Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
AIS, Agence Immobilière Sociale, accès au logement, vivre ensemble, Habiter décemment, logement au Luxembourg, initiatives nationales et internationales, formes alternatives de logement, habitat participatif, coopératives de logements
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Habiter décemment, vivre ensemble

Économie sociale et solidaire

Publié le
jeudi 23 mai 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La Fondation pour l’Accès au Logement, gestionnaire de l’Agence Immobilière Sociale, a organisé les jeudi 16 et vendredi 17 mai derniers, une conférence nationale sur la thématique : Habiter décemment – Vivre ensemble.

Cet évènement avait pour double but de célébrer le 10e anniversaire de la Fondation pour l’Accès au Logement et de réunir tous les acteurs qui, de près ou de loin, sont engagés sur la question du logement au Luxembourg, pour mettre en lumière les initiatives nationales et internationales et stimuler le débat.

/« Etaient présents à cette conférence des travailleurs sociaux, des architectes, des urbanistes, des responsables communaux, des personnalités politiques et des représentants de la société civile engagés de façon bénévole sur ces thématiques », déclare Gilles Hempel, directeur de la Fondation pour l’Accès au Logement. « Nous avons lancé un appel à tous ceux qui pensaient avoir quelque chose à dire sur le sujet et nous avons complété avec des orateurs venus de l’étranger. Nous avons ainsi, je crois, réussi à faire un beau mélange ». Ce sont, au total plus de 130 personnes qui ont participé à l’évènement. D’après le feedback reçu par les participants, cet évènement s’est avéré très utile pour le réseautage : « Beaucoup de personnes se sont rencontrées qui ne se connaissaient pas encore ou qui avaient entendu parler l’une de l’autre », indique-t-il.

La première journée était consacrée à des présentations et la deuxième s’est articulée autour de workshops sur des thématiques aussi variées que le mal logement et le logement précaire, la protection des locataires, le voisinage et le vivre ensemble, le logement communal ou encore les formes alternatives de logement comme l’habitat participatif ou les coopératives de logements qui ne se sont pas encore développées au Luxembourg.

Plusieurs messages sont ressortis de ces deux journées de réflexions et d’échanges : « D’abord, il est apparu que nous manquons vraiment de logements abordables, mais c’est un constat qui est déjà connu. Ensuite, les discussions ont révélé que, vues les exigences des règlements communaux et urbanistiques, la voiture joue un rôle beaucoup trop important dans la création de logement. On part souvent du nombre de places de parking nécessaire et non de l’humain. Ça devrait être l’inverse d’autant plus que la voiture personnelle est vouée à disparaître dans les générations à venir. Pourtant, on continue à gaspiller de l’espace pour quelque chose dont nous n’aurons bientôt plus besoin », souligne-t-il.

L’évènement s’est achevé sur une table ronde entre la ministre du Logement, Sam Tanson, la ministre de la Famille, Corinne Cahen, arbitrée par Gilles Hempel qui a permis de conclure les débats.

Mélanie Trélat
Légende photos : Marco Hoffmann, président de la Fondation pour l’accès au logement / Gilles Hempel, directeur de la Fondation pour l’Accès au Logement

Publié le
jeudi 23 mai 2019


Article de notre partenaire

Agence immobilière sociale (AIS)
Économie sociale et solidaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie sociale et solidaire


Nos partenaires Économie sociale et solidaire

Nos partenaires