Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Troisième réunion de la Commission belgo-luxembourgeoise de sûreté nucléaire et de radioprotection
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Troisième réunion de la Commission belgo-luxembourgeoise de sûreté nucléaire et de radioprotection

Énergie

Publié le
lundi 22 février 2016 à 03:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La troisième réunion de la Commission belgo-luxembourgeoise de sûreté nucléaire et de radioprotection a eu lieu le 11 février 2016 dans les locaux de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) à Bruxelles.

Les parties se sont notamment mises d’accord pour renforcer les modalités opérationnelles de l’échange d’information entre les deux pays.

La mise en place de cette commission émane d’un accord passé le 14 mai 2013 entre le ministre belge de l’Intérieur et le ministre luxembourgeois de la Santé, portant sur l’organisation de la coopération bilatérale en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection.

Durant cette réunion, les délégations des deux pays ont échangé leurs points de vue sur l’actualité des installations nucléaires belges, en particulier sur l’exploitation à long terme des réacteurs de Doel 1 et 2 et de Tihange 1, l’autorisation de redémarrage des réacteurs de Tihange 2 et Doel 3, le bilan des incidents de l’année 2014 et les inspections croisées entre pays voisins. Les parties se sont notamment mises d’accord pour renforcer les modalités opérationnelles de l’échange d’information entre les deux pays.

En matière d’applications médicales des rayonnements ionisants, la délégation luxembourgeoise a présenté son plan d’action sur la justification. La Belgique et le Luxembourg ont également peaufiné l’organisation d’une semaine d’inspection européenne des services d’imagerie médicale prévue fin 2016.

Plusieurs dossiers internationaux ont par ailleurs été abordés, parmi lesquels la gestion des situations d’urgence, la participation du Luxembourg à un exercice du plan d’urgence nucléaire et radiologique à Tihange et l’implémentation des recommandations des associations HERCA et WENRA concernant la gestion de crise nucléaire.

Sur le plan de la radioprotection, les deux délégations se sont entre autres entretenues sur leur coopération pour la transposition de la directive européenne fixant les normes de base relatives à la protection sanitaire contre l’exposition aux rayonnements ionisants, sur la problématique du radon, ainsi que sur la révision de la règlementation belge sur le transport de matières radioactives.

De manière générale, cette réunion visait à faire le point sur les nombreuses actions de coopération existantes et sur celles encore à mettre en place entre les deux entités, dans l’objectif de faire progresser toujours davantage la sûreté nucléaire et la radioprotection.

Les deux délégations ont exprimé leur satisfaction à l’issue de cette troisième réunion qui s’est déroulée dans un climat cordial et constructif.

Communiqué par le ministère de la Santé du 17/02/2016

Publié le
lundi 22 février 2016


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires