Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
droits humains, solidarité, Serve The City, projets culturels, sociaux ou liés à l’environnement, “Sproochtandems” - tandems de langues entre bénévole et migrant, crise de la Covid-19, STC est #KindnessStartsWithMe
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le relais est assuré ! Rencontre avec Nicolas Duprey de Serve the City Luxembourg

Droits humains & solidarité

Publié le
lundi 12 octobre 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Serve The City fait partie d’un réseau international créé en 2005 à Bruxelles, présent désormais dans une centaine de villes à travers le monde et qui s’est implanté au Grand-Duché en 2012.

En plein confinement vous venez de reprendre les rênes de Serve The City Asbl, pouvez-vous nous présenter brièvement votre association ?

Dans nos villes de plus en plus cosmopolites et impersonnelles notre mission est de recréer du lien entre les différentes communautés à travers le développement du volontariat. Pour paraphraser Gandhi nous voulons être le changement que nous voulons voir dans nos villes. Une ville plus inclusive, plus fraternelle, à l’écoute des plus fragiles. Cette année le slogan de STC est #KindnessStartsWithMe car nous croyons que tous ensemble à travers des petits actes du quotidien nous pouvons changer les choses. La bonté est communicative, les bonnes volontés ne manquent pas, tous les ingrédients sont là pour la révolution citoyenne que nous appelons de nos vœux !

Comment votre association a réussi à surmonter les défis liés à la crise de la Covid-19 et l’arrêt des projets impliquant des bénévoles. Avez-vous réorienté vos actions ?

Comme beaucoup d’associations le début du confinement a marqué un coup d’arrêt de bon nombre de nos projets. En effet nous ne voulions prendre aucun risque pour nos volontaires qui représentent 100% des forces vives de notre association. Mais pas question pour autant d’abandonner notre mission auprès de nos amis dans le besoin.

N’étant plus en capacité d’organiser de rassemblements, nous avons promu tout d’abord auprès de nos membres cette solidarité de proximité que ce soit sociale (amis/famille) ou locale (voisinage). Par ailleurs, nous voulions garder le contact avec nos bénéficiaires notamment ceux que nous avions l’occasion de croiser dans le cadre de notre projet dans les foyers de demandeurs d’asile. C’est ainsi qu’a germé l’idée de mettre en place ces “Sproochtandems” - tandems de langues entre bénévole et migrant. L’occasion d’offrir un temps d’écoute et de partage mais aussi de continuer à pratiquer les langues, vecteur primordial de leur future intégration.

Projets en ligne donc, mais aussi de façon décentralisée, comme par exemple le “Grand nettoyage” (Grouss Botz), que nous avons organisé à la sortie du confinement où chacun a pu prendre part dans sa rue, son quartier, à cette action de sensibilisation sur la thématique environnementale. Nous avons tous un rôle à jouer pour un avenir plus propre, plus juste et surtout plus durable !

Pouvez-vous nous présenter quelques-uns de vos projets actuels ? Comment doit-on s’y prendre pour vous rejoindre et prendre part à cette “révolution citoyenne” ?

STC opère sur un périmètre varié de projets qu’ils soient culturels, sociaux ou liés à l’environnement comme on a pu le voir pendant le confinement. Le projet qui nous a fait connaître, et qui est encore bien souvent aujourd’hui le premier contact avec notre association, est la fameuse « Street Team ». Il s’agit de maraudes organisées 2 à 3 fois par mois, prenant ainsi le relais d’autres structures, et qui nous permettent d’aller à la rencontre des gens de la rue en leur proposant un paquet repas équilibré. Mais c’est surtout là aussi l’occasion d’échanger autour d’un café et recréer du lien avec ces personnes parfois invisibles dans notre quotidien surchargé.

Le confinement nous a amenés à nous réinventer, à être créatifs, les mois qui viennent avec toutes leurs incertitudes ne feront pas exception. Pas mal de nouveaux projets sont donc à l’étude que ce soit auprès des gens touchés par la crise, des demandeurs d’asile, personnes âgées, etc autant de situations où de nombreux citoyens veulent pouvoir agir de façon concrète. STC en lien avec ses partenaires sera plus que jamais au rendez-vous !

Pour nous rejoindre, rien de plus simple, que ce soit de manière ponctuelle, ou de façon plus régulière notre association recrute constamment des personnes de bonne volonté prêtes à s’engager. Vous pouvez ainsi vous inscrire directement sur notre site internet (servethecity.lu) pour faire partie de notre communauté de volontaires. Nous recrutons également pour quelques postes ciblés (toujours sur base du volontariat). Alors n’hésitez plus et venez prendre part à cette révolution silencieuse qui veut faire de chacun de nous des citoyens actifs au service du bien commun !

#ServingRevolution #ServeTheCity #KindnessStartsWithMe
Légende photo : Nicolas Duprey, en compagnie de 3 nouveaux membres de l’équipe STC Luxembourg./ Photo credits : Almyra Knevel Persson

Publié le
lundi 12 octobre 2020


Article de notre partenaire

Serve The City Luxembourg
Droits humains & solidarité
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires