Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
AQUABION®, technologie mondialement brevetée, traitement AQUABION®, calcaire, microélectrolyse, système de traitement de l’eau, construction durable, Neobuild, Neomag, IFSB
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Excellent retour d’expérience pour AQUABION

Architecture & construction

Publié le
jeudi 14 novembre 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les ions de calcium, magnésium et carbonate contenus dans l’eau forment des dépôts dans les conduites pouvant réduire leur rendement et les user prématurément. Le procédé de traitement AQUABION® permet d’éviter ces désagréments, comme en témoignent les remarquables résultats obtenus par une commune française après 9 ans, avec une dureté de 33 °f.

/AQUABION® est une technologie mondialement brevetée qui transforme le calcaire incrustant en aragonite poudreuse non adhérente et ce, sans aucune incidence sur les propriétés physiques ou chimiques de l’eau. Son principe de fonctionnement est le suivant : l’eau, lorsqu’elle traverse les chambres à tourbillon génère, par frottement, un très faible courant électrique qui provoque une microélectrolyse libérant des molécules d’une anode de zinc ultra-pure située au centre de l’appareil. Les ions de zinc se placent ensuite autour des molécules de calcite entre 3 et 4 m derrière le dispositif. Le procédé est efficace jusqu’à 85 degrés, avec une dureté d’eau jusqu’à 55 °f, et la transformation reste constante minimum 72 h.

Ceci permet à AQUABION de travailler sur des systèmes aussi complexes que des châteaux d’eau, ce que la société a fait pour une petite commune du centre de la France. Tout a commencé par le constat de la dégradation des canalisations il y a un peu plus de 9 ans. Faisant état des solutions existantes et des frais de réalisation, de maintenance et d’entretien qui y sont liées, le président du syndicat a opté pour la mise en place de dispositifs AQUABION® sur les 4 châteaux d’eau de la commune. Pour en contrôler le bon fonctionnement, deux manchettes ont été installées : une DN 100 à environ 900 m et une autre DN 150 à plus de 3 km d’un des châteaux d’eau sur une pente montante, donc avec une perte de débit. Les premiers dépôts ont été observés à 2 900 m du château d’eau équipé et, même à cette distance, le calcaire n’était pas dur, mais mou.

Pour tout renseignement, veuillez contacter Cyrille Gerhardt, directeur général d’AQUABION® Luxembourg, France et Belgique au 20 60 61 00.

Légende photos

Résultat en images de 7 ans de fonctionnement sans aucune intervention de maintenance. Les images parlent d’elles-mêmes : là où on trouvait un calcaire dur comme pierre, on observe aujourd’hui un calcaire amorphe et non incrustant.

Mélanie Trélat
Article tiré du NEOMAG#26
Plus d’informations : http://neobuild.lu/ressources/neomag
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
jeudi 14 novembre 2019


Article de nos partenaires

AQUABION
Institut de Formation sectoriel du Bâtiment (IFSB)
NEOMAG
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires