaine ECPAT » s’était déroulée dans le cadre de la 3e Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels du Conseil de l’Europe du 18 novembre.

En effet, du 13 au 21 novembre, il se tenait six événements, notamment :

  • Lancement du guide de terminologie
  • Ateliers de sensibilisation pour jeunes
  • Table ronde sur la protection des enfants au Mali et au Luxembourg
  • Dîner malien avec présentation des activités d’ECPAT Luxembourg au Mali
  • Spectacle de magie pour enfants sur les droits de l’enfant
  • Conférence sur les 10 ans de la Convention de Lanzarote

La « Semaine ECPAT » a été lancée par une conférence de presse sur le lancement du guide de terminologie. L’élaboration d’un tel guide de terminologie s’avérait nécessaire parce qu’il existe une confusion dans l’utilisation des termes utilisés par les médias, par les différentes institutions et ONG, et par les autorités publiques. Cette confusion est largement favorisée par les différentes interprétations des termes et définitions, et ces dernières peuvent avoir des conséquences négatives sur la protection de l’enfant. Il était donc impératif de déterminer une terminologie harmonisée qui favorise la cohérence, l’efficacité et la collaboration, et qui profitent à tous les acteurs de la protection et surtout aux enfants eux-mêmes.

De plus, il ne faut absolument pas négliger qu’une terminologie confuse cause du tort en stigmatisant les victimes et/ou survivants. Car les victimes et/ou survivants ne s’identifient pas avec tous les termes et rapportent des expériences négatives (p.ex : « enfant prostitué »). Certains termes tendent à diminuer la violence de l’exploitation sexuelle (ex : « tourisme sexuel impliquant des enfants » ; « pornographie enfantine »).

Le guide de terminologie est téléchargeable sous : www.luxembourgguidelines.org.

Une douzaine d’ateliers de sensibilisation pour des jeunes lycéens se sont déroulés dans différents établissements du pays. Ces ateliers d’une durée de quatre heures, basés autour d’un film illustrant la problématique et d’activités pédagogiques interactives, consistent à présenter aux jeunes les différents dangers d’internet liés à l’exploitation et les abus sexuels. Ces interventions ont été très appréciées par les professeurs des classes participantes.

À la table-ronde, les panélistes se prononçaient au sujet de l’évolution au cours de ces dix dernières années de la protection des enfants contre l’exploitation sexuelle au Mali et au Luxembourg. M. Siaka Coulibaly, ancien parlementaire des jeunes du Mali et partenaire d’ECPAT Luxembourg mettait l’accent sur la nécessité de mobiliser la population entière pour briser le tabou sur des crimes commis aux mineurs.

Il était également l’occasion de se référer à la publication du tout premier rapport global de suivi sur la mise en œuvre des actions de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales (ESEC) sur le Mali. Un des quatre objectifs de ce rapport était de compiler et d’évaluer les dispositions du système malien en matière de prévention, de protection des victimes et de poursuites des auteurs, concernant l’ESEC. La situation de la protection des enfants demeure une réelle préoccupation pour les acteurs de la promotion des droits et de protection de l’Enfant. Selon une étude d’ECPAT Luxembourg, l’exploitation des enfants dans la prostitution est de loin la première forme d’ESEC par son ampleur au Mali, suivie par l’exploitation sexuelle des enfants dans le cadre des voyages et du tourisme.

La soirée gastronomique au goût malien au restaurant biologique Casa Fabiana connaissait un succès fou. En guise d’introduction Mme Fabienne Grojean, représentante du bureau régional d’ECPAT Luxembourg au Mali, informait les invités sur la situation relative à l’exploitation sexuelle des enfants au Mali et elle donnait des explications sur les interventions qu’ECPAT Luxembourg réalisait ensemble avec ses partenaires locaux dans le passé au Mali. Par après, les invités avaient hâte de savourer des plats maliens délicieux accompagnés par des boissons maliennes.

Le spectacle de magie qu’ECPAT Luxembourg en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, avait organisé, connaissait également une très forte résonnance. Le magicien Jimmy Zabello avait pu impressionner les enfants et leurs parents par son programme dans une des salles au Kinepolis. En plus, la diffusion de petits spots apprenaient aux enfants de réclamer leurs droits. Un des spots projetés était « Kiko et la main » qui permet aux enfants de comprendre que leur corps leur appartient, qu’il y a de bons et de mauvais secrets et de bonnes et de mauvaises façons de toucher un enfant.

Le dernier événement offrait aux professionnels de la protection de l’enfance travaillant dans les secteurs de la jeunesse, de l’éducation et de la santé l’opportunité de s’informer sur l’impact de la Convention de Lanzarote et de l’exploitation et l’abus sexuels des enfants après sa mise en vigueur depuis dix ans. Cette matinée avait été organisée en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. Une exposition de photos montrait des témoignages de personnes victimes d’exploitation sexuelle lors de leur enfance.

Redonnons-nous rendez-vous pour la deuxième édition de la « Semaine ECPAT » en 2018, et renforçons nos efforts pour agir ensemble pour un monde sans exploitation des enfants.

Communiqué par ECPAT Luxembourg

Publié le
mercredi 22 novembre 2017


Article de notre partenaire

ECPAT Luxembourg
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires