Le tri des déchets pratique et facile

Le tri des déchets pratique et facile

Comment trier les déchets ? Qui se charge des collectes ? Et surtout, pourquoi trier ? Le service Residenzen de la SuperDrecksKëscht aide les résidences luxembourgeoises à gérer leur local à poubelles, tout en incitant les citoyens à moins polluer.

Au Luxembourg, le centre de compétences SuperDrecksKëscht (SDK) a pour mission de veiller à la gestion écologique des ressources et matières premières. Ses prérogatives s’inscrivent dans le cadre du plan national de gestion des déchets et des ressources et du plan national pour un développement durable.

En juin 2022, des modifications ont été apportées à la loi relative aux déchets, obligeant notamment les résidences de plus de quatre unités – par exemple, appartements – à disposer d’un local dédié au tri des déchets. Et ce, depuis le 1er janvier 2023.

Un simulateur en ligne permet de se faire une première idée des installations à prévoir. En sélectionnant simplement la commune et le nombre de ménages au sein de la résidence, un simulateur en ligne calcule automatiquement le volume des bacs et poubelles nécessaires.

Cinq questions à Romaine Stracks, conseillère et coordinatrice de projets à la SDK

Concrètement, qu’est-ce qui change ?

« Avant, il fallait faire un tri de base entre les papiers-cartons, les déchets organiques, le verre creux, la collecte PMC dans les sacs bleus de Valorlux et les déchets ménagers dans les sacs de la commune. Depuis cette année s’ajoutent les déchets problématiques tels que les piles et les bombes aérosol. La loi modifiée (juin 2022) du 21 mars 2012, prévoit que dans les résidences de quatre unités d’habitation ou plus, les fractions suivantes doivent être collectées séparément : papier et carton, verre, déchets organiques, emballages, déchets problématiques, déchets d’équipements électriques et électroniques, piles et accumulateurs. »

Liste des déchets problématiques pris en charge par la SDK :

  • Médicaments, bombes aérosol, cartouches d’encre et de toner, huiles et graisses alimentaires, emballages de produits nocifs
  • Produits pollués par de la peinture
  • Tubes fluorescents, lampes à basse consommation d’énergie
  • Petit électroménager

Comment s’y prendre pour organiser ce tri au sein d’une résidence ?

« SDK conseille gratuitement tout gestionnaire (syndicats ou citoyens) souhaitant mettre en place les bons outils de gestion des déchets-ressources. Notre intervention n’est pas obligatoire, mais volontaire. Nos conseillers se rendent à la résidence et étudient la situation : nombre d’unités dans la résidence, dimensions du local à poubelles, situation actuelle (types et formats des poubelles présentes). Ensuite, nous revenons vers le gestionnaire avec notre proposition. Celui-ci est libre de la mettre en place ou non. Il peut également choisir de travailler avec nous, avec un autre prestataire ou de le faire lui-même. »

Quel type d’installation de tri des déchets propose la SDK ?

« Pour les déchets ‘classiques’ - déchets résiduels, papier et carton, verre creux, déchets bio, emballages PMC -, nous calculons les volumes à prévoir, et c’est la commune qui fournit les contenants.

La SDK configure une étagère pour le tri des déchets problématiques avec des boîtes de collecte clairement étiquetées. Les gestionnaires peuvent trouver les étiquettes nécessaires sur notre site s’ils préfèrent organiser le local eux-mêmes.

Nous facturons simplement le matériel livré. Le montant total dédié à la gestion des déchets-ressources varie fortement selon l’emplacement et les tarifs appliqués par le syndicat communal. »


« Il est essentiel que les citoyens comprennent qu’il ne faut pas jeter de médicaments ou sirops dans les sanitaires car ceux-ci polluent l’eau. De plus, s’ils ne sont pas recyclables, les médicaments ont toutefois besoin d’un traitement particulier par incinération à haute température. Il ne faut donc pas les intégrer aux déchets ménagers. »

Romaine Stracks, SDK

Comment se déroule la collecte ?

« Pour la collecte des déchets problématiques, notre équipe effectue des visites porte-à-porte tous les quatre mois, à dates fixes, consultables sur notre site web. Si besoin, les déchets peuvent également être déposés au centre des ressources. »

Le potentiel des ressources – production inverse, logique circulaire

Grâce au tri et à la collecte, chaque matière qui peut être réemployée est récupérée pour redevenir une matière première. C’est ce qu’on appelle la production inverse grâce au potentiel de ressources. La SDK a calculé ce potentiel pour une longue liste de déchets considérés comme « problématiques », car leur recyclage demande des traitements particuliers. Par exemple, pour une bombe aérosol, 70% des matières premières – plastique, aluminium, ferraille – peuvent être réemployés, 27% des gaz peuvent être incinérés et revalorisés énergétiquement et seuls 3% des matériaux sont perdus. Découvrez le potentiel de ressources d’autres produits dans la rubrique ad-hoc.

Pour inciter les citoyens à adopter des comportements vertueux, vous encouragez le principe du pollueur-payeur. De quelle manière peut-on mettre cela en place ?

« La SDK peut fournir une poubelle intelligente qui vient compléter une station de collecte. Le principe est simple : à l’aide d’un badge personnel, le résident ouvre la poubelle pour y insérer ses déchets résiduels – ceux qui n’entrent dans aucune catégorie de tri. La poubelle enregistre se fréquence d’utilisation, de sorte que la facturation puisse être réalisée de manière individualisée plutôt que collective. Le principe est simple : plus on jette, plus on paie. C’est un système équitable qui encourage la diminution des déchets.

L’utilisation du système pollueur-payeur et de la poubelle intelligente n’est pas obligatoire, mais elle peut aider les communes et syndics qui ont l’obligation de communiquer les quantités exactes de déchets produits. »

Les syndics ou gestionnaires d’immeubles peuvent contacter le service SDK Residenzen par e-mail à residenzen@sdk.lu ou s’adresser directement à Daniel Bronden, Nadine Schneider ou Bob Vandenbosch, les trois conseillers pour immeubles résidentiels. Leurs coordonnées sont renseignées sur le site sdk.lu.

Pour aller plus loin : des formations sur la collecte sélective

SDK Residenzen – Gestion des ressources
Cette formation propose un aperçu général du système « SDK Residenzen ».
Elle s’adresse aux acteurs des syndics immobiliers.

SDK Residenzen – Gestion pratique
Il s’agit d’une formation traitant la manipulation pratique des déchets de manière générale et des produits problématiques et dangereux en particulier.
La formation est destinée aux agents des services techniques et des prestataires de services.

SDK Residenzen – Expert pour produits SDK
Cette formation se dirige aux chefs d’équipes et/ou responsables des services techniques et des prestataires de services. L’objectif consiste à transmettre des connaissances approfondies sur la manipulation correcte des produits problématiques et dangereux.

Plus d’informations par e-mail à akademie@sdk.lu ou par téléphone au 488 216 400.

Marie-Astrid Heyde
Photos : SDK

Article
Article
Publié le mardi 19 décembre 2023
Partager sur
Avec nos partenaires
LetsGOCircular
SuperDrecksKëscht
Nos partenaires