Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Fondation Follereau, droits humains, solidarité, projet Mind the Gap, recyclage des équipements électroniques, accès à l’information, à la connaissance, à la formation et l’éducation, la communication et le partage, envoi de matériel informatique, digital
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le digital au profit du champs des possibles

Droits humains & solidarité

Publié le
mercredi 24 mars 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

En 2020, notre projet Mind the Gap a une nouvelle fois permis l’envoi de matériel informatique à nos partenaires locaux au Bénin et au Togo, à destination des élèves des écoles bénéficiaires.

Non, malheureusement, l’accès à l’outil informatique n’est pas une vérité pour tous. Nous sommes aujourd’hui dans une ère où la technologie est remise en question car nous prenons conscience des dangers que son utilisation comporte : pollution, santé, intox, éthique… Il est nécessaire d’avoir cette réflexion, car il y a effectivement encore beaucoup à faire en la matière. Mais nous aimerions également rappeler ce que la technologie apporte, ou plutôt ce qu’elle ne peut pas apporter, lorsque nous n’avons pas cet outil à portée de main : un accès à l’information, à la connaissance, à la formation et l’éducation, la communication et le partage (surtout à distance), l’employabilité ainsi que tout ce qu’elle facilite au quotidien… Pour ces raisons, il tient à cœur de la Fondation Follereau Luxembourg, tout en rendant la technologie meilleure, éthique et saine, de réduire cette fracture numérique Nord-Sud.

Or, le fait de disposer d’un tel outil est parfois le seul frein à l’accès à la technologie. Notamment dans les écoles où pour pouvoir mettre en place des cours d’informatique élémentaires, il manque tout simplement des ordinateurs… Et c’est précisément là que la fondation intervient.

L’objectif du projet est plutôt simple : nous contribuons à la réduction de la fracture numérique Nord-Sud en envoyant du matériel informatique donné par nos mécènes à nos partenaires locaux au Bénin et au Togo. Ces derniers sont ensuite responsables de la sélection des écoles et la programmation, distribution et installation du matériel.

Pourquoi le Togo et le Bénin ?

Premièrement, tous les projets de la fondation s’inscrivent dans les stratégies nationales de ses pays d’intervention. La digitalisation est une priorité nationale au Bénin comme au Togo. Ensuite et surtout finalement, nos partenaires locaux ont exprimé le souhait de mettre ce projet en place et avaient la possibilité d’y dédier des ressources et du temps, mais aussi la possibilité pour un certain nombre d’écoles d’accueillir du matériel informatique et de donner des cours d’informatique. Il est important de préciser aussi que dans ces deux pays, il y a des parcs sécurisés destinés au recyclage des équipements électroniques et électriques pour qu’à terme le matériel remplacé dans les écoles puisse également être recyclé dans les bonnes conditions.

Quelles sont les conditions d’éligibilité des écoles ?

Les écoles doivent répondre à certains critères de base permettant l’installation et l’utilisation à bon escient du matériel tel qu’une électricité aux normes dans l’école, une salle de classe dédiée au cours informatique et protégée des intempéries et du vol, un personnel qualifié pour dispenser les cours et du temps prévu dans le cursus scolaire à cette formation.

Quelles sont les conditions d’éligibilité pour les mécènes ?

Nous sommes à la recherche de matériel type PC (MAC n’étant pas compatible sur place), ayant 5 ans ou moins pour garantir une certaine durée de vie et qualité une fois sur place, et nous organisons une collecte grâce à notre partenaire logistique à partir de 10 appareils. Le matériel doit également être nettoyé et conditionné. C’est pour toutes ces raisons que bien souvent nos donateurs sont des sociétés et organismes luxembourgeois qui, régulièrement, doivent changer leur parc informatique. En termes de matériel, nous avons besoin d’unités centrales, écrans, claviers, souris, câbles (alimentation et connectique).

Quelle est l’enveloppe budgétaire du projet ?

Afin de mener à bien ce projet, un budget de €15.000 est à prévoir par pays dont la moitié pour les activités au Grand-Duché du Luxembourg (recherche de matériel, collecte, nettoyage, stockage, envoi) et l’autre moitié pour les activités au Bénin ou au Togo (dédouanement, transport, stockage, programmation, distribution, installation et suivi).

Mind the Gap constitue ainsi non seulement du mécénat technologique mais également financier, car nous avons besoin des fonds pour gérer les différents aspects du projet.

De quoi sommes-nous fiers pour Mind the Gap 2020 ?

Mind the Gap représente un challenge d’ordre logistique et de coordination de par le nombre d’acteurs impliqués dans le projet et les contraintes liées au matériel informatique. Mais cette année encore, plusieurs mécènes ont rendu cela possible : merci de tout cœur à Creos, EBRC, BCEE, Foyer et Streff pour leur implication dans ce projet !

Comme le résume si bien Audrey Bruckmann, travaillant au sein de l’équipe gestion et administration informatique de Foyer Assurances,

Mind the gap, réduire les inégalités en matière d’accès au monde digital : une très belle initiative que nous soutenons et à laquelle nous sommes heureux d’avoir pu contribuer. Merci et bravo à la Fondation Follereau et à ses partenaires pour la coordination parfaite organisée afin de donner une seconde vie à notre matériel informatique via ce projet.

Finalement, le retour de nos partenaires par le biais de photos du matériel arrivé sur place, installé dans les écoles et utilisé par les élèves, ne peut que nous rendre très fiers du travail accompli tous ensemble pour une technologie éthique et équitable.

Pour plus d’informations : https://ffl.lu/2021/03/le-digital-au-profit-du-champs-des-possibles/

/

Publié le
mercredi 24 mars 2021


Avec notre partenaire

Fondation Follereau Luxembourg
Droits humains & solidarité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires