Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
experts façades, Seco, maison du livre, Grand-duché, construction
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les experts façades de SECO sont intervenus sur la Maison du Livre

Architecture & construction

Publié le
mercredi 8 août 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

On n’a plus besoin de faire la réputation des experts façades du bureau SECO au Luxembourg. Ils interviennent sur nombre de projets d’envergure au Grand-Duché et même hors des frontières.

/ /
Légende photo : Franck Gerardon et Geoffroy Verhamme

Parlez-nous de votre intervention sur la Maison du Livre…

F.G. : Dès le départ de ce projet, le maître d’ouvrage (le Fonds Belval) et l’architecte (Valentiny HVP Architects) ont voulu marquer esthétiquement le caractère de la façade avec des vitrages sérigraphiés et une structure tridimensionnelle à facettes. Attentifs à la qualité, à la stabilité et à la durabilité de cette construction particulière, ils ont imposé aux soumissionnaires du marché d’exécution de s’adjoindre les services d’un bureau d’avis techniques spécialisés. Nous étions partenaire de l’entreprise Scheldebouw qui a remporté le marché.

Quelles étaient les difficultés techniques rencontrées sur ce type de façades ?

F.G. : Tout d’abord, les panneaux de façades. Ils sont en matériaux composites, soit de la fibre de verre injectée d’un compound pour en augmenter la résistance. Avec l’entreprise, nous avons voulu avoir toute garantie sur la durabilité de ce matériau.

Avez-vous pu obtenir toute la tranquillité d’esprit voulue sur ce point ?

F.G. : Oui, en collaboration avec l’entreprise, toutes les preuves ont été apportées quant à la durabilité du produit.

Qu’en est-il des fixations de ces panneaux ?

F.G. : Votre question est bonne. Il s’agit de panneaux assez lourds. Des inserts métalliques ont été rajoutés dans le moule. Nous avons fait réaliser des essais d’arrachement qui ont également donné de très bons résultats. Et puisque vous parlez de fixation, il faut aborder la fixation des vitrages. Cette fixation était prévue au moyen d’un collage. Mais le collage sur les panneaux composites de la façade nous inquiétait quelque peu car il y a peu d’expérience dans ce domaine. Nous avons donc proposé un support en aluminium sur lequel s’est effectué ce collage. Par ce moyen, nous obtenons toute certitude sur la tenue dans le temps.

Cette façade « en relief » vous a-t-elle inspiré des craintes ?

F.G. : Des craintes non, mais de l’attention oui, bien sûr. Il n’est pas facile de concevoir aisément les deux barrières d’étanchéité traditionnelles avec les imbrications tridimensionnelles des panneaux. Mais des essais d’étanchéité air-eau-vent nous ont définitivement rassurés. Le maître d’ouvrage peut dormir tranquille, il a une magnifique façade, sans problèmes techniques !

Monsieur Verhamme, à l’avenir, que comptez-vous proposer au secteur avec vos équipes ?

G.V. : Derrière chaque projet, il y a une idée, une création, un processus, et un exploit en ingénierie. La réussite finale de ces projets dépend sensiblement de concepts adaptés ou non, de plans de mise en œuvre anticipés ou non, de matériaux fiables ou non.
Pour illustrer nos rôles futurs, prenons l’exemple du projet Infinity du promoteur Immobel au Kirchberg. SECO se dédie à accompagner techniquement la conception des architectes Arquitectonica et M3 Architectes pour les menuiseries métalliques, les verrières et les façades, sur les aspects qualitatifs, normatifs et sécuritaires. SECO s’implique volontairement dès les premières étapes de ce projet emblématique pour assister ses partenaires architectes et ingénieurs-conseils en fonction de leurs besoins individuels.

Vous répondez donc à la question comment choisir et détailler le concept façade ?

G.V. : Oui ! Alors que l’enveloppe d’un immeuble servait à l’origine à nous protéger des intempéries, les architectes et édificateurs ont vite découvert dans la façade un élément central de mise en forme. SECO leur propose une assistance à la conception et à la surveillance de travaux parfois très spécifiques.
L’ambition est de plus de réussir en toute certitude un mariage de solutions constructives tant sous les aspects climatiques qu’esthétiques, incluant les inserts technologiques devenus indispensables ainsi que les contraintes réglementaires feu, énergie et écologie. Chaque façade est quasiment un prototype qui doit fonctionner du premier coup, sans faute. La plus-value de SECO, c’est aussi la tranquillité d’esprit que nous apportons dans ce domaine très spécialisé.

Le maître d’ouvrage peut dormir tranquille, il a une magnifique façade, sans problèmes techniques !

Neomag#14
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
mercredi 8 août 2018


Article de nos partenaires

NEOMAG
Institut de Formation sectoriel du Bâtiment (IFSB)
Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires