Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Sos Faim, changement climatique, environnement, droits humains, solidarité, objectifs de développement durable, agriculture familiale, réchauffement climatique, populations vulnérables
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Changement climatique : inversons la tendance !

Droits humains & solidarité

Publié le
lundi 17 juin 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Changeons le système agro-alimentaire pas le climat…

Notre planète se réchauffe. Les glaciers fondent, le niveau des océans monte, et la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes tels que sécheresses, cyclones et inondations augmente. Ces événements ont deux choses en commun : 1. leurs effets les plus délétères se font ressentir sur les plus pauvres du monde, dont beaucoup sont de petits agriculteurs qui ont plus de mal à cultiver de la nourriture ; et 2. ils menacent l’objectif mondial d’éradication de la faim d’ici 2030.

La mobilisation massive des jeunes au Luxembourg en faveur de la préservation de notre planète fait preuve de l’engagement et de la détermination des jeunes citoyens pour leur avenir et celui des générations suivantes. Car la situation est urgente ! Si nous voulons maintenir le réchauffement climatique en dessous des 1,5 degrés et garantir une terre habitable pour tous, c’est aujourd’hui que se mène le combat !

L’agriculture intensive contribue au réchauffement climatique qui a un impact négatif considérable sur les petits paysans et, à l’inverse, l’agriculture familiale promeut une utilisation durable des ressources.

Pour relever le défi environnemental mais également les défis alimentaires et sociaux auxquels sont confrontés les petits producteurs des pays du Sud, il est impératif d’envisager un nouveau modèle agricole.

Chez SOS Faim, nous appuyons l’agriculture familiale parce qu’elle participe pleinement à la solution contre le réchauffement climatique !

Exemple concret : notre partenaire Facilitator For Change en Ethiopie

/En Ethiopie, le climat devient chaque année de plus en plus irrégulier. Les spectres de la famine, de la malnutrition et de la perte des récoltes planent sur la région. A défaut de pouvoir arrêter ce phénomène naturel incontrôlable, il devient urgent pour les populations les plus vulnérables de s’adapter au changement climatique pour assurer leur avenir…

Ato Gizachew est père de 5 enfants et a une petite exploitation agricole dans le village de Markuma au nord de l’Ethiopie. Les caprices du climat ont eu des conséquences terribles sur sa production. Les inondations et les sécheresses à répétition ont détruit ses maigres récoltes tout en épuisant la fertilité et la productivité de ses terres.

« Nos champs ne nous rapportaient presque plus rien comme récolte. C’était difficile de nourrir la famille et nos revenus ne nous permettaient plus d’assurer tous les frais scolaires des enfants. »

En 2014, Ato a entendu parler de l’ONG Facilitator For Change (FC) et de son programme de soutien aux agriculteurs dans sa région. Ato a suivi plusieurs formations sur les pratiques agricoles durables. Il a planté des arbres sur son champ pour minimiser les effets des inondations et améliorer le système de végétation du sol pour mieux garder le sol humide en période de sécheresse. Pour résoudre le problème de fertilité du sol il pratique désormais la rotation de culture et cultive le soja qui enrichit les sols en azote permettant ainsi de fertiliser naturellement ses champs. Il réalise également lui-même son compost pour améliorer la richesse de son sol avec le fumier de ses animaux.

À travers son programme, l’ONG Facilitator for Change aide les agriculteurs éthiopiens à améliorer leurs conditions de vie en promouvant une agriculture respectueuse de l’environnement.

Très concrètement, à travers ce projet, SOS Faim et son partenaire ambitionnent pour 2019 de :

  • Accompagner 120 exploitants dans la culture de légumineuse (soja) ;
  • Former 400 agriculteurs sur le traitement des sols organiques et la rotation des cultures pour améliorer la fertilité du sol de manière naturelle et durable ;
  • Créer 12 pépinières gérées par les communautés locales pour apporter un revenu à la communauté et améliorer l’accès aux semences et plants ;
  • Réhabiliter 1.000 hectares de terres en plantant des arbres ;
  • Établir 12 comités de gestion des risques naturels pour identifier les risques et les menaces auxquels ils sont confrontés dans leur environnement et planifier des mesures et des activités visant à réduire ces risques.

Faites partie du changement !

Pour faire de ce projet un succès, nous devons récolter 23 000 € en 2019.

En le soutenant, vous offrez la chance à des milliers d’agriculteurs de nourrir leur famille tout en respectant notre planète.

Participez concrètement au combat pour une justice sociale et climatique

Actualité de notre partenaire SOS Faim Luxembourg

Publié le
lundi 17 juin 2019


Article de notre partenaire

SOS Faim
Droits humains & solidarité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires