Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
PADEM
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

PADEM : Premières impressions de Karine, notre représentante au Sri Lanka !

Droits humains & solidarité

Publié le
mardi 27 février 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Chaleureusement accueillie par l’équipe de PADEM, je me suis rendue au Sri Lanka pour suivre Solenn au cours de ces deux dernières semaines de mission et prendre sa relève. L’accueil sri-lankais est tout autant chaleureux. La température est d’environ 35 degrés, l’atmosphère est humide.

Après ce court passage à Colombo où j’ai rencontré Mayomi, la comptable pour les projets Asie et membre de Life For All Foundation (LFA) (association partenaire de PADEM au Sri Lanka) nous partons à Nuwara Elyia, dans les montagnes à 1.868 m d’altitude. Deux de nos partenaires interviennent dans les plantations de thé.

Des paysages magnifiques, des collines à perte de vue quand il n’y a pas de brume !
Une nature luxuriante…

Mais derrière la beauté de ces paysages se cache une toute autre réalité.

Les conditions de vie des travailleurs des plantations demeurent extrêmement précaires. Ils vivent dans des conditions d’extrême pauvreté.

« Arrivés au XIXe siècle les ouvriers agricoles des plantations sont des tamouls d’origine indienne. Ils viennent des basses castes du sud de l’Inde.

Représentant 6 % de la population, ils constituent la plus marginalisée du pays. Isolés, enfermés les tamouls travaillent et vivent dans les plantations. La plantation est un univers clos avec ses propres modes de fonctionnement. Cet isolement confine les travailleurs sur leur lieu de travail et les rend dépendants du management de la plantation pour l’ensemble des aspects de leur vie quotidienne : santé, éducation, habitat »

Nous rencontrons les partenaires, MENCAFEP et PALM pour faire le point sur l’avancement des projets. Très bienveillants ils m’ont accordé toute leur confiance pour poursuivre le travail initié par Solenn. Ma première impression des partenaires a été très positive. Ce sont des personnes très engagées, sérieuses et compétentes.

MENCAFEP intervient auprès des enfants handicapés en particulier dans les plantations de thé. Ce sont des professionnels qui connaissent parfaitement leur domaine d’intervention et veulent être acteurs du changement pour les enfants handicapés et leur famille. Le nouveau programme permettra d’offrir un suivi et des soins aux enfants handicapés les plus isolés via un dispositif de centres satellites.

PALM FOUNDATION intervient sur 3 programmes.

Le premier concerne l’amélioration de l’habitat dans les plantations : Ces habitations sont souvent très anciennes, rustiques et délabrées.

/ /

Le programme « habitat » est à un dispositif de micro finance, qui permet aux bénéficiaires de financer l’amélioration de leur habitation. Le second projet mis en place par PALM concerne la construction-réhabilitation d’écoles maternelles (accès à l’eau, toilettes), la formation du personnel et entre autres la création d’activités génératrices de revenus pour les familles les plus pauvres. Pour lutter contre la pauvreté dans les plantations le troisième projet de PALM concerne le développement d’activités agricoles respectueuses de l’environnement et génératrices de revenus pour les habitants des plantations et des villages.

Nous continuons notre route à la rencontre de ESDF, nos partenaires dans l’est du pays, qui sont engagés auprès de PADEM dans le combat pour le respect des droits des femmes. Leur projet a permis la création de bureaux dédiés à la gestion des violences faites aux femmes.

Nous achèverons le tour des partenaires avec la visite des activités de LFA (Life For Al Foundation) partenaire qui met en œuvre le projet Urgence Inondations dans le sud du pays, qui, outre la lutte contre l’épidémie de Dengue construit des toilettes pour une trentaine de ménages. Tous ces ménages ont été fortement impactés par les inondations, leurs maisons ont été inondées, parfois jusqu’au toit.

Grâce au travail de LFA, les bénéficiaires ont des toilettes, des moustiquaires, des draps. Ils ont accès à de l’eau potable (l’eau des puits a été testée et le nécessaire a été fait pour rendre l’eau potable).

/

En outre, LFA a aussi porté assistance aux écoles et aux écoliers victimes des inondations en distribuant des cartables d’écoles, des gourdes, des boîtes pour le déjeuner, des chaussures…

Les projets que j’ai découverts me semble pertinents au regard du contexte local. Les besoins sont réels, et les bénéficiaires parmi les plus vulnérables. Les partenaires sont compétents, professionnels, les méthodes sont participatives, les échanges et le management des projets sont transparents.

Enfin, c’est à mon tour de remercier Solenn pour son accueil, sa disponibilité, le temps passé pour assurer une bonne passation. Je la remercie enfin pour le travail accompli ces deux dernières années qui me permet de m’appuyer sur de solides bases de collaborations et partenariats.

Communiqué par PADEM

Publié le
mardi 27 février 2018


Article de notre partenaire

PADEM
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires