Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Développez votre politique de mobilité en entreprise
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Développez votre politique de mobilité en entreprise

RSE

Publié le
lundi 19 septembre 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Pour les entreprises, la semaine de la mobilité est l’occasion d’agir sur une des thématiques de la qualité de vie au travail, en organisant notamment des ateliers pour faire évoluer les habitudes de déplacements de leurs salariés. Que cela soit en termes de changement des comportements, de sécurité ou même sur le volet santé et bien-être.

Ces dernières années, beaucoup d’entreprises ont investi pour promouvoir les modes de transport alternatifs auprès de leurs salariés.

Voici quelques-unes des actions les plus répandues :

- Participer à un plan de mobilité en cartographiant les déplacements de l’ensemble du personnel sur les trajets quotidiens afin de proposer des alternatives réalistes ;

  • La bonne pratique des Cabinets d’orthodontie Becker & Associés : favoriser le co-voiturage

Les cabinets mettent à disposition des équipes 6 véhicules pour favoriser le co-voiturage. Des points de ramassage sont établis à chacune des frontières et en fonction des plannings, ce sont en moyenne 4 personnes qui vont se retrouver pour rejoindre les 5 cabinets du groupe au Luxembourg. En plus de l’ambition environnementale, cela contribue aussi au bien-être, en favorisant la communication et l’intégration des équipes, élément important pour le Dr Jean-Philippe Becker. Par ailleurs, les voitures sont équipées de trottinettes électriques ce qui permet au conducteur de déposer ses collègues, d’aller garer le véhicule sur un espace gratuit type P+R puis les rejoindre facilement grâce à la trottinette. Le transport multimodal est aussi privilégié pour les déplacements en journée des médecins et assistantes qui utilisent le train ou le bus combiné au vélo ou à la trottinette.

- Réaménager les sites pour les rendre plus accessibles aux piétons et adaptés aux modes actifs qui nécessitent des douches ou vestiaires, mais aussi des emplacements de stationnement pour les vélos ou trottinettes.
- Négocier avec l’opérateur de transports pour améliorer la desserte du site

-* La bonne pratique de Sales-Lentz : innover sur le dernier kilomètre

Sales-Lentz propose depuis de nombreuses années à ses clients des camionnettes ou mini-bus, thermiques et de plus en plus électriques, qui assurent le « Last Mile » entre parking public/privé et bâtiments administratifs. Des navettes autonomes zéro émission, appréciées pour leur technologie et leur confort, ont été ajoutée dès 2018 à sa flotte.

Récemment, Sales-Lentz, en association avec la ville d’Esch-sur-Alzette a dévoilé son application « onDemandService (ODS) » qui permettra aux utilisateurs de réserver une navette à un lieu et horaire choisi et il ne sera donc plus nécessaire d’organiser ses déplacements selon un horaire fixe. Cette application sera également disponible prochainement pour les navettes traditionnelles.

- Réserver des places de stationnement aux covoitureurs ;

- Mettre en place des accords d’auto-partage au sein d’un même territoire ;

- Adapter les horaires de travail en accord avec le CSE ;

- Communiquer sur les informations relatives aux transports en commun (arrêts de bus à proximité du site, fréquence de passage, outils digitaux existant qui facilitent l’information de mobilité, parcours vélos sécurisés, etc.)  ; mais aussi sur les aides existantes proposées sur le territoire ou par l’employeur pour l’acquisition d’un vélo par exemple.

Bien entendu modifier les comportements n’est pas chose facile et les entreprises sont aussi confrontées à la résistance au changement. Il faut alors revoir ses modes d’actions et tenter de nouvelles expériences comme par exemple :

- Provoquez l’expérience des nouveaux modes. Il est difficile de changer des habitudes et pour cela la « semaine de la mobilité » peut être une occasion d’inciter ses salariés à tester de nouveaux moyens de mobilité. Pour que l’expérience soit positive, il faut les informer en amont des différentes options de déplacements. Pour une meilleure implication faire un focus sécurité peut rassurer certains testeurs, par exemple via un atelier sur les biens faits, et les dangers à éviter, à vélo. Enfin, il faut permettre le temps du test une certaine flexibilité horaire ;

- Partagez les retours d’expérience de ceux qui ont sauté le pas qui sensibiliseront bien plus efficacement l’ensemble des collaborateurs aux enjeux de la mobilité ou du climat de manière générale. Vos ambassadeurs sont un moteur très efficace pour embarquer l’ensemble de vos collaborateurs ;

- Par ailleurs, vous pouvez jouer sur le sentiment d’appartenance à un groupe (les cyclistes, les covoitureurs, les marcheurs, les adeptes des transports en commun…) et valoriser ces comportements pour faciliter le changement de comportement ;

- Communiquez sur les efforts réalisés. Voir que les efforts ont contribué à l’amélioration, mais aussi à l’adaptation des dispositifs aux besoins de ceux qui agissent est une incitation à accepter les contraintes du changement. Communiquer aussi sur le volet transport de votre bilan carbone et les résultats de votre Plan de Mobilité Employeur permet aussi de valoriser l’effort commun de vos équipes.

  • La bonne pratique du groupe Raiffeisen : soutenir le changement

Pour une banque, les émissions GES de scope 3, émises à travers les trajets domicile-bureau de ces employés, sont évidemment importantes. En voulant réduire ces émissions GES et afin de répondre à un besoin réel de ces employés, Banque Raiffeisen va équiper la moitié de son parking de son siège à Leudelange avec des bornes de charges électriques de dernière génération. Même si ces bornes de charge seront alimentées dès le début en électricité verte, un prochaine étape sera l’installation de panneaux solaires au siège afin de couvrir la majorité de l’énergie nécessaire pour recharger les voitures branchées dans son parking sous-terrain.

- Continuez à sensibiliser aux enjeux environnementaux. Si sensibiliser ne provoque pas automatiquement le changement, cela contribue à l’acceptabilité en permettant une meilleure compréhension de la nécessité des changements de comportements. Face aux enjeux environnementaux, on peut parfois se sentir impuissant, il est alors important de mettre l’accent sur la compréhension des pratiques à adopter selon chaque situation personnelle. Des outils peuvent vous aider à cela comme la fresque de la mobilité, pour comprendre les mécanismes et les enjeux, ou bien en faisant un bilan carbone individuel en amont de la semaine de la mobilité puis pendant cette semaine test pour évaluer les impacts des déplacements et les efforts réalisés et ainsi apporter un feedback sur l’efficacité des changements opérés.

Cette semaine est une bonne occasion pour l’entreprise de communiquer, sensibiliser et fédérer ses parties prenantes. En définissant un plan de communication annuel sur le sujet de la mobilité cela permettra de proposer un ensemble cohérent de contenus et d’engager une politique de mobilité sur le long terme.

Pour plus d’informations : https://indr.lu/fr/developpez-votre-politique-de-mobilite-en-entreprise/

Publié le
lundi 19 septembre 2022


Avec nos partenaires

INDR (Institut national pour le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises)
Sales-Lentz
Banque Raiffeisen, financement green, investissement durable, avenir responsable, développement durable, responsabilité sociale d'entreprise coopérative, banque coopérative au Luxembourg, durabilité
RSE
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires RSE


Nos partenaires RSE

Nos partenaires