Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
House of Entrepreneurship, Chambre de Commerce, ministère de l’Agriculture de la Viticulture et du Développement rural, modèle économique pour l’agriculture, produits locaux, coopérative alimentaire, émergence de nouveaux modèles économiques
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Favoriser l’émergence de nouveaux modèles agro-économiques

Politique & Gouvernance

Publié le
vendredi 10 décembre 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural a rejoint la communauté de la House of Entrepreneurship. Objectif de cette collaboration avec la Chambre de Commerce : accompagner et encourager la commercialisation de produits et les activités comme l’aquaponie, le maraîchage, l’horticulture, la permaculture, les coopératives alimentaires...

C’est une façon de prendre en compte une évolution des modèles productifs agricoles, de sensibiliser le marché, d’accompagner de nouveaux modèles agro-économiques, locaux et résilients, et d’encourager l’effacement des frontières entre l’exploitation agricole, horticole ou viticole classique et l’entreprise commerciale.

Depuis cet automne, la House of Entrepreneurship de la Chambre de Commerce et le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural (à travers le Service d’économie rurale, l’Administration des services techniques de l’agriculture ainsi que l’Institut viti‐vinicole), ont renforcé leur collaboration.

L’objectif est clair : favoriser l’émergence de nouveaux modèles économiques, comme l’aquaponie, le maraîchage, les jardins urbains, la permaculture, l’horticulture, les coopératives alimentaires engagées, la production, la vente, la distribution et la commercialisation de produits agricoles ou encore la pédagogie et l’éducation autour d’activités agricoles, horticoles et viticoles.
/

Une nouvelle dimension

« Par cette collaboration, la House of Entrepreneurship et le ministère ont pour ambition de conseiller et de sensibiliser des start-up et entrepreneurs établis dont les activités se situent à la frontière entre l’exploitation agricole, horticole ou viticole classique et l’entreprise commerciale. Des conseils en lien avec la création d’entreprise ou le droit d’établissement sont notamment visés », explique la Chambre de Commerce, dans un communiqué.

Pour rappel, lancée en octobre 2016 par la Chambre de Commerce et le ministère de l’Économie, « la House of Entrepreneurship œuvre à la promotion de l’esprit d’entreprise et à l’assistance aux entrepreneurs tout au long de leur parcours entrepreneurial.

Aujourd’hui, la House of Entrepreneurship fédère plus de 25 partenaires, dont la Direction générale des Classes moyennes du ministère de l’Économie, la Chambre des Métiers, l’ADEM (Agence pour le développement de l’emploi), l’Administration de l’Environnement, la SNCI (Société nationale de Crédit et d’Investissement), l’IPIL (Institut de la Propriété Intellectuelle, Luxembourg) ou encore le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology), pour n’en citer que quelques-uns ».

En 2020, la House of Entrepreneurship et ses partenaires ont comptabilisé plus de 44.000 contacts clients.

Pour Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce, « la collaboration avec le ministère ajoute une nouvelle dimension à la communauté de la House of Entrepreneurship et donne aux entrepreneurs l’opportunité de bénéficier d’une expertise renforcée dans le cadre du lancement et du développement de business models commerciaux, qui incluent activement la dimension agricole. »

Services d’appui

C’est ainsi un service d’appui supplémentaire à l’agriculture luxembourgeoise qui se met en place et complète le dispositif.

Du côté ministériel, l’Administration des services techniques de l’agriculture (ASTA) a notamment pour mission de promouvoir le progrès technique en agriculture, d’orienter et de développer les productions animales, végétales et horticoles, et d’encourager la productivité et le développement durable de ces filières.

L’Institut viti-vinicole (IVV) est l’interlocuteur du petit monde de la vigne, notamment pour la formation continue mais aussi sur le terrain. L’IVV assure aussi la gestion de parcelles de vignes de l’AOP Moselle Luxembourgeoise.

Troisième centre de compétence, le Service d’économie rurale (SER) conseille agriculteurs, viticulteurs ou maraîchers sur la gestion et l’orientation de leur exploitation. Et il s’occupe de la mise en œuvre de mesures de la Politique Agricole Commune au Grand-Duché et de la situation économique et sociale de l’agriculture.

De la marge à la marge

Le ministre Romain Schneider considère le partenariat avec la House of Entrepreneurship comme partie intégrante de la stratégie de diversification de l’agriculture. « Nous voulons renforcer le conseil de gestion agricole pour accompagner les créations d’entreprises, tout particulièrement dans les domaines de la transformation et de la commercialisation de produits de la ferme. Nous soutenons ainsi les circuits courts de commercialisation, qui permettent aux agriculteurs de répondre aux besoins du marché régional et de conserver une part plus importante de la valeur ajoutée de leurs produits. »

L’enjeu, à travers cette collaboration entre le monde des entreprises et la ruralité, c’est aussi d’alimenter le marché, de mettre l’économie à la terre, d’ajouter de la résilience aux initiatives qui germent et, quelque part, de donner de la substance économique voire des marges de rentabilité à des modes de production locaux et durables encore trop souvent marginalisés.

Alain Ducat

Publié le
vendredi 10 décembre 2021


Avec notre partenaire

Chambre de Commerce Luxembourg
Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires