Le Quotidien des enjeux du développement durable !

mercredi 26 juillet 2017

Rendre le secteur « fit for »
facebook twitter linkedin scoopit

Rendre le secteur « fit for »
Architecture & construction

Publié le mercredi 1er février 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

La Chambre des Métiers, l’IFSB et la Fédération des Artisans se sont concertés pour proposer une offre de formation plus cohérente et mieux cibler le secteur de la construction.
Rencontre avec Tom Wirion, directeur de la Chambre des Métiers

La Chambre des Métiers, l’IFSB, ainsi que le Centre de compétences du Génie technique et le Centre de compétences du Parachèvement qui ont été créés par la Fédération des Artisans ont mis en commun leur offre de formation continue et l’ont rassemblée au sein d’une seule et même brochure. Cette dernière comprend au total 734 formations s’adressant à quelque 4 000 entreprises qui emploient plus de 57 000 salariés !

Chacun des partenaires traitera les thématiques qui correspondent à ses missions et à ses domaines d’expertise. Du côté de la Chambre des Métiers, l’accent sera mis sur les cours qui ont trait aux obligations légales et sur ceux qui répondront aux besoins de demain, l’idée étant de se positionner comme un laboratoire qui testerait de nouveaux concepts.

L’objectif de ce regroupement est de proposer une offre structurée, cohérente et qui corresponde aux besoins réels des entreprises.

Pour y parvenir, certains changements ont été introduits : « D’une part, nous avons établi une distinction entre les différents domaines professionnels du secteur de la construction à savoir la performance énergétique, le gros œuvre, le génie technique, le parachèvement, les marchés publics et les assurances, la sécurité et la santé, et la gestion et l’organisation de l’entreprise. D’autre part, nous avons adopté le Cadre européen des Certifications pour chaque métier », explique Tom Wirion. Le Cadre européen des Certifications (CEC) apporte davantage de lisibilité quant au niveau de qualification que permet d’atteindre une formation sur une échelle de 1 à 4 (CEC 1 : artisan primo-qualifié ; CEC 2 : artisan semi-qualifié, CEC 3 : artisan qualifié ; CEC 4 : chef d’équipe/artisan spécialisé).

Les nouveautés se trouvent donc plutôt dans la structuration que dans l’offre en tant que telle, mais cette brochure commune n’est que « le 1er pas vers une collaboration qui se renforcera d’année en année », selon le directeur de la Chambre des Métiers.

Pour faire écho à la complexité grandissante des métiers, il est important de pouvoir offrir, en plus de la formation continue « de base », des formations techniques « supérieures ». Ainsi, la Chambre des Métiers propose, par le biais d’un partenariat avec des instituts de formation supérieure allemands, un Bachelor en ingénieur du bâtiment et un Bachelor en installations techniques/domotique. Et dans le cadre de l’Institut Supérieur de l’Économie (ISEC), fondé par la Chambre des Métiers et la Chambre de Commerce, il est également envisagé d’offrir des formations « en alternance » de niveau Bachelor dans d’autres métiers.

LuxBuild 2020

LuxBuild 2020 est une initiative financée par la Commission européenne qui vise à améliorer les compétences des professionnels du bâtiment dans le domaine de la construction à haute performance énergétique, de la rénovation énergétique et de l’utilisation des énergies renouvelables dans les bâtiments.

Cette plateforme a été créée par myenergy, l’IFSB, la Fédération des Artisans et la Chambre des Métiers.

La Chambre des Métiers, a élaboré un concept de formation innovant qui repose sur 3 piliers : actualiser les compétences des salariés en tenant compte de l’évolution rapide des nouvelles technologies et techniques, apprendre à coopérer avec les autres corps de métier et développer l’autocontrôle pour éviter d’éventuelles malfaçons.

Au programme, des cours en institut dont la formation Artisan Maison passive que la Chambre des Métiers continue à offrir, mais aussi des formations au sein des entreprises. « Pour rencontrer le besoin des entreprises de former leur personnel dans leurs ateliers ou sur chantier, nous formons des employés expérimentés afin de leur permettre de diffuser de façon pédagogique auprès de leurs collaborateurs les savoirs et compétences acquis en se basant sur du matériel didactique fourni par la Chambre des Métiers », témoigne Tom Wirion. La Chambre des Métiers met aussi à disposition des PME des coachs externes pour les accompagner dans leur évolution.

La liste de ces experts triés sur le volet est disponible sur le site www.cdm.lu. À noter que le coaching peut être couvert par des subsides dans le cadre de la loi-cadre Classes moyennes.

Pour toute question relative à la nouvelle brochure, veuillez vous adresser à Blanche Lamesch, chef du service Formation continue à la Chambre des Métiers (tél : 42 67 67-218 / mail : blanche.lamesch@cdm.lu), ou consulter les sites Web des différents partenaires (www.cdm.lu, www.ifsb.lu, www.cdc-gtb.lu, www.cdc-par.lu)

Mélanie Trélat

Source : NEOMAG

Consultez en ligne NEOMAG #04

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le mercredi 1er février 2017


Article de notre partenaire
Architecture & construction
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires