Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
SOS Villages d’Enfants Ukraine, guerre, solidarité, droits humains, objectifs de développement, durable, protection de l’enfance, séquelles psychologiques et sociales, santé mentale, programme d’aide d’urgence, accompagner enfants et famille, exil
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La réponse de SOS Villages d’Enfants à la guerre en Ukraine

Droits humains & solidarité

Publié le
vendredi 6 mai 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

En Ukraine, plus de deux mois après le début de la guerre, la situation continue de se détériorer et le bilan humain de s’alourdir.

On comptait 7,7 millions de déplacés internes en Ukraine et plus de 5,2 millions de réfugiés (décompte du 25 avril). Avec ses partenaires sur le terrain, SOS Villages d’Enfants a lancé un vaste programme d’aide d’urgence pour des milliers d’enfants et de familles en Ukraine et dans une dizaine de pays de transit et de destination.

Prévenir la séparation familiale, s’assurer que des enfants qui se retrouveraient seuls reçoivent protection et soins adaptés et essayer de réunifier les familles, telle est la mission de l’organisation. Mais il s’agit aussi de garantir un soutien immédiat, de fournir un abri, de distribuer des produits alimentaires et de première nécessité, de proposer un soutien psychosocial, de relocaliser des enfants en danger, d’accompagner enfants et familles sur le chemin de l’exil et, à plus long terme, d’aider les familles à se reconstruire.

Au 21 avril, SOS Villages d’Enfants avait touché 6.933 bénéficiaires directs en Ukraine et 1.350 dans des pays d’accueil. Grâce à ses partenaires locaux, elle a aussi coordonné l’évacuation et l’accompagnement de 1.500 enfants, particulièrement vulnérables, vivant dans des institutions de type orphelinat.

Services proposés par SOS en Ukraine

En Ukraine où elle est active depuis 2003 et malgré une attaque aérienne sur un de ses sites, l’association locale a poursuivi ses trois principaux programmes (soutien familial, prise en charge et aide d’urgence) pour 492 familles et 1.275 enfants et a lancé de nouveaux services : aide à l’évacuation/relocalisation, premiers soins psychologiques, aide à l’orientation, aide financière. 6.933 personnes en ont bénéficié. L’équipe en soutien psychosocial a proposé, parfois dans des abris anti-bombes et des trains, 210 consultations à 177 bénéficiaires.

  • Relocalisation des enfants et familles. SOS Ukraine a fourni une assistance à 770 personnes (dont 560 enfants) issues de familles d’accueil SOS mais aussi de kinship families” qui ne bénéficient pas d’un soutien régulier de l’association. Le relogement des familles d’accueil a rapidement été organisé, une communication s’établissant entre SOS Ukraine et les autres associations SOS. La plupart des familles ont été accueillies en République tchèque, Pologne, Roumanie… souvent dans des Villages d’Enfants SOS. L’organisation a aussi été en mesure de fournir un abri à des familles entières ou à des groupes d’amis.
  • Aide aux familles déplacées. Par l’intermédiaire d’un consortium de partenaires, SOS Ukraine a pu apporter une aide vitale à 2.978 personnes : évacuation, transport, abri, logement, premiers soutiens psychologiques…
  • Aide financière. 1.452 personnes ont bénéficié d’une aide financière (somme fixe pour 3 mois).
  • Soutien aux 113 collaborateurs de SOS Ukraine dans leur relocalisation et leur réinstallation dans de nouveaux lieux de travail.

Services proposés par SOS dans les pays d’accueil

Face à l’urgence et aux besoins, une dizaine d’associations SOS de pays voisins (Hongrie, Pologne, Roumanie), ou plus éloignés (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Estonie, Italie, Lettonie, Lituanie, République tchèque) de l’Ukraine, ont ouvert leurs portes à 1.350 personnes. Elles ont proposé assistance et protection, logement, aide alimentaire, distribué kits d’hygiène, vêtements et jouets, donné accès à des services médicaux, apporté un soutien psychosocial et aidé à la recherche d’un emploi.

Formation des collaborateurs SOS au soutien psychosocial

Les séquelles psychologiques et sociales peuvent avoir un impact aigu à long terme sur la santé mentale et le bien-être psychosocial des personnes en détresse psychologique, d’où la nécessité de leur apporter une aide psychosociale. Quatre sessions d’orientation ont été proposées par des experts en santé mentale et soutien psychosocial aux associations membres pour les guider dans la mise en œuvre de tels services. Plus de 200 participants y ont pris part.

SOS Villages d’Enfants Monde, qui s’est engagée une première fois en Ukraine en participant financièrement à la construction du Village d’Enfants SOS de Brovary, a lancé, dès le début de la guerre en février 2022, un appel à la solidarité. Pour soutenir les enfants et les familles en Ukraine, il est possible de faire un don sur le CCPL IBAN LU65 1111 0050 0053 0000 de SOS Villages d’Enfants Monde (mention « Urgence Ukraine 2022 ») ou via www.sosve.lu.

/
Légende photo : Des enfants dans l’Espace Mère-Enfant ouvert par SOS Villages d’Enfants Ukraine avec un partenaire, Lviv, Ukraine (c) Viktoria Gudova

Publié le
vendredi 6 mai 2022


Avec notre partenaire

SOS Villages d'Enfants Monde
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires