Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Tom Wirion, directeur général de la Chambre des Métiers
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Artisans, architectes et ingénieurs : « des alliés naturels »

Architecture & construction

Publié le
mardi 20 février 2018 à 09:01

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le 13 décembre dernier, la Chambre des Métiers et l’OAI ont signé une résolution commune visant à renforcer et à mieux structurer leur collaboration placée sous l’adage : « Design First, Build Smart, Sustainable, Inclusive and Regional ».

Rencontre avec Tom Wirion, directeur général de la Chambre des Métiers

Ce partenariat stratégique entre la Chambre des Métiers et l’Ordre des Architectes et Ingénieurs-Conseils (OAI) s’inscrit dans un environnement marqué par des mutations profondes : la globalisation qui se traduit par une intensification de la concurrence, la pénurie de personnel qualifié qui met en exergue l’importance croissante de la formation continue, le déficit de logements abordables en raison d’une offre qui peine à suivre la demande, la digitalisation et enfin la mise en œuvre d’une construction plus durable qui répond notamment aux impératifs de l’économie circulaire.

La collaboration entre les deux institutions n’est pas nouvelle : elle existe déjà depuis des années et porte sur de nombreux dossiers, mais la signature de cette résolution l’officialise et vise à la rendre plus intense et mieux organisée. « Cette résolution n’est pas un aboutissement mais le point de départ d’une collaboration plus régulière, plus profonde et plus structurée. Il s’agit de définir de manière plus détaillée quels sont les besoins et les défis auxquels est confronté le monde de la construction, ceux auxquels nous pouvons répondre ensemble. Quand on parle par exemple de thématiques très actuelles comme la construction durable, l’économie circulaire ou le Cradle to Cradle, il faut prendre en compte ce que cela signifie au niveau de la conception et ensuite au niveau de la réalisation pour faire avancer l’ensemble de la chaîne de valeur que constitue l’acte de construire et dans laquelle concepteurs et artisans sont des alliés naturels », souligne Tom Wirion, directeur général de la Chambre des Métiers.

Cette évolution conjointe se fera dans le respect des fonctions, des savoir-faire et de l’indépendance de chacun dans le processus de construction. « Nous constatons parfois une incompréhension entre les deux parties sur le terrain. C’est pourquoi travailler davantage ensemble, à travers des applications concrètes, devrait à notre sens contribuer à ce que la relation soit plus intime et qu’un tandem se forme, chacun dans son rôle », explique-t-il.

Les deux organisations dialogueront et se concerteront donc désormais de manière régulière sur différentes thématiques stratégiques comme la formation, les possibles synergies transfrontalières ou encore la recherche et l’innovation notamment en ce qui concerne le déploiement de nouveaux concepts collaboratifs comme le BIM ou, plus largement, la digitalisation, et l’économie circulaire, ainsi que sur la mise en œuvre d’une communication et d’initiatives conjointes. Mais la résolution commune prévoit également des axes de coopération plus politiques. Logement, mobilité, aménagement du territoire et simplification des procédures d’autorisation seront à l’ordre du jour afin d’apporter des solutions appropriées à ces défis. « À titre d’exemple d’un résultat concret obtenu grâce à l’union de l’OAI et de la Chambre des Métiers, nous avons exercé un lobbying conjoint auprès du ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, au sujet du projet de loi sur les marchés publics. Ce lobbying s’est traduit par la modification de certains articles du projet de loi et par le report du vote de la loi, le temps d’intégrer les amendements qui ont été pris. Nous voulons également intensifier notre collaboration au sein du CRTI-B afin de faire avancer d’autres dossiers. Alors que les élections législatives approchent, je considère qu’il est temps de tenir compte dans la rédaction des programmes politiques des réflexions que nous émettons pour aboutir à un régime de responsabilité contractuel plus moderne et juridiquement plus clair », conclut Tom Wirion.

Mélanie Trélat

Consultez en ligne NEOMAG #12

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
mardi 20 février 2018


Article de nos partenaires

Chambre des Métiers
NEOMAG
Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires