Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Coopération luxembourgeoise, Fonds de la coopération au développement, financement climatique international, énergies renouvelables, action climatique, développement durable, approche-pays, programme indicatif de coopération
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Climat et transition énergétique pour la coopération au Cabo Verde

Droits humains & solidarité

Publié le
mardi 28 juillet 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le 5e Programme indicatif de coopération « Développement – Climat – Energie » signé entre le Cabo Verde et le Luxembourg est doté de 78 millions d’euros. Il s’articule ainsi autour de 5 axes prioritaires : l’emploi et l’employabilité, l’eau et l’assainissement, le développement local, l’action climat et la transition énergétique. L’ajout de ces 2 derniers secteurs est une première pour la coopération entre les 2 pays.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères et européennes rappelle qu’un nouveau programme indicatif de coopération (PIC) a été signé entre le Luxembourg et le Cabo verde (Cap Vert). C’est le 5e PIC entre les deux pays, conclu à l’issue de la 20e Convention de partenariat, tenu par visioconférence le 8 juillet.

Il couvre la période 2021-2025 et il répond notamment aux urgences que vit le pays après 3 ans d’absence de pluie... Car, première pour la coopération entre les deux pays, suivie et préparée sur le terrain par les émissaires luxembourgeois en étroite collaboration avec les autorités capverdiennes, l’action climat et la transition énergétique sont deux axes nouveaux.

Approche innovante

La 5e génération de ce PIC vise à capitaliser sur les interventions précédentes de la Coopération luxembourgeoise mais aussi à mettre en œuvre l’ « approche-pays »s, une visée pan-gouvernementale inscrite au programme gouvernemental 2018-2023. « Étant donné que parmi ses pays-partenaires, les relations avec le Cabo Verde sont à ce jour les plus diversifiées, l’archipel avait été retenu comme pays-pilote pour mettre en œuvre cette approche innovante, visant à renforcer la cohérence et les synergies entre les actions de développement et d’autres domaines de politique », précise le ministère.

Les objectifs du PIC « Développement-Climat-Énergie » (PIC DCE) le placent résolument au service de la lutte contre de la pauvreté et du développement durable, du développement de services sociaux de base de qualité, de l’inclusion sociale et de la réduction des inégalités régionales, « tout en renforçant l’accompagnement du Cabo Verde dans les domaines de la gouvernance climatique et de la transition énergétique ».

De fait, les 5 axes prioritaires du PIC DCE sont l’emploi et l’employabilité, l’eau et l’assainissement, le développement local, l’action climat et la transition énergétique.

Financement transversal

Le budget indicatif total est de l’ordre de 78 millions d’euros. Et, autre nouveauté, les objectifs seront financés de manière transversale, via les programmes de plusieurs ministères concernés.

Outre le volet traditionnel, du ressort du Fonds de la Coopération au Développement, placé sous l’autorité des Affaires étrangères, le Fonds Climat et Énergie, sous la tutelle du ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, interviendra, en concertation avec les ministères des Finances (volet financement climatique international) et l’Énergie (volet énergies renouvelables).

Alain Ducat

Photo MCC

Publié le
mardi 28 juillet 2020


Droits humains & solidarité
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires