Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Luxembourg : nouvelle tarification prévue pour l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Luxembourg : nouvelle tarification prévue pour l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables

Énergie

Publié le
mercredi 24 juillet 2013 à 09:15

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le 22 juillet 2013, Étienne Schneider, ministre de l’Économie et du Commerce extérieur, a présenté les nouveaux tarifs d’injection prévus pour l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables.

Un des objectifs est d’atteindre en 2020 une part de 11% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie

Le plan d’action national en matière d’énergies renouvelables et les objectifs y afférents a été présenté en juillet 2010. Un des objectifs est d’atteindre en 2020 une part de 11% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie. C’est dans ce cadre que le ministre de l’Économie et du Commerce extérieur, Étienne Schneider, a pris l’initiative d’adapter la tarification pour l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables selon leur efficacité. Ainsi, le ministre a souligné que la nouvelle réglementation vise à relancer la construction de nouveaux projets dans ce domaine et à accélérer la réalisation des objectifs nationaux en matière d’énergies renouvelables.

Le nouveau dispositif prévoit une augmentation des tarifs d’injection pour l’énergie hydraulique, éolienne, le biogaz, la biomasse et le bois de rebut par rapport à la réglementation existante. Pourtant et afin de pouvoir mieux maîtriser le coût du soutien financier dans le futur, la nouvelle réglementation prévoit une baisse des tarifs d’injection pour les installations photovoltaïques. En outre, le ministre a précisé que la nouvelle réglementation prévoit l’introduction d’une prime de lisier pour les installations de biogaz afin d’inciter un recours plus poussé au lisier de ces installations.

Concernant les installations existantes, la nouvelle réglementation introduit des conditions plus intéressantes pour les centrales de biogaz et les centrales hydroélectriques.

Reste à préciser que la nouvelle tarification doit être approuvée par la Commission européenne avant de pouvoir entrer en vigueur.

Communiqué par le ministère de l’Économie et du Commerce extérieur / Photo : Etienne Schneider, ministre de l’Economie et du Commerce extérieur par Marlene Soares pour LG Magazine

Publié le
mercredi 24 juillet 2013


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires