Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
 PDAT
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Créons ensemble notre futur territoire

Politique & Gouvernance

Publié le
jeudi 15 février 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Participation citoyenne à la refonte du Programme directeur d’Aménagement du Territoire (PDAT)

Qu’est-ce que le PDAT ?

Le PDAT, ou encore Programme directeur d’Aménagement du Territoire, est un document d’orientation de l’aménagement du territoire reposant sur un ensemble d’actions menées par l’État et les communes dans le but de développer le territoire national.

Son objectif fondamental est d’assurer à l’ensemble des habitants des conditions de vie optimales par une mise en valeur durable des différentes régions et de leurs ressources respectives.

Il peut tout aussi bien concerner la protection des paysages, la valorisation des ressources communes d’une région ou encore la contribution à une utilisation rationnelle du sol, etc.

Les ambitions du PDAT sont les suivantes :

  • proposer et déterminer une stratégie par secteur pour utiliser au mieux l’espace territorial du pays
  • définir les orientations, les objectifs politiques ainsi que les mesures à prendre par le gouvernement et les communes
  • développer le territoire aux endroits les plus appropriés

Le PDAT est un outil pour permettre de rassembler les infrastructures, logements, bureaux, commerces, industries, zones vertes ou espaces de loisirs aux endroits les plus appropriés : pour le bien-être de tous les citoyens et pour le développement durable du pays.

On a besoin de vous

En quoi cela me concerne-t-il ?

Le PDAT veut représenter la vision et les désirs de tous les citoyens pour le développement futur du territoire national. Pour cette raison, le PDAT s’inscrit dans une démarche participative. Pour les citoyens, il peut :

  • contribuer à réduire la distance entre lieu de résidence et lieu de travail ;
  • préserver les paysages et lieux de récréation ;
  • trouver une répartition équitable entre régions des principaux services et infrastructures ;
  • baisser la consommation du sol.

Pour les élus, il propose une orientation en matière d’élaboration et de modification des plans d’aménagement généraux.

Pour les professionnels de l’aménagement du territoire, il est un outil pour déterminer le potentiel de développement d’une commune.

En quoi cela peut-t-il changer mon quotidien ?

Le caractère participatif du PDAT va permettre de répondre aux nombreuses questions que se pose chaque citoyen :

  • comment et où voulons-nous habiter ?
  • où voulons-nous travailler ?
  • comment voulons-nous nous déplacer ?
  • quelles infrastructures et quels services de base de proximité voulons-nous ?
  • comment arriver à avoir plus de temps de qualité avec la famille, les amis, pour soi-même ?
  • à quoi voulons-nous consacrer notre temps libre, comment et où ?

Pourquoi dois-je m’impliquer dans ce projet ?

  • Pour faire entendre comment je veux vivre, travailler, me récréer dans ma région et mon pays
  • pour m’impliquer dans l’élaboration des plans d’aménagement général de ma région
  • pour voir mon temps de trajet entre lieu de résidence, emploi et commerces raccourci
  • pour avoir une meilleure qualité de vie dans ma région et mon pays
  • pour préserver des espaces libres et calmes et un bon état des rivières, sols ou forêts
  • pour adapter l’offre en mobilité active, commerces de proximité, guichets de services à mes besoins,
  • pour réorganiser les places publiques et disposer de plus d’espaces verts ou aires de jeux
  • pour donner mon avis sur le type et la localisation du développement que devrait connaître ma commune, ma région, mon pays
  • pour évoluer en cohérence avec les États et communes voisins
  • pour ébaucher une nouvelle relation villes-campagnes
  • pour déterminer dans quelle mesure je suis prêt à accepter des compromis pour maintenir ma qualité de vie
  • pour retenir des indicateurs qui doivent permettre de vérifier si les orientations du PDAT sont suivies dans ma région

Mon implication sert-elle réellement à quelque chose ?

Le ministre du Développement durable et des Infrastructures s’est engagé à céder une partie de son pouvoir de décision à tous les participants des ateliers régionaux. Ces derniers sont invités à faire part de leurs visions et attentes en matière de développement dans leur région et leur pays.

Une Charte de l’aménagement du territoire propose les prémisses pour les travaux (consulter la charte). Les contributions des citoyens seront intégrées dans un cahier de recommandations.

Avec vous ?

Inscriptions jusqu’au 18 février 2018

Source : http://notrefuturterritoire.lu

Publié le
jeudi 15 février 2018


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires