Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Lions Club Luxembourg, droits humains, solidarité, santé, AEIN, aides à l’enfance Inde et Népal, développement, accès à la santé, sensibilisation aux droits de l’enfant, lancer des activités génératrices de revenu
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Lions Club Luxembourg - Amitié renouvèle son engagement pour le Népal

Droits humains & solidarité

Publié le
lundi 22 juin 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Fidèle au slogan « We serve », le Lions Club Luxembourg – Amitié a renouvelé son engagement social en soutenant pour la 4e année consécutive le projet népalais dans le district de Surkhet, mené par l’ONG Aide à l’Enfance de l’Inde et du Népal (AEIN) et son partenaire local Aawaaj.

Le don de 5’000 Euros contribuera à garantir une éducation de qualité aux enfants, en les engageant dans des activités parascolaires, et en les sensibilisant aux droits de l’enfant.

Un 2e volet du projet est axé sur l’engagement de plus des jeunes dans le développement de leurs villages et la protection de l’environnement. Finalement, des femmes marginalisées et victimes de violence et d’abus sexuels auront un accès à des services juridiques et de santé, et recevront un soutien financier pour lancer des activités génératrices de revenu.

Les Lions Amitié soutiennent l’AEIN depuis 2017 avec un total de 20’000 €. Ce financement a contribué entre autres à :

- l’acquisition de matériel pédagogique pour 250 enfants de familles démunies et marginalisées leur permettant de continuer leur scolarité
- le financement de bourses d’études à 242 enfants marginalisés et distribution d’uniformes, des chaussures, des sacs à dos et des crayons
- la mise en place de 4 centres d’éducation et de loisirs. 310 enfants y ont trouvé de l’aide pour faire leurs devoirs à domicile et ont été encouragés à fréquenter l’école régulièrement
- 360 femmes sont organisées dans 18 groupements de femmes et ont commencé des activités d’épargne et de micro-crédit
- 90 femmes victimes de différents types d’abus et d’exploitation ont amélioré leurs moyens de subsistance
- 150 adolescents ont démarré des activités génératrices de revenus (couture, épicerie, agriculture biologique, aviculture, …). Ils gagnent entre 30 et 50 Euros par mois.

Les activités réalisées au niveau communautaire ont ainsi directement aidé plus de 3’400 bénéficiaires vulnérables et indirectement 8’000 villageois au cours des 4 années. /

Binita Bayak, âgée de 24 ans, témoigne « avant de joindre le groupement de jeunes, je n’ai jamais osé parler en public. Grâce aux interactions avec d’autres membres du club et aux formations données par Aawaaj, j’ai gagné en confiance en moi et j’ose partager mes problèmes et mes idées avec d’autres. Aujourd’hui, ensemble avec d’autres jeunes, je m’engage avec enthousiasme pour développer notre communauté et combattre le mariage des enfants. Nous avons déjà réussi à empêcher plusieurs mariages précoces et à faire équiper notre centre de santé en eau potable ».

Plus d’informations : www.aein.lu

Publié le
lundi 22 juin 2020


Article de notre partenaire

AEIN, Aide à l‘Enfance de l‘Inde et du Népal, droits humains, solidarité, projets, sensibilisation, fundraising, développement, sensibilisation, éducation, outils pédagogiques, informations, conférences
Droits humains & solidarité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires