Cidre Ramborn : héritage millénaire et vecteur de changement local

Cidre Ramborn : héritage millénaire et vecteur de changement local

À Born, sur les berges de la Sûre, les vergers anciens ont inspiré la renaissance du cidre luxembourgeois et dans son sillage, de tout l’environnement traditionnel local. Conversation avec Carlo Hein, fondateur et directeur de Ramborn Cider Co., articulée autour des thèmes clés d’une production cidricole éthique.

La tradition du cidre au Luxembourg ?

« À la genèse de Ramborn, au fil de nos recherches historiques, nous avons retrouvé des textes mentionnant la culture romaine du vin le long de la Moselle et de ses affluents il y a 2000 ans ; mais également la culture de la pomme, de la poire et du cidre. Il faut se rappeler que Trêves était alors la capitale du nord de l’empire romain, la 3e ou 4e plus grande ville au monde.

Au Luxembourg, il y a 100 ans, on recensait un million d’arbres fruitiers à haute tige. C’est sans doute pourquoi pommes et poires ont toujours eu une place prépondérante dans la culture de la table luxembourgeoise, notamment au siècle dernier.

Cette culture s’est peu à peu perdue après la seconde guerre mondiale lorsque l’agriculture moderne s’est développée, alors même que les générations précédentes produisaient leur propre cidre, surnommé Viez. »

Le cidre de qualité dévoile des arômes subtils
Le cidre de qualité dévoile des arômes subtils

Haut comme trois pommes : les motivations du début ?

« Nous nous sommes dit que nous pouvions faire un bon produit à partir des arbres fruitiers encore présents dans la région et, très vite, nous avons compris que nous étions non seulement en mesure de produire des cidres de grande qualité, mais aussi que les variétés de pommes luxembourgeoises nous offraient des possibilités quasi infinies en termes de goûts et nuances : allant du fruité au floral, en passant par l’acidulé et le tannique.

Mais nous avons aussi pris conscience de l’état des vergers très âgés. Nous avons alors commencé à les rénover et à replanter des arbres fruitiers. Nous y travaillons toujours.

La communauté à l’origine de Ramborn est littéralement née dans ces villages. Nous avons retissé le lien avec ces vergers que nous connaissions enfants. Ce sont de véritables trésors botaniques et des habitats abritant une biodiversité d’une singulière richesse. Il ne fallait pas que ce paysage se détériore. »

Les valeurs et les engagements de Ramborn ?

« À Born, nous avons rénové une ferme du XVIIIe siècle – que tout le monde peut visiter – pour y installer notre siège. De nombreux habitants du village et de ses environs travaillent chez Ramborn. Nous coopérons avec des fermiers de la région que nous connaissons depuis toujours.

En combinant ce volet social avec le volet environnemental, c’est toute la production régionale qui en tire un large bénéfice. C’est entre autres avec ces critères que nous sommes parvenus à la certification B Corp (Benefit Corporation). Avant même d’être officiellement certifiés, nous rassemblions déjà tous les critères pour obtenir le score requis.

Pour les sociétés qui viennent de ce sillon de valeurs, pour lesquelles la durabilité est une philosophie intrinsèque, c’est beaucoup plus facile et ce le sera davantage dans le futur. »

Carlo Hein, fondateur et directeur de Ramborn Cider Co dans la ferme rénovée du 18<sup class="typo_exposants">e</sup> siècle à Born
Carlo Hein, fondateur et directeur de Ramborn Cider Co dans la ferme rénovée du 18e siècle à Born - Fanny Krackenberger

Vos principes pour réussir une production durable ?

« D’abord, nos pommes sont exclusivement d’anciennes variétés provenant de vergers haute tige. Nous ne faisons aucun compromis là-dessus.

Ensuite, pour des producteurs que nous connaissons moins, nous exigeons une déclaration signée et documentée portant sur le non-traitement de leurs fruits. »

La compétitivité d’une production locale ?

« Ce n’est pas facile, mais il n’y a pas que l’aspect économique, l’ensemble des répercussions positives doit être valorisé.

Le prisme B Corp, nous offre une vision d’ensemble des retombées financières et sociales mais aussi de leur ruissellement. Ramborn fait partie d’un groupe et son engagement a rayonné sur les autres sociétés de ce groupe.

À Born, toute la communauté s’accorde à dire que nous contribuons au changement, à la restauration du paysage local et c’est important pour nous. »

Ramborn et sa production éthique de jus et de cidres certifiée B Corp
Ramborn et sa production éthique de jus et de cidres certifiée B Corp - Fanny Krackenberger

Les conséquences des crises sur votre modèle économique ?

« Les prix de l’énergie, des pesticides, des fertilisants, des carburants, des bouteilles non consignées ont connu une inflation. Or, malgré les crises à répétition, nous n’avons été que très peu touchés, tout comme nos coûts de production. La manière de produire de Ramborn fondée sur l’économie circulaire nous rend plus résilient face aux chocs contemporains. »

L’avenir de la consommation ?

« Dans les rayons, encore trop peu nombreuses sont les personnes qui regardent l’origine et l’impact carbone de certains produits. On fait attention au prix, parfois à la qualité. Pourtant, un jour ou l’autre, les grandes chaînes devront établir leur bilan carbone et à ce moment-là ces références sortiront des rayons.

En créant un produit avec des impacts positifs, on crée un produit durable. Si l’on conçoit un produit sans analyser ses impacts, la réalité le rattrape vite. »

La responsabilité du consommateur ?

« Il y a toujours ce triptyque : législateur, consommateur et producteur. Chacun attend que l’autre agisse avant d’adapter ses comportements et habitudes de consommation, mais c’est aux trois d’agir simultanément avec la même implication. Nos actions doivent être communes et coordonnées.

La plupart du temps, le consommateur entre dans un supermarché et achète sans se rendre compte de sa dépendance vis-à-vis de l’agriculture. Chaque pays devrait investir dans son agriculture pour garantir sa souveraineté alimentaire et pour développer une agriculture durable comme l’agriculture régénérative que prône et pratique Ramborn. »

Les jus et cidres de qualité supérieure Ramborn dans la cave de Born
Les jus et cidres de qualité supérieure Ramborn dans la cave de Born - Fanny Krackenberger

Le futur de l’entreprise cidricole ?

« Nous allons continuer de nous appuyer sur la tradition en y intégrant de nouveaux produits à l’image de nos jus, de notre Ice Cider ou notre Ice Perry, l’équivalent d’un vin de glace respectivement avec de la pomme ou de la poire.

La prochaine étape c’est la découverte gastronomique : combiner le cidre avec des plats traditionnels luxembourgeois et d’autres plus modernes, notamment lors d’événements qui associent les mets et le cidre. Ce sont des ambiances et expériences formidables dont on se souvient longtemps. »

Propos recueillis par Sébastien Michel
Photos : Fanny Krackenberger
Légende de la photo d’illustration : Carlo Hein, fondateur et directeur de Ramborn Cider Co dans la ferme rénovée du 18e siècle à Born


Le saviez-vous ? Qu’est-ce que la certification B Corp ? Pourquoi c’est un indicateur précieux pour le consommateur et pour toute la société ?

Carlo Hein, directeur de Ramborn - Dégustation de cidre
Carlo Hein, directeur de Ramborn - Dégustation de cidre - Fanny Krackenberger

Le label B Corp identifie des entreprises répondant à de très stricts critères sur leurs impacts sociétaux et environnementaux. Ces critères s’appuient sur 5 piliers, la gouvernance (éthique et transparence…), les collaborateurs (rémunération, bien-être…), la collectivité (inclusion, impact sur le tissu économique…), l’environnement et les clients.

La certification est octroyée par une ONG indépendante et sans but lucratif baptisée B Lab. Pour devenir une entreprise « B certifiée », il faut obtenir un score final après un audit rigoureux. Celui-ci s’appuie sur des pratiques d’entreprise concrètes et vérifiées et non sur des promesses futures.

Les labels actuels garantissent au consommateur de se tourner vers un produit bon et sain. Ils valident ainsi la qualité de son achat. La dimension de la certification B Corp est tout autre et bien plus vaste. B Corp indique que toute la société est impliquée dans la création du produit et que cela profite aux 5 piliers.

Ce n’est pas seulement un produit bon pour le consommateur, mais un produit bon pour tous. Un produit qui nourrit l’intérêt général.

Article tiré du dossier du mois « Courts-circuits »

Article
Article
Publié le mardi 5 décembre 2023
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires