Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Ecobox, lutte contre le gaspillage alimentaire, restauration, réduction des déchets, SuperDrecksKëscht, protéger l’environnement, emporter les restes alimentaires, usage multiple
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le projet ECOBOX – méi laang genéissen

Alimentation & Restauration

Publié le
mercredi 1er août 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Réduire le gaspillage alimentaire au quotidien - avec le nouveau système à usage multiple

L’étude La génération, le traitement et la prévention de déchets alimentaires au Grand-Duché du Luxembourg a comptabilisé un total de 68.000 tonnes de déchets alimentaires qui sont éliminés chaque année dans la gastronomie, le commerce, la restauration collective et les ménages. Ceci représente environ 124 kg par personne et par an.

Environ 46 % de ces déchets alimentaires au Luxembourg pourraient être évités. Pour une population de 562 958 habitants (état au 1 janvier 2015 (STATEC), la quantité de déchets alimentaires évitables éliminés avec les déchets municipaux en mélange s’élève à 10 640 tonnes par an, ce qui correspond à trois camions-poubelle remplis par jour.

L’objectif du Plan national de gestion des Déchets : 50% de réduction à l’horizon 2022
Le nouveau plan national de gestion des déchets et des ressources (PNGDR) cible la réduction des déchets alimentaires au Luxembourg d’au moins 50% jusqu’en 2022. Ces ambitions nécessitent un engagement aussi bien de la part des ménages privés que de la part de la gastronomie.

Or, jusqu’aujourd’hui un système national standardisé a fait défaut qui aide aussi bien le client que le restaurateur à ne pas gaspiller la nourriture mais à l’emporter à la maison.

Le projet ECOBOX : une coopération entre plusieurs acteurs

Le projet ECOBOX - Méi lang genéissen a été conçu avant tout dans le but de contrer le gaspillage alimentaire au Luxembourg. Les principes clefs de ce projet font l’objet du PNGDR. Leur mise en pratique a nécessité une organisation logistique à plusieurs niveaux.

Le projet ECOBOX élaboré à la demande du département de l’environnement du ministère du développement durable et développé par la SuperDrecksKëscht® en coopération avec l’Horesca, permet aux clients des restaurants, cantines et cafés d’emporter leurs plats ou restes pour en profiter plus tard.

L’utilisation de l’ECOBOX permet donc de protéger l’environnement, puisque le client évite le gaspillage alimentaire et réduit en plus les déchets d’emballage. Le commerce gastronomique peut ainsi promouvoir ses activités écologiques, gagner une nouvelle clientèle respectivement renforcer sa liaison avec ses clients existants.

L’ECOBOX est fabriqué de plastique dur et destiné à un usage multiple (coque : PBT = téréphtalate de polybutylène, couvercle : PE = polyéthylène). Conçue en particulier pour la conservation alimentaire, l’ECOBOX est offerte en deux tailles avec un volume de 1000 ml et de 500 ml. Les récipients sont résistants au lave-vaisselle, résistants aux micro-ondes (sans couvercle) et supportent des températures de -20°C à + 100°C.

Les principes de fonctionnement du système de consigne Ecobox

  • Les entreprises participantes seront équipées d’une quantité suffisante d’ECOBOX et avanceront une consigne de 5€ par récipient (quantités min. : 20 pièces).
  • Les ECOBOX fournies doivent être nettoyées de façon professionnelle par le restaurant.
  • Pour une consigne de 5 €, le client peut obtenir une ECOBOX pour emporter son repas dans les restaurants participants.
  • Un set de couverts-to-go réutilisable peut être vendu au client au prix de 10 €.
  • Le récipient nettoyé peut être déposé après utilisation dans un des établissements participants. Le client récupère sa consigne de 5 € ou peut échanger l’ECOBOX pour reprendre un nouveau repas. (L’ECOBOX apportée ne peut pas être simplement remplie, elle doit être remplacée par une ECOBOX professionnellement nettoyée.)
  • Les ECOBOX utilisées sont nettoyées de manière professionnelle dans le restaurant afin de pouvoir être réutilisées.
  • L’ECOBOX peut être réutilisée maintes fois, ce qui permet d’économiser de nombreux emballages à usage unique.
  • Les ECOBOX défectueuses peuvent être échangées par le restaurant contre des nouveaux récipients. Ceux-ci sont renvoyés chez le producteur et peuvent être réutilisés comme matière première pour des nouveaux produits.
  • Si le restaurant a besoin de plus d’ECOBOX, il suffit de faire une commande supplémentaire.
  • Trop de retours d’ECOBOX sont repris par la SuperDrecksKëscht® et les cautions correspondantes (5 € / récipient) sont remboursées au restaurant.

Le projet est lancé dans SIX restaurants

Le projet ECOBOX est lancé à Luxembourg-Ville dans une première étape parmi des établissements qui ont manifesté leur intérêt à participer.

Le projet sera étendu au fur et à mesure à d’autres régions en fonction de la demande des restaurateurs, cantines, cafés ou take-aways intéressés. Cependant afin de respecter les obligations hygiéniques en matière de sécurité alimentaire, les établissements qui participent doivent disposer d’un lave-vaisselle professionnel.

Les entreprises intéressées contactez-nous par l’adresse e-mail suivante pour recevoir des informations complémentaires : info@ecobox.lu

Les restaurants suivants lancent le projet :

Gourmandises permises
Glow sàrl
Flowers Kitchen (Tasty sarl)
Beet
Oak
Casa Fabiana

Plus de détails sont disponibles sous www.ecobox.lu

Communiqué du Gouvernement Luxembourgeois https://gouvernement.lu

Publié le
mercredi 1er août 2018


Article de nos partenaires

SuperDrecksKëscht®, économie circulaire
Casa Fabiana
Alimentation & Restauration
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Alimentation & Restauration


Nos partenaires Alimentation & Restauration

Nos partenaires