Le Quotidien des enjeux du développement durable !

mercredi 22 mars 2017

Objectifs renouvelables : 33 villes européennes transforment l'essai avec brio !
facebook twitter linkedin scoopit

Objectifs renouvelables : 33 villes européennes transforment l’essai avec brio !
Energie

Publié le mardi 17 janvier 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

C’est un fait : le chemin vers un futur énergétique durable passera par une augmentation de la production d’énergie locale et renouvelable. Les actions entreprises par les villes dans ce domaine sont essentielles et les membres d’Energy Cities - surtout dans le cadre de la Convention des Maires pour le climat et l’énergie - ne manquent pas d’ambition ni de succès à cet égard.

33 d’entre elles ont ainsi multiplié par 6 leur production d’énergie renouvelable entre 2000 et 2013 ! Démonstration.

Les signataires de la Convention des Maires font régulièrement état des progrès réalisés dans la mise en œuvre de leurs Plans d’actions pour l’énergie durable et le climat (PAEDC). En décembre 2016, Energy Cities a sélectionné 33 signataires de la Convention qui font partie de son réseau pour analyser leur progrès et identifier les tendances.

Dans un premier temps, les rapports de mise en œuvre de 10 villes membres d’Energy Cities ont été évalués. Puis l’analyse a porté sur 23 autres villes, parmi nos membres collectifs. En tant que promoteurs de la Convention des Maires, ces derniers ont en effet un rôle essentiel à jouer pour aider les villes sur leurs territoires à bien mettre en œuvre leurs plans d’actions locaux.

Des objectifs locaux plus ambitieux que ceux de l’Union européenne

Les 33 villes ayant fait l’objet de cette étude se sont engagées à réduire leurs émissions de CO2 de presque 32 % d’ici 2020, comparé à l’année 2000. Ainsi, elles vont au-delà de l’objectif de l’UE de 20 % de réductions d’ici 2020 ! Comme le démontre le graphique ci-dessous, les villes évaluées sont censées réduire leurs émissions de CO2 de 12,5 millions de tonnes, soit les émissions annuelles de 2,6 millions de voitures ou de 3,5 centrales à charbon selon le convertisseur de l’Agence américaine pour la Protection de l’Environnement !

Des progrès indéniables vers l’indépendance énergétique

Notre étude présente des résultats encore plus encourageants quand on aborde les chiffres de production locale d’énergie. Entre 2000 et 2013, ces 33 villes ont relocalisé presque 20 % de leurs ressources énergétiques (voir graphique ci-dessous). Cet accroissement leur a permis de couvrir un quart de leurs besoins en énergie (qui s’élèvent à 127 TWh). En produisant un total de 31,38 TWh d’énergie décentralisée en 2013, ces membres d’Energy Cities auraient pu couvrir les besoins annuels d’électricité de 8,6 millions de ménages dans l’UE ou 19 million de citoyens !

Mais ces chiffres sont encore plus impressionnants en termes de production d’énergie renouvelable : électricité (photovoltaïque, hydroélectrique, éolienne), chaleur (biomasse par exemple), cogénération chaleur/électricité, géothermie, solaire thermique et autre biomasse. La production d’énergie renouvelable s’est ainsi envolée pendant cette période et a été multipliée par six dans les 33 villes observées.Ensemble, elles ont produit 14,62 TWh d’énergie renouvelable en 2013, ce qui serait suffisant pour alimenter 4 millions de ménages dans l’UE (9 millions de citoyens au total) pendant une année.

Dans le même temps, la part des énergies fossiles a diminué de 30 % pour ces villes, ce qui prouve qu’elles ont fait un progrès considérable en termes de désinvestissement des ressources dites « sales » et ont réinvesti leur leviers financiers dans des ressources décarbonées.

Les membres d’Energy Cities qui ont fait l’objet de cette évaluation ont tout juste commencé à remplir leurs engagements en tant que signataires de la Convention des Maires. Ces villes ont encore un long chemin à parcourir, mais ces résultats positifs démontrent que leur transition énergétique est en bonne voie !

Contexte

La Convention des Maires pour le climat et l’énergie est une initiative de villes unique, dans laquelle des autorités locales et régionales s’engagent volontairement à réduire leurs émissions de CO2 d’au moins 40 % d’ici 2030. De plus, les signataires de la Convention adoptent une approche intégrée, combinant atténuation et adaptation au changement climatique et renforcent leurs efforts pour fournir à tous une énergie sûre et durable à un coût abordable.

Les villes analysées

10 membres directs : Växjö, Koprivnica, Rijeka, Leicester, Milton Keynes, Almada, Guimarães, Tbilisi, Nice Métropole, Bielsko-Biala

23 villes qui font partie d’Energy Cities à travers des membres collectifs, i.e. des associations nationales d’autorités locales :
Dobrich (EcoEnergy)
Koscierzyna, Piaseczno & Warsaw (Polish Network Energie-Cités)
Jūrmala, Jēkabpils, Jelgava, Tallinn (Union of the Baltic Cities)
Aiud, Alba Iulia (Orase Energie Romania)
Nijmegen (Klimaatverbond Nederland)
Pervomaisk, Voznesensk (Energy Efficient Cities Ukraine)
Halmstad, Jokkmokk, Stockholm, Kristianstad, Lund, Södertälje, Finspång, Västerås, Älmhults, Jönköping (Klimatkommunerna)

Visitez notre base de données de bonnes pratiques pour découvrir des actions concrètes de développement des renouvelables à l’échelle locale en Europe !

Auteur : David Donnerer

Source : www.energy-cities.eu

Publié le mardi 17 janvier 2017


Energie
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Energie


Nos partenaires Energie

Nos partenaires