Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Nouveaux enjeux et nouvelles solutions pour l’habitat !
facebook twitter linkedin scoopit

Nouveaux enjeux et nouvelles solutions pour l’habitat !

Architecture & construction

Publié le
jeudi 30 novembre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Se loger est un besoin fondamental et pour nos sociétés un enjeu capital à prendre en considération dès aujourd’hui. Infogreen a tenté de décrypter pour vous les nouvelles tendances, les nouveaux concepts et technologies qui composeront à n’en pas douter l’habitat de demain.

L’habitat ou l’émergence d’une nouvelle problématique

Le secteur du logement est forcément impacté par l’évolution des besoins d’une société. Quand on pense maison, on pense à un bâtiment servant d’habitation à l’homme et répondant aux besoins de sa famille, ici le terme d’habitat paraît plus adéquat pour décrire ce que nous attendons de cet espace qui offre des conditions convenant à la vie et au développement d’une espèce.

La notion même d’habitat a évolué en fonction des changements climatiques, géographiques, sociologiques, économiques, démographiques, écologiques, politiques…

Un foisonnement de nouvelles formes d’habitat

L’architecture de demain se doit d’être intelligente, flexible et saine. En plus de devenir non polluantes, l’architecture se confondra avec la nature afin de mieux la respecter.

C’est le cas de la Maison de Hobbit, une habitation pas chère, qui se monte rapidement et facilement. Sortie tout droit d’un livre de Tolkien, cette initiative bien souvent individuelle, prend forme aux États-Unis avec une société qui commercialise le concept en proposant des structures modulaires préfabriquées en tôle voûtée. Un toit végétalisé, respectueux de l’environnement surplombe l’édifice qui, du coup, s’intègre parfaitement au paysage. Les panneaux préfabriqués s’assemblent et forment une maisonnette de 38 m2 qui bénéficie de tout le confort moderne d’un logement classique.

La Maison mouvante, capable de s’orienter vers les rayons du soleil, de changer de forme et de s’adapter en fonction de l’air, de la lumière, adapte sa position en fonction des saisons. Cet habitat est basé sur une architecture modulaire, qui commence déjà à se développer en Europe. Il s’agit de maisons préconstruites en usine, bien pensées et peu énergivores.

Le bio dôme ou dôme géodésique est résistant et adaptable aux différents climats du globe. Sa structure en acier ou aluminium soutient des panneaux de verre triangulaires. Ces dômes viennent recouvrir des maisons pré-existantes, peu protégées des aléas climatiques. Cette forme peu conventionnelle est propice à la régulation énergétique interne. Son aérodynamisme protège des vents violents. Les propriétés géométriques de la structure la rendent résistante au vent, sa construction nécessite moins de matériau qu’une maison conventionnelle.

La Tiny house ou micro-habitation serait considérée, elle, comme une solution pour régler la crise du logement et les soucis liés à cette pénurie. Elle pourrait remédier aux difficultés financières des jeunes à accéder à la propriété. Ce concept américain à la base doit avoir toutes les caractéristiques d’une vraie maison autonome dans un espace bien plus restreint.

Vivre dans un habitat plus petit, c’est aussi limiter son impact sur l’environnement.

C’est aussi le cas de la maison conteneur, maison économique et tendance, elle se veut modulable et écologique. La transformation de ces boîtes de métal en logement n’est ni plus ni moins que du recyclage.

La Earthship est un concept développé dans les années 1970 aux États-Unis. Il s’agit d’un bâtiment qui produit et gère ses propres ressources pour satisfaire les besoins de ses utilisateurs de manière durable. Autonome en eau, en énergie, en nourriture et capable de gérer ses déchets et ses eaux usées, c’est un « véritable être vivant qui doit répondre à différents besoins et proposer plusieurs services » qui assurent une autarcie complète.

Je me loge donc je vis

Au travers de maison passive économe en énergie où les pertes de chaleur sont tellement limitées qu’aucun apport en chauffage est théoriquement nécessaire ou encore la maison bioclimatique, cet habitat sain dans un environnement paysager, protecteur face aux changements de saisons et au changement climatique… (cf. article du dossier dédié à ce sujet), on découvrira un habitat sain qui découle d’un mode de vie écocitoyen.

Cette philosophie implique une logique de développement durable. La qualité des matériaux utilisés se fait en fonction de leur impact environnemental car l’habitat doit être soucieux de la santé de ses occupants et les matériaux de construction qui se veulent moins nocifs, matériaux biosourcés et recyclés, limitent la pollution intérieure du logis.

Toutes ces approches pour faire en sorte que notre habitat de demain réponde à nos attentes mais soit aussi en accord avec notre planète…

Sara Liégeois

Publié le
jeudi 30 novembre 2017


Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Home, sweet home

Notre maison, c’est notre refuge et notre premier repère. Pourtant, on ne l’habite plus comme on le faisait hier. Les bâtiments sont aujourd’hui nearly zero-energy, friendly, smart,...

Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires