Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Garder l’espoir et être patient
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Garder l’espoir et être patient

Droits humains & solidarité

Publié le
jeudi 26 mars 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La Fondation Follereau vous envoie toutes ses ondes les plus chaleureuses. Tout particulièrement à celles et ceux qui s’engagent au quotidien pour le bien-être de tous.

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne.
(Raoul Follereau)

La Fondation Follereau vous envoie toutes ses ondes les plus chaleureuses. Tout particulièrement à celles et ceux qui s’engagent au quotidien pour le bien-être de tous.

Nous évoquons souvent l’importance d’un système sanitaire qui fonctionne, ailleurs comme ici. Par votre engagement, vous avez contribué à l’émergence de soins de santé dans les régions les plus enclavées que nous soutenons. Si à l’heure actuelle, nous sommes en mesure d’accompagner plus d’une trentaine de centres de santé récemment construits, équipés et mis en place dans 9 pays du continent africain, c’est grâce à vous.

Or, l’existence de ces centres prend toute son importance dans une crise telle que celle que nous vivons actuellement. Et pour cela, il nous tenait à cœur de vous informer de notre situation au Luxembourg et sur le terrain.

En effet, puisque chaque geste compte, les mesures requises pour la santé de tous nous ont amené à prendre des décisions exceptionnelles, telles que l’annulation des visites de nos partenaires locaux, ou encore le passage de notre équipe en télétravail, toujours disponible par téléphone/e-mail.http://www.ffl.lu/contact/

Du côté de nos pays d’intervention, nos partenaires locaux suivent de très près l’évolution de la situation et appliquent rigoureusement les mesures sanitaires requises. Cette crise sanitaire se rapproche, en effet, dangereusement de nos bénéficiaires. De nombreux cas ont déjà été identifiés au Burkina Faso, au Togo, et en Côte d’Ivoire.

Témoignage du Père Ollo (Maison de l’Enfance de Bouaké, Côté d’Ivoire) :

« N’ayant pas assez de moyens de dépistage, la seule solution à mon avis c’est le confinement. J’ai bien peur que l’on ne maîtrise pas le nombre de cas, ce qui engendrera une très grande inquiétude pour les conditions de vie des populations déjà vulnérables. Je sais que la situation est difficile partout dans le monde, mais il est essentiel de garder espoir et d’être patient, d’une patience qui nous donnera le temps de retrouver une vie normale et la joie de vivre. »
/

Afin de répondre au mieux à cette crise sanitaire internationale, nos équipes sont plus que jamais engagées pour la promotion de la qualité de vie de nos bénéficiaires, pour qui cette situation pourrait vite devenir tragique. Partenaires, conseils d’administration et gestionnaires de projets travaillent main dans la main pour trouver des réponses aux conséquences sanitaires et sociales de cette pandémie.

Nous vous tiendrons autant que possible informés de la situation sur nos différents réseaux.
Cette situation nous rappelle l’importance de la solidarité, celle dont vous faites preuve depuis tant d’années et pour laquelle nous souhaitons vous remercier du fond du cœur.

Prenez soin de vous et de vos proches

L’équipe de la Fondation Follereau

Publié le
jeudi 26 mars 2020


Article de notre partenaire

Fondation Follereau Luxembourg
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires