Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
CFL, train, chemin de fer luxembourgeois, mobilité, bus, Société nationale des chemins de fer luxembourgeois, transports ferroviaire, transport en commun
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les CFL, c’est aussi des bus

Mobilité

Publié le
vendredi 5 octobre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Bien que l’on pense le plus souvent aux trains en évoquant les CFL, les bus, eux aussi, font partie intégrante de l’histoire de la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois.

Tout commence en 1952. Un service autobus CFL, comprenant six véhicules, est créé.

/

Peu à peu, le service bus CFL prend de l’importance. En 1965, la flotte de bus CFL passe ainsi la barre des 45 unités.

/

Au fil du temps, ce qui devait au départ combler la suppression de lignes ferroviaires déficitaires et renforcer l’offre aux voyageurs du réseau CFL, devient un service CFL à part entière. Aujourd’hui, ce sont 68 autobus qui assurent tant des prestations régulières dans le cadre du RGTR (Régime Général des Transports Routiers) (sous contrat de service public) que des missions d’assistance et de substitution au train.

Actuellement, les CFL disposent donc de 68 autobus, dont 24 autobus urbains et 44 autobus régionaux.

Ne restant jamais loin de la Gare de Luxembourg, le service Bus, dont le site principal est situé route de Thionville, comprend désormais :

  • Un bâtiment administratif
  • Un hall de remisage pour 50 autobus.
  • Deux postes satellites à Echternach et à Ettelbruck

À noter que fin 2019, le service Bus va réunir ses deux postes isolés (situés à Echternach et à Ettelbruck) en un seul et même site à venir à Echternach. Ce dernier pourra accueillir près de 50 conducteurs et 20 autobus.

/

Aussi les CFL ont construit un atelier pour l’entretien de leurs autobus et de leurs voitures de service. Cet atelier comprend deux fosses pour bus, dont une est équipée d’un banc de freinage. Une cabine de peinture vient compléter l’équipement du service Bus, tout comme une station de lavage.

Il y a au total huit emplacements à l’atelier, lesquels accueillent régulièrement et durant toute l’année, les autobus et voitures de service CFL, afin d’en assurer l’entretien.

C’est sans compter les pompes installées aux abords de l’atelier. Les bus y passent en moyenne une fois par jour pour le ravitaillement en gasoil et en Ad-Blue.

/

Pour gérer le service Bus CFL, on compte aujourd’hui un effectif de plus de 260 agents. Il y a 214 conducteurs, sans compter le personnel administratif, le personnel d’encadrement et celui de l’atelier d’entretien.

Une trentaine de lignes RGTR sont à ce jour exploitées par les autobus CFL, la plupart autour de la capitale, à l’est et au sud du pays.

Afin que toutes les lignes de bus CFL puissent être coordonnées au mieux, le service Bus CFL s’est récemment doté d’un centre, lequel gère en temps réel les horaires de service des conducteurs et des autobus.

Ce centre se charge donc, en outre, de la surveillance des lignes de substitution au rail (mises en place, par exemple, lors de chantiers entrepris sur le réseau ferré luxembourgeois).

D’autre part, les CFL viennent de lancer une soumission pour acquérir deux autobus électriques. La mise en service de ces autobus est prévue pour la fin de l’année 2019.

Communiqué Groupe CFL

Publié le
vendredi 5 octobre 2018


Article de notre partenaire

CFL Société nationale des Chemins de fer luxembourgeois
Mobilité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires