Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
PADEM
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les 10 ans de Sambhali Trust, partenaire local de PADEM au Rajasthan

Droits humains & solidarité

Publié le
jeudi 25 janvier 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« Éduquer un homme, c’est éduquer un homme… Éduquer une femme par contre revient à éduquer toute une maison et les générations à suivre », dit Monsieur Dhanjai Singh Khimsar, un jeune activiste sociale, lors des festivités organisées à l’occasion des 10 années de Sambhali Trust.

450 femmes viennent, chaque jour, rejoindre le centre d’éducation de Sambhali Trust au Rajasthan. Et aucune de ces jeunes femmes ne quitte l’établissement sans avoir développé une maîtrise en art artisanal, notamment la couture ! À la fin, les produits faits main par les jeunes filles du « vocational centre » parcourent un long chemin pour trouver leur place sur un de nos stands pour les marchés caritatifs !

Pendant leur temps dans un des « empowerment centres » elle étudient non seulement les matières essentielles (comme les mathématiques, le hindi et l’anglais ) pour avoir une chance sur le marché professionnel, mais aussi elles apprennent l’indépendance et la confiance en soi.

C’est aussi l’indépendance qui, dans le meilleur des cas, évite à des milliers de jeunes femmes au Rajasthan d’être mariées trop jeunes, parce que les femmes sont, comme dans d’autres pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine, considérées comme une charge pour leurs familles.

« On a pris en charge des enfants de Jodhpur », raconte Govind Rathore, fondateur de Sambhali Trust, « sachant que ces gamines et gamins auraient étés confrontés à des menaces telles que le mariage d’enfants, le trafic d’enfants… »

Selon les chiffres de l’organisation Girls not brides avec laquelle Sambhali Trust collabore, à la date d’aujourd’hui 700 millions de femmes ont été mariées quand elles étaient encore des petites filles.

C’est justement les enfants que Sambhali, en collaboration avec PADEM, veut protéger et encadrer.

/

« Si je dépendais toujours de mon mari… je serais nulle part… mais j’ai décidé de devenir forte et courageuse », dit une jeune mère. Son fils également a eu l’opportunité d’accéder à une éducation primaire. Pour les jeunes enfants, quatre centres d’éducation primaire on été construits, ou sont en voie de construction.

Ces 4 centres offrent toutes les connaissances de base nécessaires pour démarrer le parcours scolaire d’environ 160 enfants !

/

Veuillez visiter www.sambhali-trust.org, www.padem.org ou www.girlsnotbrides.org pour plus d’informations !

Communiqué par PADEM

Publié le
jeudi 25 janvier 2018


Article de notre partenaire

PADEM
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires