Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
usager/résident de l’Asbl Tricentenaire, Tricentenaire, témoignages, situation de handicap, familles, organisation, adaptation, usager, autonomie, Covid-19, respect de la relation humaine, préconisations standards, secteur social au Luxembourg, économie sociale et solidaire, quotidien, confinement, déconfinement, monde du handicap, Véro Walentiny, éducateur spécialisé
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Écouter et espérer (6/7)

Économie sociale et solidaire

Publié le
lundi 18 mai 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Éduquer… c’est tout un métier. Exercer les fonctions d’éducateur spécialisé, c’est même tout un art. Mme Véro Walentiny exerce ce métier depuis 2004 et depuis 8 ans pour l’asbl Tricentenaire, elle est actuellement en fonction à la résidence Walferschlass de Walferdange. Comment vit-elle le Covid ? Rencontre.

/Mme Walentiny travaille avec passion et c’est avec enthousiasme qu’elle s’est orientée vers ce métier, elle s’y épanouit d’autant plus dans cette unité de vie car elle est de petite taille, avec ses 10 résidents, qui y vivent avec une certaine autonomie en appartements ou studio. Elle y effectue ses permanences quotidiennes aux côtés de ses collègues éducateurs, des aides-soignantes et infirmières dans la bonne humeur.

Comment avez-vous vécu l’annonce du Covid-19 à la mi-mars Mme Walentiny ?

Au niveau de la résidence, au début, il faut avouer qu’il y a eu quelques tensions, mais au global tout cela a été bien accepté, même si certains résidents ont plus de mal avec l’absence de visites de leurs proches. Pour l’exercice de mes activités professionnelles, il y a finalement eu peu de changements pratiques. Bien entendu, le port du masque est devenu continu, mais pour tout ce qui est des mesures d’hygiène dans le lavage et la désinfection des mains par exemple, cela faisait déjà partie de notre protocole.

Depuis lors comment vivez-vous le confinement ?

Nous sommes maintenant bien plus conscients de l’impact de ce virus sur notre quotidien à tous.

Sur le plan humain, nous passons beaucoup plus de temps à parler avec nos résidents, à échanger en équipe. Le dialogue entre tous est vraiment devenu plus que jamais le trait d’union, le lien pour que chacun puisse à sa façon trouver la force de tenir bon et vivre la situation de façon apaisée.

Sur le plan opérationnel, la direction a mis à disposition un « classeur spécial COVID » dans lequel sont répertoriées toutes les consignes sanitaires à respecter. Je tiens vraiment à signaler que nous avons été bien informés des dispositions à prendre, d’autant plus que celles-ci sont actualisées par mail très régulièrement. Le premier geste à l’arrivée en poste est de checker nos mails pour voir les évolutions de ce protocole. C’est vraiment rassurant pour les équipes sur le terrain, mais aussi pour les usagers et les familles.

En matière de logistique, il est aussi bon de signaler que nous avons toujours eu suffisamment de matériel à notre disposition : masques, gants, gel hydroalcoolique… même si au tout début nous n’avions pas de masque, les équipes internes composées d’ergothérapeutes ou encore des bénévoles ont confectionné rapidement des masques en tissus.

Enfin, on peut aussi signaler que le point fort ici de l’asbl, est que chaque résidence/foyer a un pouvoir décisionnel et peut adapter en fonction de ses besoins, impératifs, équipe, sa mission, dans le respect bien entendu des protocoles de santé/sécurité. J’aime à dire que nous sommes passés en mode week-end. Non pas dans le sens du repos, bien au contraire, mais parce qu’en fait habituellement les week-ends tous les résidents sont au foyer durant la journée aussi, alors qu’en semaine la plupart travaillent ou vaquent à leurs occupations à l’extérieur.

Quel regard portez-vous sur l’avenir ? Le déconfinement ?

Je pense que le retour à la normale ne sera pas si facile. Nous n’avons pas de date, quel sera le bon moment ? Nos résidents sont vulnérables, comment pourront-ils reprendre le travail sans risque pour eux et pour leur entourage ? Je pense personnellement que nous ferons partie du dernier wagon du déconfinement. Pour moi ce qui compte c’est vraiment que tout le monde reste en bonne santé. Nous n’avons déploré aucune infection Covid-19 parmi les résidents du Tricentenaire jusqu’à ce jour, c’est une grande chance et certainement aussi le résultat de mesures prises rapidement pour sécuriser nos activités sur le plan sanitaire.

J’espère vraiment que l’étape de déconfinement se passera bien même si la vie sera plus difficile et contraignante

Frédéric Liégeois

Publié le
lundi 18 mai 2020


Article de notre partenaire

Ateliers du Tricentenaire - Société coopérative
Économie sociale et solidaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie sociale et solidaire


Nos partenaires Économie sociale et solidaire

Nos partenaires