Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Terra : retour aux racines de l’agriculture traditionelle !
facebook twitter linkedin scoopit

Terra : retour aux racines de l’agriculture traditionelle !

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
vendredi 20 mai 2016 à 02:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Terra est la première Coopérative d’Agriculture Responsable au Luxembourg : un projet créé par Pit Reichert et ses associés. 

 Il est important de faire savoir que les terres luxembourgeoises sont propices à l’agriculture biologique et responsable.

Nous avons retrouvé Pit à l’un des points de livraison avec une petite foule d’enthousiastes aux paniers fournis de fruits et légumes pour qu’il nous en dise plus sur son projet

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste Terra ?

Terra signifie Transition and Education for a Resilient and Regenerative Agriculture . C’est une CSA ( Community Supported Agriculture ) : les consommateurs de nos produits paient un abonnement annuel pour rejoindre notre communauté. Ils s’impliquent dans le processus de production : ils participent à la culture des champs, reçoivent les fruits de leur travail, et nous aident à démontrer qu’une agriculture responsable est possible. Terra s’engage à livrer des produits frais et entièrement biologiques.

De mai à décembre nous proposons également des formations pour adultes et enfants. Notre objectif est de promouvoir l’agriculture indépendante et le respect de la nature.

L’idée de construire un projet ensemble a été immédiate, nous voulions montrer que c’était possible.

Quelles sont les motivations à l’origine d’un tel projet ?

J’ai rencontré mes associés Sofie et Marco, lors de nos études au Cell ( Centre for Ecological Learning Luxembourg ) où nous étions étudiants. L’idée de construire un projet ensemble a été immédiate, nous voulions montrer que c’était possible. Par contre, la création de Terra a demandé beaucoup de temps et d’implication puisqu’aucun de nous trois ne possédions d’héritage familial dans l’agriculture. Nous sommes partis de zéro !

Nous avons pris le parti de demander des frais annuels d’abonnement pour éviter de devoir faire appel aux organismes bancaires. Ce financement en amont nous permet de fonctionner en autonomie relative.

A quoi ressemble une journée type pour vous ou un membre de Terra ?

Une journée représente beaucoup de travail ! Nous avons deux types d’activités : la production et la distribution.

Au cours des journées de production, on détermine nos priorités dans un premier temps, ensuite on vérifie ce qui a poussé, enfin arrive l’étape du jardinage et des plantations. Cependant, notre activité reste saisonnière donc variable. Ce qui ne change pas ce sont nos mains dans la terre ! Puis, nous avons deux jours de distribution par semaine, qui impliquent la récolte et la livraison de fruits et légumes. Vous pouvez nous retrouver à des points spécifiques comme Eircherfeld, Mamer, nyuko et bien d’autres.

En quoi le Luxembourg est "le terrain d’action" approprié pour votre développement ?

Le Luxembourg est un pays où il fait bon vivre ! C’est aussi là que j’ai tout ce qui me tient à cœur : ma famille, mes enfants et un jardin qui me permet de vivre.

Malheureusement, peu de gens savent que le Luxembourg est un pays fertile alors que la production y est deux fois plus importante que dans les pays voisins ! Il est important de faire savoir que les terres luxembourgeoises sont propices à l’agriculture biologique et responsable.

Les formations par lesquelles nous sommes passés ont été bénéfiques pour déterminer la ligne directrice de Terra.

En quoi votre passage au sein du programme 1, 2, 3 Go Social vous a aidé ?

Au départ, nous avions besoin de structure et de définir précisément nos buts et notre vision. Les formations par lesquelles nous sommes passés ont été bénéfiques pour déterminer la ligne directrice de Terra. Notre coach, M. Amel, s’est beaucoup investi et nous a amenés vers une concrétisation du projet.

Avez-vous des conseils pour les futurs porteurs de projets écoresponsables ?

N’hésitez pas, foncez ! Les opportunités sont nombreuses dans un secteur où il y a une forte demande et une attente de la part des consommateurs.

Un dernier mot à ajouter ?

Si vous souhaitez rejoindre notre communauté vous pouvez vous inscrire sur la liste d’attente pour devenir membre. ( Inscriptions )

Source : article de Linda Zatout - www.nyuko.lu

Publié le
vendredi 20 mai 2016


Recherche & Eco-Innovation
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires