Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
MDDI, hébergement d’urgence, Findel, bois, hêtre, projet pilote, gouvernement, sans abri
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Deux nouvelles structures d’hébergement d’urgence à Findel

Architecture & construction

Publié le
vendredi 14 septembre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

François Bausch et Corinne Cahen assistent à la pose officielle des premiers éléments de bois de deux nouvelles structures d’hébergement d’urgence à Findel

En date du 11 septembre, François Bausch et Corinne Cahen ont assisté à la pose officielle des premiers éléments de bois de deux nouvelles structures d’hébergement d’urgence à Findel.

Le premier bâtiment a été conçu pour l’hébergement de nuit pour des sans-abris durant les mois d’hiver (Wanteraktioun, annuellement du 1er décembre au 31 mars) et pourra accueillir environ 200 personnes sur 2 étages. Afin que le bâtiment ne reste pas inoccupé pendant les mois de printemps et d’été, le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région le mettra à disposition d’autres ministères intéressés par un usage temporaire des locaux.

Depuis décembre 2012/2013, la Wanteraktioun a pu être hébergée dans l’ancien bâtiment IEE, propriété de lux-Airport. Comme le nombre de nuitées enregistrées a augmenté de 12% au fil des dernières années, les infrastructures actuelles ont atteint leurs limites. Il a donc fallu de nouveaux locaux, plus spacieux, plus durables et mieux adaptés à l’hébergement de nuit hivernal des personnes sans abri. La nouvelle structure rend possible une prise en charge plus adaptée et plus digne des personnes hébergées. Ainsi les dortoirs offriront davantage d’espace, les installations garantissent intimité et sécurité aux personnes et le réfectoire, beaucoup plus spacieux, deviendra plus convivial.

Par ailleurs, le nouveau bâtiment offre davantage de flexibilités dans la gestion et l’organisation journalière tant pour le personnel que par rapport à la prise en charge des personnes accueillies. En effet, ces nouveaux locaux permettront un encadrement de qualité, plus important encore que la seule mise à disposition de lits, a indiqué Corinne Cahen.

Le deuxième bâtiment servira comme hébergement pour personnes en détresse. Il comprend en tout 18 chambres sur 2 étages pour un nombre de 36 personnes au total. Sont également prévus des locaux pour le personnel encadrant et des zones communes tels que cuisine, salle à manger et lieux de séjour.

Le dossier a été désigné projet-pilote pour l’utilisation du bois de hêtre en tant que bois de construction. Ceci avec l’objectif d’acquérir les expériences nécessaires pour promouvoir ainsi l’utilisation du bois régional lors de constructions futures, a précisé François Bausch.

Le coût total du projet s’élève à 12 millions d’euros.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures / ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région

Publié le
vendredi 14 septembre 2018


Architecture & construction
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires