Le Quotidien des enjeux du développement durable !

vendredi 21 juillet 2017

Luxembourg, un pays sans architectes ?!!!
facebook twitter linkedin scoopit

Luxembourg, un pays sans architectes ?!!!
Architecture & construction

Publié le jeudi 16 mars 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Lettre ouverte de l’OAI au Premier ministre

En février 2017, le Fonds d’Urbanisation et d’Aménagement du Plateau de Kirchberg et ArcelorMittal ont annoncé avoir sélectionné sur invitation huit bureaux d’architectes retenus pour soumettre un projet de nouveau siège social mondial d’ArcelorMittal.

Aucun bureau d’architecture local n’a été invité !

Cette consultation internationale d’architectes est organisée par le Fonds Kirchberg, établissement public et propriétaire du terrain dédié à l’opération.

L’État luxembourgeois est présent au capital et au conseil d’administration d’ArcelorMittal. Les liens historiques entre le Luxembourg et ce fleuron national de la sidérurgie sont très étroits.

Ces protagonistes ignorent-ils que notre pays compte de très nombreux architectes expérimentés et talentueux : 480 bureaux sont établis aux Luxembourg !

Le gâchis d’une formidable opportunité pour promouvoir la créativité de notre pays

En sa qualité de bailleur emphytéotique mettant à disposition le terrain, le Fonds Kirchberg a pu fixer pour ce projet une multiplicité d’exigences et de prescriptions urbanistiques à respecter par ArcelorMittal. Dans l’accord intervenu avec le superficiaire, le Fonds Kirchberg aurait pu veiller également à ce que les règles de la consultation soient propices à la participation des bureaux d’architecture nationaux.

Les critères de participation pour cette consultation sont largement disproportionnés au regard des caractéristiques du projet. Un effectif total minimal de 100 personnes, dont au moins 80 architectes diplômés, visent à exclure de facto les bureaux établis au Luxembourg, et non à s’assurer de la capacité à concevoir un immeuble de bureaux de 55.000 m2. Quant à la compétence, elle n’est pas toujours fonction de critères quantitatifs de capacité. À titre d’exemples, des immeubles de bureaux récents de taille similaire ont été conçus par des architectes locaux à Gasperich ou au Kirchberg.

Une compétition ouverte entre bureaux étrangers et locaux aurait été enrichissante et stimulante à tous égards.

Il s’agit d’une opportunité gâchée, alimentant un cercle vicieux pénalisant doublement nos architectes : en perdant l’opportunité de concourir pour des projets nationaux emblématiques, nos architectes ne peuvent s’illustrer par leurs talents et gagner en références pour s’exporter et participer à des concours à l’étranger.

L’OAI s’est associé aux nombreuses initiatives du Gouvernement en matière de Nation Branding visant à promouvoir les acteurs économiques nationaux. L’architecture, l’ingénierie et l’urbanisme constituent un volet important des industries créatives soutenues dans le cadre du cluster nouvellement créé.

Au-delà des effets d’annonces à usage politique, la construction de la « marque Luxembourg » requiert plus de détermination et de cohérence dans l’action concrète.

Le solgan « Let’s make it happen » doit valoir aussi pour les acteurs nationaux de l’architecture, de l’ingénierie et de l’urbanisme.

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Nous espérons encore une intervention en ce sens et qu’à l’avenir une telle occasion ne soit plus manquée.

En attendant, nous poursuivrons nos efforts de sensibilisation en la matière au Luxembourg et à l’étranger.

L’OAI vient de lancer son site www.laix.lu (Luxembourg Architectes Ingénieurs-conseils eXport).

Pierre HURT, directeur OAI

Communiqué par l’OAI

Publié le jeudi 16 mars 2017


Article de notre partenaire
Architecture & construction
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires