Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
jardins intelligents, sauver les sols, lutter contre le changement climatique, résoudre la crise alimentaire mondiale, données
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Des jardins intelligents pour contribuer à sauver les sols de la Terre

Green Planet

Publié le
mardi 7 août 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Désormais, les utilisateurs de smartphones peuvent rassembler des données importantes de leurs jardins pour contribuer à lutter contre le changement climatique et résoudre la crise alimentaire mondiale.

Les phénomènes météorologiques induits par les changements climatiques et les pratiques de l’agriculture intensive ont généré une crise mondiale des sols qui va aggraver les pénuries alimentaires et les famines dans le monde, un problème qui pourrait toucher environ 1,3 milliard de personnes, selon une récente publication. Considérant que près de 95 % de l’alimentation humaine provient de la culture des sols, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture a mis en garde la communauté scientifique dans ces termes : une poursuite de l’agriculture sur la même approche productiviste, qui entraine une perte d’environ 24 hectares de terres fertiles chaque minute, aura complètement dégradé les terres arables de la planète dans 60 ans, marquant ainsi la fin effective de l’agriculture.

Pour traiter ce problème, l’Université de Dundee est à l’initiative d’un projet innovant intitulé Grow Observatory, ou GROW, qui a mis en place une plate-forme complète pour stimuler la préservation des sols et promouvoir des méthodes de culture durables dans toute l’Europe.

Cultiver une conscience environnementale

GROW encourage ses utilisateurs à installer de nouveaux détecteurs gratuits dans les sols de leurs jardins pour recueillir des données vitales relatives à la qualité de leurs sols. Ces informations permettront de vérifier les données également fournies par satellites, améliorant ainsi la validité globale des données collectées.

La surveillance ne se limite cependant pas à la qualité des sols. Le capteur, conçu pour ressembler à un bout de bois en forme de Y et camouflé pour plus de discrétion, rassemble également des statistiques permettant aux scientifiques de prévoir et anticiper des conditions météorologiques extrêmes comme les inondations ou les vagues de chaleur.

Les niveaux d’humidité des sols sont également mesurés pour évaluer leurs niveaux de sécheresse ou d’humidité, de même que la luminosité et la température atmosphérique, créant ainsi une liste complète de paramètres utilisables pour une gestion efficace et durable de l’environnement, aux niveaux local, régional, continental et même mondial.

Un engagement communautaire

La communauté GROW concerne des milliers d’individus, et toute personne ayant un jardin et souhaitant contribuer à l’effort peut demander un capteur sur le site web du projet. L’un des aspects les plus attractifs réside peut-être dans la simplicité du processus : toutes les informations enregistrées par les capteurs de jardin sont recueillies sur une application smartphone qui transfère et collecte les données en ligne vers une base de données centrale accessible à toute la communauté GROW .

Une dizaine de pays de toutes les régions d’Europe sont engagés dans un effort collectif pour identifier les réponses les plus durables à trois problèmes globaux que la Dr Deborah Long a énoncés comme suit dans un récent article de la « BBC » : « Comment cultiver davantage de nourriture, comment cultiver des aliments plus sains, comment se développer et accéder à la nourriture localement ? »

Pour soutenir et compléter la vision du projet, trois cours de sciences citoyennes en ligne ouverts à tous sont proposés gratuitement à l’adresse FutureLearn, en association avec l’Université de Dundee. Grâce à la plate-forme publique établie et la base de données publique sur les sols, GROW Observatory offre aux scientifiques amateurs l’opportunité de contribuer significativement à l’atténuation des changements climatiques et à la protection des sols, dans le confort de leur propre jardin !

Pour plus d’informations, veuillez consulter : site web du projet GROW
Source : CORDIS

Publié le
mardi 7 août 2018


Green Planet
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires