La neutralité carbone en 2050 pour Canon

La neutralité carbone en 2050 pour Canon

Le groupe Canon a lancé un programme ambitieux afin de réduire ses émissions de CO2 pour atteindre la neutralité en 2050. Un plan global qui passe par des actions locales.

Zéro émission nette en 2050. C’est la cible visée par le groupe japonais pour suivre les exigences européennes. « Le développement durable est également inscrit dans la philosophie de Canon : ‘Vivre et travailler ensemble pour le bien commun’ », cadre Loredana Prete, HR coordinator chez Canon Luxembourg. « Canon Global est d’ailleurs membre signataire du Pacte mondial des Nations unies et s’est donc engagé dans l’Agenda 2030 ».

Minimiser l’impact des consommables

Le spécialiste des produits optiques garde l’œil ouvert et avance de concert avec les demandes de ses clients, vers des démarches plus respectueuses de l’environnement. « Les consommateurs ne savent pas quoi faire des toners des imprimantes, qui sont généralement jetés et incinérés. Or la grande majorité des composants peut être revalorisée si le toner vide suit les filières de recyclage adéquates. Nos toners sont conçus pour avoir le moins d’impact possible sur l’environnement. »

À compter de janvier 2024, Canon Luxembourg organisera des collectes de toners usagés afin de valoriser ces matières et de garantir la traçabilité de ces « déchets » - devenus ressources. Cette démarche est prévue avec un partenaire local luxembourgeois et au sein d’une chaîne européenne de recyclage.

Toujours au rayon des imprimantes, la marque s’évertue à développer des machines de plus en plus performantes énergétiquement, grâce aux modes veille et Eco Recovery. D’autres astuces durables ont été progressivement intégrées, telles que le diagnostic à distance et la commande automatique de consommables pour limiter les interventions techniques, l’impression en mode « économie de toner » ou encore l’agrafage éco sans agrafes physiques.

Canon était d’ailleurs l’un des premiers fournisseurs de supports d’impression à proposer un papier à faible émission de CO2, grâce à un mix entre matières recyclées, énergies renouvelables et compensations carbone. « Nous avons également un projet de compensation des émissions de carbone générées pendant la vie du produit, donc chez le client. Canon leur propose d’investir dans des parcs éoliens et dans des projets environnementaux et sociaux sur plusieurs continents », informe la coordinatrice.

La première imprimante Canon remanufacturée

Avec une durée d’utilisation moyenne entre 3 et 5 ans, les périphériques sont régulièrement renouvelés. Une modernisation constante qui nécessite de grandes quantités de matières premières à fortes empreintes écologiques. L’objectif de neutralité de Canon ne sera donc atteint qu’en prenant d’autres mesures plus conséquentes. C’est ce que le groupe a commencé à faire en lançant l’imprimante multifonction remanufacturée. À la différence du reconditionnement, dans lequel une machine est nettoyée et réparée pour être remise en fonction, la remanufacturation implique un démontage complet et une reconstruction de A à Z.

Au Japon, les développeurs de Canon ont planché sur un premier modèle issu de la remanufacturation, composé d’au moins 90% de matériaux réutilisés : image RUNNER ADVANCE ES. C’est le principe de l’économie circulaire, modèle alternatif qui promeut l’utilisation des matériaux aussi longtemps que possible, en raison des ressources limitées. « L’ONU estime qu’au moins 10 milliards de dollars de métaux précieux sont gaspillés chaque année, dont la plupart risquent de polluer les rivières et les océans », précise le groupe dans la brochure du nouveau périphérique. Alors que ces métaux – et quantités d’autres matériaux - peuvent être récupérés et régénérés.

Comme neuve, l’imprimante multifonction dispose d’un compteur remis à zéro, de la dernière version du micrologiciel, d’un nouveau numéro de série et donc des mêmes garanties qu’un produit standard. Le produit est commercialisé à moindre coût par rapport à son équivalent « neuf ». Grâce à ce procédé, Canon réduit la quantité de déchets produits par ses machines, ainsi que la quantité de CO2 causée par l’approvisionnement en matières premières.


« Nous proposons des produits qui aident les clients à réduire leur impact environnemental, en réduisant aussi les déchets. Nous améliorons la performance énergétique de nos produits. Nos services d’impression permettent de réduire jusqu’à 60% les émissions de carbone du parc d’impression de nos clients et notre gamme de produits remanufacturés les aide à participer à l’économie circulaire et au recyclage des ressources. »

Loredana Prete, HR coordinator chez Canon Luxembourg

Au Luxembourg, Canon emploie une quarantaine de collaborateurs depuis 1979, au sein des services technique, commercial, après-vente, facturation et logistique.

Marie-Astrid Heyde
Illustrations : Canon

Article
Article
Publié le jeudi 21 décembre 2023
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires