Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Six jeunes scientifiques défendent les couleurs luxembourgeoises à Prague
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Six jeunes scientifiques défendent les couleurs luxembourgeoises à Prague

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
mardi 24 septembre 2013 à 09:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Mika Schmit, Florian Maly, Daniela Ilie, Ben Weber, Joé Hoffmann et Patrick Lux sont six scientifiques en herbe qui représentent le Luxembourg à Prague pour le concours européen EUCYS qui réunit tous les jeunes scientifiques du Vieux Continent.

Ce concours a pour objectif de promouvoir l’échange entre jeunes scientifiques, la promotion des carrières scientifiques et, peut-être, faire naître des vocations pour se lancer dans la recherche

EUCYS est une compétition annuelle mise en place par la direction de la Recherche de Commission Européenne et voit s’affronter des jeunes scientifiques européens, américains, chinois et japonais qui ont entre 14 et 20 ans. Organisée tous les ans par un pays différent, cette 25e édition s’est installée à Prague depuis le 20 septembre dernier. Jusqu’au 25, les jeunes scientifiques vont présenter à un jury leurs innovations pour tenter de remporter ce concours international qui a pour objectif de promouvoir l’échange, la promotion des carrières scientifiques et, peut-être, faire naître des vocations pour se lancer dans la recherche.

Au Luxembourg, c’est après un concours national que six jeunes finalistes se sont envolés pour Prague. Rencontre avec Simone Hansen, bénévole et membre du comité Jeunes Scientifiques Luxembourg qui accompagne la troupe dans cette folle aventure scientifique !

EUCYS est un concours européen pour les jeunes scientifiques en herbe (de 14 à 20 ans) dont la finale se tient à Prague cette semaine. Auparavant, un concours au niveau national a eu lieu dans chaque pays. Au GDL, il s’agit du concours Jeunes Scientifiques Luxembourg.Combien de projets ont déposés leurs candidatures au départ ?

Pour cette édition 2013, qui fut déjà le 42e, une vingtaine de projets ont été présenté.

Au final, ce sont des projets d’UV et de mains bioniques qui sont parties représenter les couleurs grand-ducales à Prague. Pouvez-vous nous en dire plus sur ces projets et leurs inventeurs ?

Mika Schmit, Florian Maly et Daniela Ilie, du lycée privé Sainte-Sophie, ont mis en place UV-Licht, un procédé scientifique pour mesurer l’intensité des UV.

De leur côté, Ben Weber, Joé Hoffmann et Patrick Lux, du lycée Athénée, ont essayé de copier les mouvements de la main avec de la mécanique et de l’électronique dans leur projet Développement d’une main robotisée anthropomorphique.

Comment se sentaient nos six lauréats à la veille du départ ? Quel sera leur programme là-bas ?

Je crois qu’ils étaient tous excités.

Les membres du jury vont s’entretenir avec eux sur leur stand cinq fois en tout, mais les candidats ne connaissent ni l’heure, ni combien de temps dureront les entretiens. Il se doivent donc de rester disponibles et à proximité de leur stand sauf aux heures de pause et après le passage de tous les membres du jury. Cela peut être assez contraignant mais également très amusant car lorsqu’ils ne sont pas en entretien avec un membre du jury, ils peuvent échanger avec les autres jeunes et des scientifiques de renoms. Par ailleurs, l’évènement sera parfois ouvert au grand public, ils auront alors la possibilité de présenter leur projet aux étudiants, scientifiques, professeurs d’université, entrepreneurs, industriels et autres visiteurs qui seront en visite.

Par ailleurs, un programme culturel est également prévu avec, au menu : dîner au Senat, visite de Prague, lectures etc…

Que remporteront nos six jeunes scientifiques si leurs projets se démarquent des 85 autres projets proposés par leurs petits camarades européens ?

Outre les premiers prix seront remis des prix spéciaux tels que le Prix de Coopération International ou le Prix d’honneur. En récompense, il y a, bien sûr des chèques (les trois premiers lauréats gagneront 7.000 € chacun ; les trois seconds 5.000 € chacun et les trois derniers 3.500 € chacun), mais également des visites dans des grands centres de recherches européens ou encore des inviations tels que l’offre d’assister à la cérémonie de remise des prix Nobel.

Les candidatures pour le concours Jeunes Scientifiques Luxembourg 2014 sont-elles déjà ouvertes ?

Oui, on peut déjà s’inscrire !

Comme les années précédentes, le concours est ouvert aux jeunes gens de 11 à 21 ans. Un projet peut être représenté par trois personnes personnes maximum et le choix du thème est un sujet libre. Il faut déposer les projets au maximum deux semaines avant la grande finale européenne afin de permettre au jury national d’étudier les projets remis. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Jonk Fuerscher Lëtzebuerg . /

Et nous venons d’apprendre que l’équipe composée de Ben Weber, Joé Hoffmann et Patrick Lux a remporté l’EPO prize (prix de l’Office des Brevets) grâce à sa main bionique ! Toutes nos félicitations les garçons !!!!!

Photos ©eurpa.eu et Jeunes Scientifiques Luxembourg

Publié le
mardi 24 septembre 2013


Recherche & Eco-Innovation
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires