Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Une aide précieuse
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une aide précieuse

Architecture & construction

Publié le
mercredi 6 août 2014 à 06:15

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

En ratifiant la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées en juillet 2011, le Luxembourg s’est engagé à adopter progressivement un modèle de société inclusive qui passera aussi par une évolution réglementaire. Pour aider les institutions et les bureaux d’études à s’adapter à ces changements, le ministère de la Famille, chargé de la mise en pratique d’un plan d’action en onze points, a attribué à l’ADAPTH le rôle de Centre de compétence national pour l’accessibilité des bâtiments.

Concevoir les bâtiments et les quartiers de manière universelle constitue donc un enrichissement pour chacun de nous, ainsi que pour la société elle-même

L’objectif visé par ce plan d’action est l’inclusion de tout un chacun dans la société, ce qui n’est possible que dans un environnement adapté à tous. « Alors qu’autrefois, le terme accessibilité était souvent employé pour désigner l’adaptation des lieux de vie aux personnes à besoins particuliers, on préfère aujourd’hui parler de conception universelle ou de design for all. Cette approche consiste à concevoir des infrastructures, espaces, équipements, produits et services qui sont d’office utilisables de manière équitable par tous, dans la mesure du possible, sans nécessiter ni d’adaptation ni de conception spécifique », explique Fabiano Munisso, chargé de direction de l’ADAPTH.

Chacun de nous, futures générations incluses, sans distinction d’âge, de genre, de capacité ou d’origine culturelle, présente un potentiel économique et social positif pour l’ensemble de la société. Concevoir les bâtiments et les quartiers de manière universelle constitue donc un enrichissement pour chacun de nous, ainsi que pour la société elle-même.

Négocier le virage

L’ADAPTH a été désignée par le ministère de la Famille comme étant, depuis 2012, le Centre de compétence national pour l’accessibilité des bâtiments ou CCNAB. La première mission de ce nouveau service est d’apporter son support au gouvernement dans le respect de ses engagements en matière de droits des personnes handicapées. C’est ce que l’ADAPTH fait déjà en collaborant avec les compétences fonctionnelles et techniques de ses ergothérapeutes à la rédaction de la nouvelle réglementation sur l’accessibilité. Les propositions de l’ADAPTH comportant des critères d’accessibilité innovants sont au préalable analysées et validées ensemble avec des associations représentatives des personnes handicapées regroupées au sein du MEGA (Multidisziplinären Experte-Grupp fir Accessibilitéit). L’avis des utilisateurs est essentiel et contribue à leur inclusion dans ce processus.

Le CCNAB a également pour tâche de faire de la veille technologique et fonctionnelle sur les bonnes pratiques qui émergent au Luxembourg et à l’étranger en matière de design for all, de sensibiliser le public, les acteurs économiques et institutionnels à cette problématique en collaboration avec d’autres partenaires comme Info Handicap. Une fois que la nouvelle loi sur l’accessibilité entrera en vigueur, il faudra former et informer les professionnels de la construction sur la législation, les produits, les standards et les techniques de mise en œuvre.

La législation qui sera adoptée dans un futur proche élargira le champ d’application de la loi de 2001. Elle concernera cette fois-ci une très grande partie de l’environnement construit : voirie et espaces publics, bâtiments ouverts au public, même s’ils sont du domaine privé (un cinéma, un restaurant ou un centre commercial sont concernés, par exemple), bâtiments administratifs et bâtiments d’habitation collective. Elle s’appliquera non seulement aux nouvelles constructions, mais aussi aux infrastructures existantes qui devront être aménagées également. Les communes devront donc s’adapter dans un laps de temps défini et le CCNAB a été créé pour les aider à négocier ce virage.

« Ce centre de compétence existe pour informer les communes et les bureaux d’études en charge des projets. Qu’ils n’hésitent pas à contacter l’ADAPTH pour demander conseil ! Nous misons également sur notre site Internet pour répondre à une partie des questions qu’ils peuvent se poser. Pour cela, nous y présentons, en plus des articles de loi sur le sujet, des exemples de réalisations et des informations détaillées sur les normes et la manière de procéder », souligne Fabiano Munisso.

Photo Marlene Soares pour LG Magazine

Publié le
mercredi 6 août 2014


Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires