Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
construction, construction durable, maison relais, Angelsberg, Grand Prix Construction Durable » Green Solutions Awards 2018, cabinet d’architectes Coeba
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Nouvelle Maison Relais Bei de Kueben

Architecture & construction

Publié le
vendredi 14 décembre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

En 2015, la commune de Fischbach a lancé les projets de construction d’une nouvelle maison relais et de l’extension de l’école fondamentale (Cycle 1) à Angelsberg.

Focus Lauréat « Grand Prix Construction Durable » Green Solutions Awards 2018

Répondant aux normes les plus strictes, ce bâtiment a obtenu la classification énergétique B/B. Le traitement de la façade et son isolation répondent aux critères d’une maison passive. La maison relais se compose d’une salle de classe pour cycle 1 précoce, et de trois autres salles de classe de cycle 1. Elle est aussi dotée de cinq salles de fonction libre pour la maison relais, de deux bureaux, de salles annexes et de réunion, d’une salle multifonctionnelle « motricité », d’une cuisine didactique et d’un réfectoire. /

Ce complexe a été pensé par toutes les parties prenantes pour être neutre en C2 grâce à des technologies réduites, et notamment le plus haut niveau d’utilisation de matériaux de construction renouvelables, écologiques et recyclés, comme l’isolation réalisée en paille. Les installations retenues permettent aux enfants d’apprendre à utiliser des ressources naturelles.

La masse du béton, composant la structure du bâtiment, garantit le stockage de l’énergie thermique pour la restituer ultérieurement et permet également de réduire la consommation d’énergie de celui-ci, tout en améliorant le confort thermique. La production de chaleur dans l’école fondamentale est assurée par un chauffage à copeaux de bois, alors que la nouvelle construction a été reliée au réseau de chauffage urbain. Les plafonds font office de régulateurs de température en été et le chauffage au sol minimise les pertes de chaleur en hiver.

Maître d’ouvrage :
Administration communale de Fischbach
Architectes :
COEBA Dave Lefèvre et Associés
Génie civil :
Schroeder & Associés Ingénieurs-Conseils
Techniques Spéciales :
Bureau BETIC Ingénieurs-Conseils
Réalisation :
2016-2017
Budget total :
5 500 000 € HT
6 435 000 € TTC
Budget technique :
1 177 550 € HT
1 377 733 € TTC
Surface nette/brute :
2 300 m2/3380 m2
Volume net/brut :1
0 300 m3/ 11 445 m2
/
Hall d’accès aux salles de classe
Un système central de ventilation a été mis en place pour la salle de motricité, la cuisine et l’espace de restauration. Les salles de classe sont refroidies par ventilation nocturne via des ouvrants motorisés qui s’activent quand les valeurs limites sont atteintes. Le débit pulsé dans la salle de motricité transite entre les différentes salles. C’est pourquoi un groupe spécifique de récupération d’énergie et de refroidissement adiabatique de l’air a été installé. Une installation photovoltaïque de 30 kWc a été installée en toiture. Le concept d’éclairage full LED minimise pour sa part la consommation d’électricité.

Le bâtiment est équipé de détecteurs de présence qui permettent l’allumage automatique de l’éclairage. L’ajustement de luminosité se fait en fonction de la luminosité extérieure. Cette adaptation se fait en 2 zones : côté façade et côté couloir. Ce choix permet d’avoir le concept technique le plus poussé en matière d’éclairage artificiel.

Une gestion centralisée des stores, par salle et par façade, a été installée. Elle est commandée automatiquement par une station météo située en toiture qui fait partie intégrante du concept énergétique. Un dispositif de vidéo-parlophones, à l’intérieur du bâtiment et dans l’ensemble des salles, a été mis en place ainsi qu’un contrôle d’accès online à l’entrée de la maison relais.

Le principe de l’isolation thermique en paille de cette construction hybride béton-bois repose sur des caissons en bois, à l’intérieur desquels la paille est disposée. Par rapport à l’ensemble des isolants, la paille résiste très bien au feu, car elle est compactée et de ce fait ne laisse pas passer d’air. C’est une alternative écologique et économique aux matériaux d’origine fossile.

La maison relais, d’une longueur de 65 m et d’une largeur de 17,5 m, développe une surface d’environ 2 300 m2. La construction autoportante des parois extérieures est constituée de panneaux de contreplaqué d’une épaisseur de 10 cm, en Mélèze, un bois des plus résistants.

Le bâtiment est composé de deux niveaux continus, dans lesquels une partie du deuxième étage a été imaginée en toit terrasse, qui offre une cour de récréation pour les enfants. Le socle du bâtiment ainsi que la zone inférieure de la façade nord sont recouverts d’un enduit argileux que les enfants peuvent appréhender de manière ludique.

L’organisation de l’école existante a été pensée afin de créer une synergie entre les deux bâtiments et permet aussi de protéger les enfants des nuisances sonores.

NEOMAG#18
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
vendredi 14 décembre 2018


Article de nos partenaires

Construction durable, architectes, environnement naturel , architecture contemporaines, matériaux durables, responsabilité sociale, architecture, construction écologique, langage architectural, matériaux renouvelables, qualité
NEOMAG
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires