Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Soutenir les producteurs agricoles, Amis du Kivu, lutter contre la pauvreté, insécurité alimentaire en milieu rural, SOS Faim Luxembourg, droits humains, solidarité, objectifs de développement durable, reboisement, agroforesterie, pratiques agricoles durables, agroécologie
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le développement rural durable pour de meilleurs lendemains

Droits humains & solidarité

Publié le
jeudi 10 février 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Plus de la moitié de la population du Congo vit en milieu rural. Pourtant, seulement 11,4% des terres sont dédiés à l’agriculture. Parallèlement, la pollution de l’eau, la déforestation, l’érosion des sols et l’exploitation minière ne sont que quelques menaces qui pèsent sur l’environnement.

/23,1% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition, et l’espérance de vie à la naissance est de 61,43 ans seulement. Avec un âge moyen de 16,7 ans, la population congolaise est très jeune ce qui représente un défi pour le pays mais est aussi un potentiel énorme pour l’agriculture qui, en se développant, offre des opportunités d’emploi à la jeunesse.

C’est dans ce contexte compliqué qu’intervient notre partenaire : Amis du Kivu.

Amis du Kivu

« Synergie Amis du Kivu » est une ONG qui a vu le jour en 2005 dans la province Sud-Kivu, à l’est de la République Démocratique du Congo. En soutenant les producteurs agricoles regroupés en coopératives, elle lutte contre la pauvreté des populations rurales par la redynamisation de l’agriculture et de l’élevage.

Vision : Amis du Kivu rêve d’un milieu rural épanoui où les paysans et les communautés rurales ont la possibilité d’être autonomes et de satisfaire à leurs besoins fondamentaux, à partir d’un accès plus équitable à la terre et d’une agriculture de proximité de qualité.

Amis du Kivu accompagne les coopératives agricoles afin de renforcer les pratiques de leurs membres à travers un appui technique, économique et social. Elle promeut également des pratiques agricoles durables à travers la sensibilisation aux méthodes de lutte contre le réchauffement climatique et à des pratiques agroécologiques (reboisement, plantes fixatrices d’azote, compostage).

Témoignages

Charlotte NKUBONAGE

/

Je m’appelle NKUBONAGE Charlotte, je suis mariée et mère de famille. Je vis de l’agriculture et de l’élevage. Avant l’intervention d’Amis du Kivu, je cultivais mon champ mais mon sol s’appauvrissait d’année en année, entrainant une baisse de la production et des revenus qui en découlent. Amis du Kivu nous a aidé à mieux comprendre comment fertiliser nos sols de manière naturelle.

Ils nous ont fourni des semences plus adaptées à nos besoins et que nous pouvons multiplier nous-mêmes. Aujourd’hui, notre village a sa propre pépinière et toute la population peut en bénéficier.

Nous avons reçu des chèvres que nous élevons grâce à un système rotatif avec les cultures maraichères et qui permet d’améliorer la fertilité des champs et augmenter les rendements.

Grâce à ces techniques, j’ai pu améliorer ma production et je parviens à épargner. Une partie de mon épargne permet de payer la scolarité de mes enfants, et l’autre est placée dans une Association Villageoise d’Epargne et de Crédit pour prévenir d’éventuels risques.

Kibo BASHIMBE

/

Je suis BASHIMBE Kibo, marié et père. Je suis producteur de tomates, de riz et de maïs. Grâce à la vente de mes productions, je peux épargner un peu d’argent et nous pouvons désormais scolariser nos enfants.

Avant l’intervention d’Amis du Kivu, nous avions des difficultés à produire de la tomate. Ils nous ont donné des bonnes semences et nous ont montré des techniques pour les soigner. Nous avons même appris à utiliser les plantes médicinales que nous utilisons désormais pour prendre soin de notre culture et de nous-mêmes.

André NTAKOBANJIRA MUDIHO

/

Je suis NTAKOBANJIRA MUDIHO André, marié et père de quatre enfants. Je suis âgé de 41 ans. En 2008, nous avons communiqué nos difficultés à Amis du Kivu. Les besoins en bois de notre communauté (chauffage, cuisine, construction) ont entrainé un déboisement rapide des pentes boisées de notre région. Au début, le déboisement était bénéfique : on avait du bois et plus d’espace pour cultiver. Mis à nu, notre sol s’est petit à petit appauvri et les rendements agricoles ont fortement diminué.

Grâce à Amis du Kivu, nous avons appris comment conserver nos forêts et comment protéger notre sol. L’ONG nous accompagne aussi dans le reboisement de nos champs en associant les arbres à nos cultures (agroforesterie). Ces arbres aident notre sol à ne pas perdre sa fertilité. On a également reçu des bêtes pour associer l’élevage à nos cultures, ce qui permet d’avoir une source de revenus supplémentaire et de fertiliser davantage nos sols.

Découvrez les témoignages des paysans en vidéo

SOS Faim et Amis du Kivu

Soutenir les producteurs agricoles, comme le fait notre partenaire Amis du Kivu, est une des clés pour lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire en milieu rural.

EN 2022, SOS FAIM DOIT MOBILISER 24.000€ DE DONS POUR AIDER AMIS DU KIVU À CONCRÉTISER SES AMBITIONS. Ce montant est ensuite multiplié par quatre par le cofinancement du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (Direction de la Coopération).

/

Ensemble, donnons une perspective d’avenir aux habitants du monde rural congolais !

Bulletin d’information : https://www.sosfaim.lu/le-developpement-rural-durable-pour-de-meilleurs-lendemains/

Publié le
jeudi 10 février 2022


Avec notre partenaire

SOS Faim
Droits humains & solidarité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires