Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
SOS Faim Luxembourg, populations paysannes, atteindre durablement la sécurité alimentaire, appel aux dons, gouvernement luxembourgeois, Organisations Paysannes, Institutions de Microfinance, organisations de défense des droits humains, solidarité, objectifs de développement durable
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le don comme point de départ

Droits humains & solidarité

Publié le
mardi 14 décembre 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

SOS Faim est une ONG agréée par le Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE). Mais qu’est-ce que cela signifie ? L’objectif de l’agrément est de sélectionner les organisations qui offrent toutes les garanties requises pour que les subsides octroyés par le gouvernement luxembourgeois soient utilisés de manière judicieuse et efficace.

/Cet appui du gouvernement n’est possible que si l’ONG bénéficie en premier lieu du soutien financier du donateur (privé ou institutionnel). En effet, le financement du Ministère est en réalité un co-financement. Le point de départ de l’action de SOS Faim est donc le don, qui est alors multiplié par 4 grâce à ce mécanisme précédemment cité.

Plus qu’un simple sac de riz, des moyens pour produire et se nourrir !

C’est l’accroche de la dernière campagne de communication de SOS Faim. Car en effet, l’ONG ne distribue pas de denrées alimentaires, mais soutient 23 partenaires, acteurs de changement, dans 7 pays d’Afrique (Bénin, Burkina Faso, Éthiopie, Mali, Niger, République Démocratique du Congo et Sénégal). Ces acteurs, impliqués dans des Organisations Paysannes, des Institutions de Microfinance ou encore des organisations de défense des droits humains (en particulier des droits des paysans en matière d’accès à la terre, aux semences et aux ressources naturelles notamment), participent tous au changement qui doit advenir pour éliminer la faim et la pauvreté. Environ 500.000 personnes en Afrique bénéficient des appuis apportés par SOS faim à ses partenaires.

Odette Nshobole

Pour cette campagne d’appel aux dons, SOS Faim a décidé de présenter au public Odette Nshobole, bénéficiaire de l’un de ses partenaires en Afrique. Elle est « le visage » de notre campagne d’appel aux dons. Des exemples comme celui d’Odette, il y en a des milliers. Nous avons choisi son témoignage car il représente la jeunesse et la femme. Deux profils particulièrement sensibles dans les pays en voie de développement. En effet, il est particulièrement difficile d’avoir accès à la terre quand on est jeune, et le parcours en encore plus laborieux si on est une femme, témoigne Cécile Havard, responsable de la récolte de fonds.

Urgence

En 2020, près de 12% de la population mondiale était en situation d’insécurité alimentaire grave. Ce qui représente 928 millions de personnes. C’est 148 millions de plus qu’en 2019.

L’urgence n’a jamais été aussi présente. En agissant auprès d’acteurs locaux engagés, SOS Faim fait le choix de donner aux populations paysannes les moyens de produire, de se nourrir et d’améliorer les conditions de vie de leurs familles. Soutenir SOS Faim, c’est permettre à ces familles d’atteindre durablement la sécurité alimentaire !

Pour plus d’informations : www.sosfaim.lu
/

Publié le
mardi 14 décembre 2021


Avec notre partenaire

SOS Faim
Droits humains & solidarité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires