Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Non-prolifération et désarmement nucléaire
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Non-prolifération et désarmement nucléaire

Politique & Gouvernance

Publié le
mercredi 16 septembre 2015 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Lydia Mutsch a présenté la déclaration de l’UE lors de la 59e conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne.

Lors de la 59e conférence générale de l’AIEA, qui se tient au siège de l’organisation à Vienne du 14 au 18 septembre 2015, les 164 États membres ont abordé les grands enjeux liés à l’utilisation de l’énergie nucléaire et principalement ceux relatifs à la non-prolifération.

Dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a présenté la déclaration de l’UE.

Celle-ci porte notamment sur le soutien du rôle de l’AIEA dans la promotion de la non-prolifération et du désarmement nucléaire, ainsi que dans la vérification que des matériaux nucléaires ne soient pas détournés à des usages non pacifiques.

La ministre de la Santé a félicité l’AIEA, au nom de l’Union européenne, de l’accord pour résoudre le dossier du nucléaire iranien (entre l’Iran et les pays du P 5+1, États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) et invité à une implémentation sans faute.

Concernant la publication du rapport de l’AIEA sur l’accident nucléaire de Fukushima, présenté en marge de la conférence générale, Lydia Mutsch s’est par contre montrée critique : Les agences des Nations Unies devront continuer à analyser les impacts sanitaires sur les populations à long terme.

Photo : Lydia Mutsch lors de la 59e conférence générale de l’AIEA © MSAN

Communiqué par le ministère de la Santé 

Publié le
mercredi 16 septembre 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires