Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
digitalisation, construction, construction durable, nouvelles technologies digitales, réaliser des économies, Emixis, chantier, Neobuild, traitement des informations, réduction des déchets, Troisième Révolution Industrielle , défis liés à la digitalisation des entreprises, J. Rifkin, IFSB, Neomag, Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La digitalisation s’invite dans la construction

Architecture & construction

Publié le
mardi 19 mars 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

De nouvelles technologies digitales permettent de réaliser des économies substantielles dans le secteur de la construction, notamment en réduisant les charges administratives et en permettant de mieux gérer les outillages et équipements de valeur.

De vraies économies de temps et d’argent grâce à la technologie !

Réduire les coûts d’administration du personnel

Dans le secteur de la construction, la majorité du personnel travaille de manière itinérante. Ceci en complique fortement la gestion administrative. Il n’est pas simple de déterminer précisément le temps de présence des ouvriers sur chaque chantier. Assurer un suivi attentif des absences et des heures supplémentaires représente également un défi. Tout cela prend du temps et coûte de l’argent.

De nouvelles solutions technologiques peuvent fortement simplifier cette gestion au quotidien, et, en particulier, éliminer l’encodage manuel des prestations et les erreurs qui en découlent. Emixis, l’un des leaders européens dans le domaine, propose, par exemple, une solution d’automatisation très avancée. Comment ? En équipant les véhicules de transport des ouvriers et/ou les chantiers d’un système de géolocalisation et d’identification des personnes. Ainsi, l’entreprise est informée précisément et en temps réel du moment où chaque collaborateur arrive sur un chantier et le quitte. Il est simple alors d’établir que la différence entre les heures d’arrivée et de départ constitue le temps de travail effectué sur ce chantier, éventuellement corrigé des temps de pause. Ces données sont calculées automatiquement. Mieux, elles s’intègrent sans intervention manuelle dans le module de calcul des salaires d’un ERP. Seules les exceptions, telles que les absences ou les données incohérentes, nécessitent encore un traitement manuel.

Cette solution permet un calcul de rentabilité des chantiers, voire même une facturation, basés précisément sur le coût des prestations. L’employeur connaît précisément les frais qu’il a réellement engagés pour chaque chantier, qui était présent et pendant quelle durée, les kilomètres parcourus pour y accéder ainsi que les temps de pause. Ainsi, il peut faire un calcul précis du travail presté et des frais de déplacement. Sans erreur, il répercute ensuite les frais au client. La transparence de cette facturation contribue à créer un climat de confiance entre les partenaires.

Arrêter de chercher vos outils !

S’il y a bien longtemps que la géolocalisation des véhicules délivre des économies substantielles aux entreprises de notre secteur, l’application de techniques similaires aux outillages de valeur peut amener davantage encore de gains. L’on considère en effet que de 10 à 30 % des outillages sont perdus ou volés chaque année. Outre la valeur de ces objets, les coûts liés au temps perdu à leur recherche et aux déplacements pour reprendre les outils manquants au dépôt sont considérables.

Des fournisseurs comme Emixis proposent aujourd’hui d’équiper les outillages de petits émetteurs peu coûteux. Les signaux émis par ces récepteurs peuvent être reçus par les balises de géolocalisation équipant les véhicules de l’entreprise ou par des récepteurs installés sur les chantiers et dans les dépôts. Ainsi, à tout moment, l’entreprise peut connaître la dernière localisation connue de ces équipements. Les systèmes embarqués dans les véhicules peuvent envoyer une alerte si l’on quitte l’entreprise sans avoir à bord un outillage important, permettant d’éviter de se trouver sans lui sur un chantier. De même, une alerte avertit l’équipe si elle quitte le chantier sans avoir repris les équipements qui ont été amenés.

Concrètement, non seulement le personnel de l’entreprise et son magasinier passent moins de temps à chercher des outillages, mais le nombre d’équipements de valeur dont l’entreprise a besoin peut être significativement revu à la baisse, sans compter les économies réalisées par rapport à la location d’urgence d’équipements d’appoint.

Incontestablement, les nouvelles technologies peuvent générer des économies dans le secteur de la construction. Profitez-en sans modération !

En tant que Technology Provider, Neobuild accompagne et valorise tous les projets d’innovation pour le secteur de la construction.

Les expériences menées dans le domaine de l’IoT depuis plusieurs années ont contribué à faire émerger cette nouvelle solution, en collaboration avec Emixis.

Sur la base de visites de chantiers, des retours des entreprises et de l’expérience de l’équipe, Neobuild a identifié des pistes d’amélioration communes à une majorité d’entreprises. Ces améliorations, principalement basées sur la récolte et le traitement d’informations sur chantier, permettent de réduire les déchets, de limiter les pertes de temps et par conséquent d’augmenter la productivité et la rentabilité des entreprises de construction.

Il s’agit ici d’une solution innovante en phase avec l’étude stratégique de « Troisième Révolution Industrielle » portée par J. Rifkin, permettant de relever les défis liés à la digitalisation des entreprises.
/
Emixis – Neomag

Contactez Neobuild pour plus d’informations sur le service
m.pascual@neobuild.lu
(+352) 26 59 56 761

NEOMAG#20
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
mardi 19 mars 2019


Article de nos partenaires

Institut de Formation sectoriel du Bâtiment (IFSB)
NEOMAG
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires